Suite

Comment appliquer un nouveau moteur de rendu dans ArcObjects ?

Comment appliquer un nouveau moteur de rendu dans ArcObjects ?


J'essaie de créer un nouveau moteur de rendu pour une couche d'entités géographiques dans ArcGIS 10. (Mon projet est un service Web basé sur asp.net) Il existe une solution que j'ai obtenue à partir d'un didacticiel qui fonctionne, mais uniquement pour un ISimpleRenderer

// Crée un objet de couleur ArcObjects avec la couleur définie sur bleu à utiliser par le moteur de rendu de la couche IRgbColor rgbColor = (IRgbColor)serverContext.CreateObject("esriDisplay.RgbColor"); rgbCouleur.Rouge = 0; rgbCouleur.Vert = 0 ; rgbCouleur.Bleu = 210 ; // Définit le symbole du rendu de GeoFeatureLayer pour utiliser la couleur initialisée ci-dessus ISimpleRenderer aoSimpleRenderer = (ISimpleRenderer)geoFeatureLayer.Renderer; ISimpleLineSymbol simpleLineSymbol = (ISimpleLineSymbol)aoSimpleRenderer.Symbol; simpleLineSymbol.Color = (ICouleur)rgbColor;

cela fonctionne bien, mais seulement pour le SimpleRenderer. Ce dont j'ai besoin, c'est du ClassBreaksRenderer. Maintenant, le problème est que si je crée un nouveau Renderer (SimpleRenderer ou ClassBreaksRenderer), définissez les propriétés et l'appliquez à la classe d'entités géographiques (geoFeatureLayer.Renderer = cRenderer as IFeatureRenderer), la carte est vide et aucune entité n'est rendue.

Quelqu'un a une idée ?


Vous êtes-vous souvenu d'ajouter la couche, d'actualiser la carte et de mettre à jour le contenu ?

par exemple. (VB.NET en natif Arc10)

pMxDoc.FocusMap.AddLayer pFLayer pMxDoc.ActiveView.Refresh pMxDoc.UpdateContents

Ce problème peut être causé par plusieurs raisons. Mon conseil est que vous pouvez supprimer le code de rendu ligne par ligne pour comprendre le bogue. Pendant ce temps, vous pouvez enregistrer la couche sélectionnée dans un fichier .lyr et la vérifier dans ArcMap pour voir où se situe le problème. Voici le code pour l'enregistrement des couches.

'saveFileName est le nom de fichier que vous choisissez d'enregistrer, se terminant par le suffixe ".lyr"' If System.IO.File.Exists(saveFileName) Then System.IO.File.Delete(saveFileName) End If Dim layerFile As ILayerFile = New LayerFileClass() layerFile.New(saveFileName) 'pGeoFeatureLayer est la couche cible pour laquelle vous voulez résoudre le problème de non-affichage' layerFile.ReplaceContents(pGeoFeatureLayer) layerFile.Save()

De plus, il existe deux autres mesures pratiques qui peuvent résoudre votre problème.

  1. Autorisez la carte à utiliser les niveaux de symboles pour dessiner la couche.

    Dim symbolLevels As ISymbolLevels symbolLevels = TryCast(pGeoFeatureLayer, ISymbolLevels) symbolLevels.UseSymbolLevels = True

  2. Vérifiez si le symbole est accessible pour l'élément de dessin courant. Par exemple, si votre couche est constituée de polylignes, SimpleFillSymbol, qui est l'exemple courant dans les directives officielles sur ClassBreakRender, peut ne pas convenir au rendu. Changez-le simplement en SimpleLineSymbol, et vous verrez la magie ! Dans mon propre travail, cette méthode a fonctionné !


Comment écrire une tâche personnalisée

  1. Cliquez avec le bouton droit sur le nœud src dans le fichier georss, cliquez sur Nouveau, puis sur Classe comme indiqué dans la capture d'écran suivante.

La boîte de dialogue Nouvelle classe Java s'ouvre, comme illustré dans la capture d'écran suivante.

  • Ajouter un paramètre pour obtenir l'URL du flux GeoRSS
  • Ajouter une commande pour créer des emplacements sur la carte
  • Ajouter une commande pour effacer les emplacements sur la carte
  1. Ouvrez la classe Java nouvellement créée, GeorssTask, en cliquant dessus sous le nœud src.
  2. Tapez le code comme indiqué.
  • set/getGeorssURL : interprété comme un paramètre et utilisé pour obtenir l'URL GeoRSS.
  • addGeorssSource : interprété comme une commande puisque la méthode prend TaskEvent comme argument. Cette méthode dessine les coordonnées sous forme de graphiques Web sur la carte.
  • getGeorssCoords : fonction métier qui analyse le document XML GeoRSS et stocke les informations dans une table de hachage.
  • clearGraphics—Une commande pour effacer tous les emplacements sur la carte.

Enregistrement d'un bean géré

  1. Ouvrez le fichier faces-config.xml en accédant à WebContent, puis à WEB-INF.
  2. Faites défiler jusqu'à la fin du fichier et ajoutez le code suivant avant la balise </faces-config>.

Ajout du contrôle de tâche à la page JSP

  1. Ouvrez le fichier mapviewer.jsp dans le nœud WebContent.
  2. Faites défiler jusqu'à la fin de la page et ajoutez le nouveau contrôle de tâche à la liste des autres tâches déjà présentes sur la page en ajoutant le code suivant après la balise </body>.
  1. Recherchez le code des liens de tâches existants de l'application dans la JSP et ajoutez le lien pour la tâche georss. Votre code ressemblera au code suivant.
  1. Enregistrez vos fichiers.

Exécuter l'application

  1. Cliquez avec le bouton droit sur le fichier index.html, cliquez sur Exécuter en tant que, puis sur Exécuter sur le serveur. L'application se déploie et s'ouvre dans une fenêtre de navigateur dans l'environnement de développement intégré (IDE).
  2. Cliquez sur le panneau Tâches et cliquez sur le lien Ajouter une couche Georss.
  3. Entrez une URL GeoRSS dans la zone de saisie.

  1. Cliquez sur le bouton Ajouter une source Georss pour ajouter les emplacements des tremblements de terre en tant que points sur la carte. Après avoir exécuté la tâche, votre sortie ressemblera à la capture d'écran suivante.

Travailler avec les résultats des tâches

Ajout de fonctionnalités

  • set/getRssName : obtient le nom d'affichage
  • set/getRssDetails : obtient les détails du résultat
  • surbrillance : méthode d'action qui met en évidence l'emplacement
  • clearHighlight—Une méthode d'action qui efface la surbrillance pour un emplacement spécifique
  • search—Un outil qui prend MapEvent comme argument. L'outil sélectionne tous les emplacements des tremblements de terre dans le rectangle dessiné par l'utilisateur et les ajoute à la collection de résultats.
  • getTaskInfo : une méthode utilitaire qui obtient les informations sur la tâche.
  1. Ouvrez mapviewer.jsp et modifiez le contrôle de tâche précédemment ajouté pour ajouter la référence taskinfo. Votre code modifié devrait ressembler au code suivant.
  1. Enregistrez vos fichiers.

Exécuter l'application

  1. Cliquez avec le bouton droit sur le fichier index.html, cliquez sur Exécuter en tant que, puis sur Exécuter sur le serveur. L'application se déploie et s'ouvre dans une fenêtre de navigateur dans l'IDE.
  2. Cliquez sur le panneau Tâches et cliquez sur le lien Ajouter une couche Georss.
  3. Entrez une URL GeoRSS dans la zone de saisie.
  1. Cliquez sur le bouton Ajouter une source Georss pour ajouter les emplacements des tremblements de terre en tant que points sur la carte.
  2. Cliquez sur le bouton Rechercher et faites glisser un rectangle sur la carte pour trouver les informations attributaires des emplacements. Les résultats apparaîtront dans le panneau Résultats sur la gauche.
  3. Cliquez sur un lien de résultat pour afficher les informations d'attribut dans le panneau Détails des résultats.
  4. Cliquez avec le bouton droit sur les résultats pour activer le menu contextuel, sélectionnez surligner pour mettre en surbrillance l'emplacement de ce résultat et sélectionnez effacer la surbrillance pour effacer la surbrillance pour ce résultat.

Personnalisation des entrées de tâche

Modification de la classe GeorssTaskInfo

Exécuter l'application

  1. Cliquez avec le bouton droit sur le fichier index.html, cliquez sur Exécuter en tant que, puis sur Exécuter sur le serveur. L'application se déploie et s'ouvre dans une fenêtre de navigateur dans l'IDE.
  2. Cliquez sur le panneau Tâches et cliquez sur le lien Ajouter une couche Georss.
  3. Les entrées de la tâche s'affichent dans une fenêtre, comme illustré dans la capture d'écran suivante.

Début du développement d'ArcGIS for Desktop à l'aide de .NET

ArcGIS for Desktop est une puissante suite d'outils logiciels permettant de créer et d'utiliser des cartes, de compiler, d'analyser et de partager des informations géographiques, d'utiliser des cartes et des informations géographiques dans des applications et de gérer des bases de données géographiques. Mais se familiariser avec ArcGIS for Desktop peut être un peu délicat, même pour les programmeurs plus expérimentés. Les composants de base de la plate-forme ArcGIS s'appellent ArcObjects. Ce livre vous présente d'abord l'ensemble de la plate-forme ArcGIS et les opportunités de développement à l'aide de divers langages de programmation. Ensuite, il se concentre sur les applications ArcGIS for Desktop et vous familiarise avec ArcObjects du point de vue .NET. Que vous soyez un utilisateur d'ArcGIS sans aucune expérience en programmation ou un programmeur sans expérience avec la plate-forme ArcGIS, ce livre vous fournit tout ce dont vous avez besoin pour commencer immédiatement le développement d'ArcGIS for Desktop en utilisant .NET. Rédigé par un expert de premier plan dans la conception et le développement de systèmes d'information géospatiale, il fournit des conseils concis, étape par étape, illustrés d'exemples de bonnes pratiques, ainsi que de nombreux codes sources prêts à l'emploi. En un rien de temps, vous passerez des bases de la programmation .NET à la compréhension de la suite complète d'outils et d'artefacts ArcGIS, à la personnalisation et à la création de vos propres commandes, outils et extensions tout au long du déploiement d'applications.

Que vous soyez un utilisateur d'ArcGIS sans aucune expérience en programmation ou un programmeur sans expérience de la plate-forme ArcGIS, ce livre vous fournit tout ce dont vous avez besoin pour commencer immédiatement à programmer ArcObjects dans .NET.

ArcGIS Desktop est une puissante suite d'outils logiciels permettant de créer et d'utiliser des cartes, de compiler, d'analyser et de partager des informations géospatiales et de gérer des bases de données spatiales. Comme pour tout progiciel sophistiqué, la prise en main des applications ArcGIS for Desktop peut être un peu délicate, même pour les programmeurs expérimentés et les professionnels du SIG.

Entre autres, vous apprendrez à :

  • Programmation orientée objet et basée sur l'interface en .NET (C# et VB.NET)
  • Recherche de relations entre les classes et les interfaces à l'aide de diagrammes de modèle objet
  • Interrogation des données
  • Visualisation de données géographiques à l'aide de différents rendus
  • Création de divers types de compléments de bureau
  • Exécution du géotraitement de premier plan et d'arrière-plan

Découvrez comment améliorer votre productivité avec ArcGIS for Desktop et Début du développement d'ArcGIS for Desktop à l'aide de .NET.

De la couverture arrière

Votre guide complet, étape par étape, pour démarrer avec la programmation ArcGIS Desktop dans .NET

ArcGIS Desktop est une puissante suite d'outils logiciels permettant de créer et d'utiliser des cartes, de compiler, d'analyser et de partager des informations géospatiales et de gérer des bases de données spatiales. Comme pour tout progiciel sophistiqué, la prise en main des applications ArcGIS for Desktop peut être un peu délicate, même pour les programmeurs expérimentés et les professionnels du SIG.

Que vous soyez un utilisateur d'ArcGIS sans aucune expérience en programmation ou un programmeur sans expérience de la plate-forme ArcGIS, ce livre vous fournit tout ce dont vous avez besoin pour commencer immédiatement à programmer ArcObjects dans .NET.

Rédigé par un expert de premier plan dans la conception et le développement de systèmes d'information géospatiale, il fournit des conseils concis, étape par étape, illustrés d'exemples de bonnes pratiques, ainsi que de nombreux codes sources prêts à l'emploi. En un rien de temps, vous passerez des bases de la programmation .NET à la compréhension d'ArcObjects, à la personnalisation et à la création de vos propres compléments de bureau tout au long du déploiement de l'application.

Entre autres choses, vous apprendrez à :

  • Effectuer une programmation basée sur l'interface dans .NET
  • Créer des compléments de bureau tels que des boutons, des barres d'outils et des fenêtres ancrables
  • Lire les diagrammes de modèle d'objet ArcObjects
  • Accéder aux cartes et aux couches
  • Interrogez des données géospatiales et travaillez avec trois types de curseurs
  • Rendu des calques vectoriels et raster
  • Intégrer des hyperliens et des conseils de carte flexibles
  • Gérer les données géospatiales via le modèle de géodatabases
  • Manipuler des fichiers de formes et des géodatabases
  • Boostez les fonctionnalités avec le framework de géotraitement
  • Effectuer un géotraitement en arrière-plan
  • Déployer des composants personnalisés avec un comportement personnalisé
  • Déployer des compléments

De l'exécution de simples requêtes spatiales et du chargement en masse d'une grande quantité de données vectorielles au géotraitement en arrière-plan, Début du développement d'ArcGIS for Desktop à l'aide de .NET vous donne tout ce dont vous avez besoin pour adapter cet outil puissant à vos besoins.

Rejoignez nos forums de programmeur à programmeur pour poser et répondre à des questions de programmation sur ce livre, participer à des discussions sur les sujets les plus brûlants de l'industrie et entrer en contact avec d'autres programmeurs du monde entier.

Profitez des exemples de code gratuits de ce livre, ainsi que des exemples de code de centaines d'autres livres, tous prêts à l'emploi.

Trouvez des articles, des livres électroniques, des exemples de chapitres et des tables des matières pour des centaines de livres, ainsi que d'autres ressources de référence sur des sujets de programmation qui vous intéressent.

Tirez le meilleur parti des produits ArcGIS for Desktop via ArcObjects et .NET

ArcGIS for Desktop est une puissante suite d'outils logiciels permettant de créer et d'utiliser des cartes, de compiler, d'analyser et de partager des informations géographiques, d'utiliser des cartes et des informations géographiques dans des applications et de gérer des bases de données géographiques. Mais se familiariser avec ArcGIS for Desktop peut être un peu délicat, même pour les programmeurs expérimentés. Les composants de base de la plate-forme ArcGIS s'appellent ArcObjects. Ce livre vous présente d'abord l'ensemble de la plate-forme ArcGIS et les opportunités de développement à l'aide de divers langages de programmation. Ensuite, il se concentre sur les applications ArcGIS for Desktop et vous familiarise avec ArcObjects du point de vue .NET. Que vous soyez un utilisateur d'ArcGIS sans aucune expérience en programmation ou un programmeur sans expérience avec la plate-forme ArcGIS, ce livre vous fournit tout ce dont vous avez besoin pour commencer immédiatement le développement d'ArcGIS for Desktop en utilisant .NET. Rédigé par un expert de premier plan dans la conception et le développement de systèmes d'information géospatiale, il fournit des conseils concis, étape par étape, illustrés d'exemples de bonnes pratiques, ainsi que de nombreux codes sources prêts à l'emploi. En un rien de temps, vous passerez des bases de la programmation .NET à la compréhension de la suite complète d'outils et d'artefacts ArcGIS, à la personnalisation et à la création de vos propres commandes, outils et extensions tout au long du déploiement d'applications.


2 réponses 2

Au lieu de ScratchWorkspaceFactory, j'utiliserais InMemoryWorkspaceFactory.

Vous aurez toujours besoin d'une couche d'entités qui aura une référence à la classe d'entités qui réside dans l'espace de travail en mémoire, ainsi que la symbologie (IGeoFeatureLayer.Renderer) qui définit comment les informations seront symbolisées.

Si vous souhaitez uniquement afficher des points, n'utilisez pas de couche d'entités, mais dessinez directement sur la carte. Exemple : ici

Si vos points ont des données associées, vous devrez les charger en tant qu'entités dans une classe d'entités (via IFeatureClass.Insert) et attacher la classe d'entités à votre couche d'entités. Pour ce faire, vous devez d'abord créer votre propre classe d'entités. Exemple de code ici.

Non pas que cet exemple utilise une ShapeFileWorkspaceFactory pour créer un fichier de formes sur disque pour stocker les entités, mais dans votre cas, vous pouvez utiliser une ScratchWorkspaceFactory pour créer un espace de travail temporaire en mémoire, vidé à la fermeture d'ArcMap.

Toutes mes excuses pour les différents dialectes de programmation dans les liens, mais j'espère qu'ils vous donneront quelques points de départ à partir desquels travailler.


Comme vu ci-dessus, j'ai des raisons de croire que le problème ne réside pas dans la création du moteur de rendu.

Le calque est créé avec succès et l'opacité du moteur de rendu est définie.

Lors de la modification des propriétés du calque, toutes les options semblent être définies

correctement (y compris les couleurs importées) et je n'ai qu'à appuyer sur

Comment « appliquer » ces paramètres ?

Je ne suis pas sûr de ce qui me manque.


Naviguer en RA

Il peut être difficile de naviguer à l'aide de cartes 2D dans des environnements inconnus. Vous pouvez utiliser la réalité augmentée pour afficher un itinéraire superposé au monde réel pour une navigation plus facile.

L'exemple s'ouvre avec une carte centrée sur l'emplacement actuel. Appuyez sur la carte pour ajouter une origine et une destination, l'itinéraire sera affiché sous forme de ligne. Lorsque vous êtes prêt, cliquez sur « Confirmer » pour démarrer la navigation AR. Calibrez le cap avant de commencer à naviguer. Lorsque vous démarrez, les instructions d'itinéraire seront affichées et prononcées. Au fur et à mesure que vous avancez sur l'itinéraire, de nouvelles directions vous seront fournies jusqu'à votre arrivée.

  1. La page de carte est utilisée pour planifier l'itinéraire avant de commencer l'expérience AR. Voir le Trouver un itinéraire et Routage hors ligne échantillons pour une démonstration plus ciblée de ce flux de travail.
  2. Transmettez le RouteResult résultant à la vue utilisée pour la partie AR de l'expérience de navigation.

Démarrez le suivi ARKit avec des mises à jour de localisation continues lorsque la vue AR est affichée.

  • L'exemple utilise une source de données de localisation personnalisée qui vous permet d'appliquer un décalage d'altitude. L'altitude signalée par la source de données de localisation du système est souvent décalée de plusieurs dizaines de mètres.

Créez une vue d'étalonnage. Cet exemple utilise un curseur pour manipuler le titre (direction à laquelle vous faites face). En raison des limitations des boussoles sur l'appareil, l'étalonnage est souvent nécessaire. De petites erreurs de cap causent de gros problèmes avec le placement du contenu de la scène dans le monde.

  • Notez que bien que cet exemple implémente un curseur, il existe de nombreuses stratégies possibles pour implémenter l'étalonnage du cap.
  • Lors de l'étalonnage, le fond de carte s'affiche avec une opacité de 50 %, pour vous permettre de comparer l'imagerie du fond de carte avec ce qui est vu par la caméra. Bien que cela fonctionne dans certains environnements, cela ne fonctionnera pas à l'intérieur, dans les zones boisées ou si la vérité terrain a changé depuis la mise à jour des images de fond de carte. Des scénarios alternatifs peuvent impliquer une orientation par rapport à des points de repère (par exemple, des décors de scène lors d'un concert) ou à partir d'une orientation connue en s'alignant avec une image statique.
  • Le curseur de l'exemple implémente une interaction de « joystick », le cap est ajusté plus rapidement à mesure que vous vous éloignez du centre du curseur. Il existe de nombreuses interactions de curseur possibles que vous pouvez choisir de mettre en œuvre.
  • ARSceneView
  • GéométrieMoteur
  • EmplacementDataSource
  • Résultat de l'itinéraire
  • RouteTâche
  • Traqueur d'itinéraire
  • Surface

Cet exemple utilise le service d'élévation mondiale d'Esri pour s'assurer que les lignes de route sont placées de manière appropriée dans l'espace 3D. Il utilise le service de routage mondial pour calculer les itinéraires. Le service de routage mondial nécessite une authentification et consomme des crédits ArcGIS Online.

Cet exemple nécessite un appareil compatible avec ARKit.

Contrairement à d'autres exemples de scènes, il n'est pas nécessaire d'avoir un fond de carte lors de la navigation, car le contexte est fourni par le flux de la caméra montrant l'environnement réel. L'opacité de la surface de base est définie sur zéro pour l'empêcher d'interférer avec l'expérience AR. Pendant l'étalonnage, le fond de carte s'affiche avec une opacité de 50 % pour aider l'utilisateur à vérifier qu'il a correctement étalonné.

Un modèle d'élévation numérique est utilisé pour garantir que l'itinéraire affiché est positionné de manière appropriée par rapport au terrain de l'itinéraire. Si vous ne souhaitez pas afficher la ligne de routage flottante, vous pouvez plutôt afficher la ligne drapée sur la surface.

RA à échelle réelle est l'un des trois principaux modèles de travail avec des informations géographiques en réalité augmentée. Voir Afficher des scènes en réalité augmentée dans le guide pour plus d'informations.

Étant donné que la plupart des scénarios de navigation impliquent de voyager au-delà de la plage précise pour le positionnement ARKit, cet exemple repose sur mises à jour de localisation continues à partir de la source de données de localisation. Étant donné que la caméra d'origine est constamment réinitialisée par la source de données de localisation, l'échantillon ne permet pas à l'utilisateur de faire un panoramique pour calibrer ou ajuster l'altitude avec un curseur. La source de données d'emplacement ne fournit pas d'en-tête, il n'est donc pas écrasé lors de l'actualisation de l'emplacement.

réalité augmentée, directions, grandeur nature, guidage, réalité mixte, navigation, navigation, échelle réelle, itinéraire, routage, échelle mondiale


Collecter des données en RA

Vous pouvez utiliser la RA pour photographier rapidement un objet et déterminer automatiquement l'emplacement réel de l'objet, facilitant ainsi un flux de travail de collecte de données plus efficace. Par exemple, vous pouvez rapidement cataloguer les arbres d'un parc, tout en conservant le contexte visuel des arbres enregistrés - pas besoin de peinture en aérosol ou de ruban adhésif.

Avant de commencer, suivez le processus d'étalonnage à l'écran pour assurer un positionnement précis des caractéristiques enregistrées. Les points caractéristiques détectés par ARKit sont affichés pour vous aider à comprendre ce que l'application voit et où vous pouvez appuyer pour collecter des caractéristiques précises.

Lorsque vous appuyez sur, un losange orange apparaîtra à l'emplacement touché. Vous pouvez vous déplacer pour vérifier visuellement que le point taraudé est à l'emplacement physique correct. Lorsque vous êtes satisfait, appuyez sur le bouton « + » pour enregistrer la fonctionnalité. Une image du flux de la caméra sera automatiquement jointe à l'élément enregistré.

ATTENTION: la collecte de photos est entièrement automatique, tenez compte de votre environnement lors de l'ajout de fonctionnalités.

  1. Créez un ARSceneView . Réglez l'effet d'atmosphère sur Aucun et l'effet d'espace sur Aucun . Créez et affichez une scène dans la vue de la scène.
  2. Chargez le service d'entités et affichez-le avec une couche d'entités.
  3. Créez et ajoutez la surface d'élévation à la scène.
  4. Créez une superposition graphique pour planifier l'emplacement des entités à ajouter. Configurez la superposition graphique avec un moteur de rendu et ajoutez la superposition graphique à la vue de la scène.
  5. Lorsque l'utilisateur touche l'écran, utilisez ARSceneView.ARScreenToLocation pour trouver l'emplacement réel de l'objet touché à l'aide de la détection de plan ARKit/ARCore.
  6. Ajoutez un graphique à l'aperçu de la superposition graphique où l'entité sera placée et permettez à l'utilisateur de vérifier visuellement le placement.
  7. Lorsque l'utilisateur appuie sur le bouton, prenez l'image AR actuelle de ARSceneView.ARSCNView.Session.CurrentFrame.CapturedImage . Faites pivoter l'image de manière appropriée et convertissez-la en JPEG pour un stockage efficace.
  8. Invitez l'utilisateur à saisir une valeur d'intégrité de l'arborescence, puis créez la fonctionnalité. Une fois la création réussie de la fonctionnalité, utilisez feature.AddAttachment pour ajouter l'image.

L'échantillon utilise un service de fonctionnalité d'enquête d'arborescence d'échantillons modifiable publiquement. Vous pouvez utiliser la RA pour enregistrer rapidement l'emplacement et la santé d'un arbre tout en prenant une photo de manière transparente.

Cet exemple nécessite un appareil compatible avec ARKit 1 sur iOS ou ARCore 1.8 sur Android.

Il existe deux approches principales pour identifier l'emplacement physique du point taraudé :

  • ARSceneView.ARScreenToLocation - utilise la détection d'avion fournie par ARKit/ARCore pour déterminer où dans le monde réel le point taraudé est.
  • SceneView.ScreenToLocation - détermine où se trouve le point taraudé dans la scène virtuelle. Cela pose problème lorsque l'opacité est définie sur 0 et que vous ne pouvez pas voir où se trouve la scène. Les objets du monde réel ne sont pas pris en compte par le calcul de la vue de la scène pour trouver l'emplacement tapé. Par exemple, taper sur un arbre peut entraîner un point sur le fond de carte à plusieurs mètres derrière l'arbre.

Cet exemple utilise uniquement l'approche ARScreenToLocation, car c'est le seul moyen d'obtenir des positions précises pour les entités qui ne sont pas directement au sol dans la réalité augmentée.

Notez que contrairement à d'autres exemples de scènes, un fond de carte n'est pas affiché la plupart du temps, car le monde réel fournit le contexte. Ce n'est que pendant l'étalonnage que le fond de carte s'affiche avec une opacité de 50 %, pour donner à l'utilisateur une référence visuelle à laquelle comparer.

RA à échelle réelle est l'un des trois principaux modèles de travail avec des informations géographiques en réalité augmentée. Voir Réalité augmentée dans le guide pour plus d'informations.

Consultez l'exemple « Modifier les pièces jointes de la fonctionnalité » pour des informations plus spécifiques sur le workflow de modification des pièces jointes.

Cet exemple utilise une combinaison de deux modes de source de données de localisation : mise à jour continue et mise à jour unique, présentés comme des modes d'étalonnage « itinérance » et « local » dans l'application. L'erreur de position fournie par ARKit/ARCore augmente à mesure que vous vous éloignez de l'origine, ce qui entraîne une mauvaise expérience lorsque vous vous déplacez à plus de quelques mètres. La localisation fournie par le GPS est plus utile sur de grandes zones, mais pas assez bonne pour une expérience AR convaincante à petite échelle. Avec cet exemple, vous pouvez utiliser le mode « itinérance » pour maintenir une précision suffisante pour le contexte de base tout en parcourant une grande zone. Lorsque vous souhaitez voir une visualisation plus précise, vous pouvez passer en mode « local » (ARKit/ARCore uniquement) et calibrer manuellement pour de meilleurs résultats.

attachement, réalité augmentée, capture, collecte, collecteur, données, terrain, travailleur de terrain, pleine échelle, réalité mixte, enquête, échelle mondiale


Comment appliquer un nouveau moteur de rendu dans ArcObjects ? - Systèmes d'information géographique

ArcGIS Engine est un ensemble d'ArcObjects multiplateformes intégrables, les composants sous-jacents du logiciel ArcGIS, utilisés pour créer des applications de bureau SIG et cartographiques personnalisées ou ajouter de nouvelles fonctionnalités aux applications existantes. Les applications ArcGIS Engine peuvent aller de simples visionneuses de cartes à des programmes d'édition et d'analyse SIG personnalisés. Il est important de noter qu'avec ArcGIS Engine, les affichages cartographiques peuvent être un élément accessoire ou central dans l'application. Cette fonctionnalité rend ArcGIS Engine particulièrement bien adapté aux applications de marché vertical.

Cet article de suivi fournit une vue d'ensemble du développement d'applications avec ArcGIS Engine.

Kit de développement du moteur ArcGIS

Les développeurs créent des applications avec le kit de développement ArcGIS Engine et fournissent ces programmes aux utilisateurs finaux via le logiciel ArcGIS Engine Runtime sous licence. Le kit de développement ArcGIS Engine comprend des ressources pour prendre en charge des tâches de développement complètes. Un système d'aide intégré est fourni pour plusieurs interfaces de programme d'application (API) (modèle d'objet commun [COM], Java, .NET et C++) ainsi que des diagrammes et des exemples de modèle d'objet pour chaque partie d'ArcGIS Engine.

Le kit de développement ArcGIS Engine permet d'accéder à une vaste collection de composants ArcObjects et comprend des commandes de développement visuelles pour créer des interfaces utilisateur cartographiques de haute qualité. Ces composants visuels sont disponibles en tant que contrôles ActiveX, JavaBeans et contrôles Windows .NET. Les contrôles du kit de développement ArcGIS Engine peuvent être combinés avec d'autres contrôles et composants pour créer des interfaces utilisateur, des affichages et des rapports personnalisés.

Ce que les développeurs peuvent faire avec ArcGIS Engine

En tant que développeur, vous pouvez implémenter ces fonctions et bien d'autres dans des programmes créés avec ArcGIS Engine Developer Kit :

  • Affichez une carte avec plusieurs couches de carte telles que des routes, des ruisseaux et des limites.
  • Panoramique et zoom sur une carte.
  • Identifiez les entités sur une carte en cliquant dessus.
  • Recherchez des caractéristiques sur une carte.
  • Dessinez des images à partir de photographies aériennes ou d'images satellite.
  • Dessinez des éléments graphiques tels que des points, des lignes, des cercles et des polygones.
  • Dessinez un texte descriptif.
  • Sélectionnez des entités le long de lignes et à l'intérieur de boîtes, de zones, de polygones et de cercles.
  • Sélectionnez des entités à une distance spécifiée d'autres entités.
  • Recherchez et sélectionnez des fonctionnalités avec une expression SQL (Structured Query Language).
  • Rendu des caractéristiques avec des méthodes thématiques telles que la carte de valeurs, les ruptures de classe et la densité de points.
  • Affichez dynamiquement des données en temps réel ou des séries chronologiques.
  • Trouvez des emplacements sur une carte à partir d'une adresse ou d'une intersection.
  • Transformez le système de coordonnées des données cartographiques.
  • Effectuez des opérations géométriques sur des formes pour créer des tampons, calculez des différences ou recherchez des intersections, des unions ou des intersections inverses de formes.
  • Manipuler la forme ou la rotation d'une carte.
  • Créer et mettre à jour des entités géographiques et leurs attributs.
  • Interagissez avec les géodatabases personnelles et d'entreprise.

Développement avec ArcGIS Engine

Les développeurs créent des applications ArcGIS Engine dans l'environnement de développement intégré (IDE) de leur choix, tels que

  • Delphi et Visual Studio pour les développeurs Windows
  • JBuilder, Eclipse et Sun ONE Studio pour les développeurs Java

Les développeurs enregistrent les composants ArcGIS Engine Developer avec leur IDE, puis créent une application basée sur des formulaires, en ajoutant des composants ArcGIS Engine et en écrivant du code pour créer leur logique d'application. Par exemple, un développeur peut créer une application cartographique SIG ciblée en ajoutant un contrôle de carte, un contrôle de table des matières et des barres d'outils sélectionnées à son application.

Bien qu'une application simple puisse être créée avec uniquement les contrôles de haut niveau, les applications pratiques du moteur ArcGIS nécessitent une connaissance des différentes bibliothèques d'objets qui composent le moteur ArcGIS.

Outils de développement

Le kit de développement ArcGIS comprend trois collections clés de logique SIG :

  • Commandes—Les contrôles sont des composants d'interface utilisateur visuelle pour ArcGIS que vous pouvez intégrer dans vos applications. Par exemple, un contrôle Carte et un contrôle Table des matières peuvent être ajoutés à une application personnalisée pour présenter des cartes interactives.
  • Barres d'outils et outils—Les barres d'outils contiennent des collections d'outils SIG pour interagir avec des cartes et des informations géographiques dans votre application. Des exemples d'outils incluent les outils Panoramique, Zoom, Identifier et Sélection. Les outils sont présentés dans l'interface de l'application sur une barre d'outils. Les outils simplifient le processus de création d'applications personnalisées en fournissant un riche ensemble de fonctions couramment utilisées. Les développeurs peuvent simplement faire glisser et déposer les outils sélectionnés dans leurs interfaces d'application.
  • Bibliothèques d'objets—Les bibliothèques d'objets sont des collections logiques de composants ArcObjects programmables, allant d'une bibliothèque de géométrie à des bibliothèques de cartographie, de source de données SIG et de géodatabase. Les programmeurs utilisent ces bibliothèques dans les IDE sur diverses plates-formes pour développer un code d'application allant du simple au avancé. Ces mêmes bibliothèques constituent la base d'ArcGIS Desktop et d'ArcGIS Server et sont accessibles via les environnements de développement les plus couramment utilisés (par exemple, Visual Basic, .NET, C++, Java et COM).

Déploiement d'applications ArcGIS Engine

Une fois créées, les applications ArcGIS Engine peuvent être installées sur deux types de postes ArcGIS :

  • Sièges ArcGIS Engine intégrés pour exécuter des applications ArcGIS Engine
  • Postes ArcGIS Desktop existants (c'est-à-dire des postes exécutant ArcView, ArcEditor ou ArcInfo) qui sont équipés pour exécuter des applications ArcGIS Engine

Un CD-ROM d'installation d'ArcGIS Runtime est inclus avec le kit média ArcGIS Engine et peut être installé et configuré sur de nombreux ordinateurs. Un fichier de code clé est requis pour activer les fonctionnalités d'ArcGIS Engine sur chaque ordinateur. Des extensions facultatives à ArcGIS peuvent également être activées en ajoutant une ligne au fichier de code clé.


1 réponse 1

Vous devez faire partie d'une 'organisation' http://doc.arcgis.com/en/arcgis-online/administer/manage-licenses.htm pour ArcGIS Pro


ArcGIS for Home Use est fourni avec un utilisateur nommé et 100 services
crédits pour ArcGIS.com, cependant vous devrez contacter le client
service afin d'activer votre organisation
.


ArcGIS for Home Use émet actuellement un type d'abonnement incorrect


Comment appliquer un nouveau moteur de rendu dans ArcObjects ? - Systèmes d'information géographique

Autre année couronnée de succès pour Esri, 2001 a été marquée par les nombreuses victoires et réalisations des utilisateurs et partenaires d'Esri. Ce fut une année au cours de laquelle le SIG est devenu plus simple, plus basé sur des normes et plus intégré.

La géographie est le cadre d'organisation de nos connaissances mondiales, et le SIG est la technologie qui permettra la diffusion de cette information à l'ensemble de la société. « Le SIG va évoluer vers une sorte de système nerveux pour notre planète », déclare Jack Dangermond, président d'Esri. "Ce que nous faisons et comment nous le ferons au cours des prochaines années établira le cap pour notre monde."

Avec plus de 120 000 utilisateurs et un million de licences logicielles, Esri s'engage à faire progresser l'utilisation et les capacités de la technologie SIG et à fournir un modèle pour la création de réseaux géographiques.

En 2001, Esri a fait des progrès substantiels dans la réalisation de ces objectifs. Voici quelques-uns des produits logiciels Esri livrés en 2001 :

ArcGIS 8.1--Travaillant à promouvoir le SIG en tant qu'outil de partage d'informations et de facilitation de la coopération interdisciplinaire et interorganisationnelle, Esri a conçu ArcGIS pour qu'il soit ouvert, interopérable et extensible. Construit sur une architecture commune unique, ArcGIS 8.1 comprend des versions mises à jour des logiciels bien connus ArcView et ArcInfo et présente ArcEditor et les extensions ArcGIS Spatial Analyst, ArcGIS 3D Analyst, ArcGIS Geostatistical Analyst, ArcGIS StreetMap USA, ArcPress for ArcGIS et MrSID Encoder pour ArcGIS.

Une nouvelle fonctionnalité de la version 8.1 est sa capacité à intégrer les données des services de carte Internet avec des ensembles de données locaux, permettant aux utilisateurs d'ArcGIS de rechercher, d'afficher et d'accéder aux services de carte via Geography Network (www.geographynetwork.com), puis de les intégrer ArcGIS avec des couches de données locales. Cette version s'appuie sur le modèle de géodatabase introduit dans ArcInfo 8. Elle fournit un stockage centralisé des données spatiales dans un système de gestion de base de données.

ArcGIS 8.1 comprend également une projection à la volée, une production cartographique exceptionnelle, des outils améliorés de construction et d'édition d'entités, la création et la création de métadonnées, ainsi qu'une interface utilisateur Windows intuitive. www.esri.com/arcgis

Analyste géostatistique ArcGIS 8.1--In this new extension for ArcGIS 8 desktop products, two powerful tools--geostatistics and GIS--combine to enable users to analyze spatial data, identify data anomalies, perform statistical estimation and optimal surface creation, and evaluate uncertainty in prediction surfaces. It is the first geostatistics software extension to include prediction, quantile, probability, prediction of standard errors, and standard error of indicators output maps within one interface. With the integration of more interpolation methods than any other GIS software, ArcGIS Geostatistical Analyst enables GIS users to assess the most accurate and optimal model for a specific problem. www.esri.com/geostatisticalanalyst


At the 8.1 release, ArcMap now includes many of the popular features of ArcView 3.x including wizards for standard geoprocessing tasks.

ArcView 8.1--The world's most popular desktop GIS had its most significant release in 2001. ArcView 8.1 maintains the base functionality of ArcView 3.x while adding an array of improvements from its completely new architecture. A catalog for browsing and managing data, on-the-fly coordinate and data projection, metadata creation, customization with built-in Visual Basic for Applications, new geographic editing tools, support for static annotation, and enhanced cartographic tools are new features included in this release. ArcView 8.1 functions as a stand-alone GIS and serves as the entry point to ArcGIS, Esri's integrated, scalable family of GIS software products. www.esri.com/arcview

ArcIMS 3.1--The newest version of GIS for the Internet. ArcIMS 3.1 interacts with ArcGIS, enabling users to take advantage of ArcIMS as a data source in conjunction with other data types. The software supports code pages for all languages for shapefiles and database files and offers significant security enhancements. www.esri.com/arcims

ArcIMS Route Server Extension--This ArcIMS 3.1 extension gives GIS users in the United States the ability to incorporate point-to-point driving directions and fast, accurate routing into Web sites built with ArcIMS 3.1. It also calculates optimal routes based on time and distance while accommodating multiple stops along a route (see ArcIMS 4 Offers Significant New Capabilities and Extensions). www.esri.com/arcims

ArcIMS Site Starters--Esri's Internet mapping solution, ArcIMS, now includes templates to help developers build ArcIMS-enabled Web sites faster and more easily. ArcIMS Site Starterapplications are highly customizable templates that enable users to build simple, lightweight applications into ArcIMS-powered Web sites. The site starters are a set of Active Server Page applications that can be tailored to individual data sets. Each Site Starter application addresses a specific Business function, such as database search, and presents users with an intuitive, step-by-step path for generating maps and reports (see ArcIMS 4 Offers Significant New Capabilities and Extensions). www.esri.com/arcims

ArcView Business Analyst 1.1a--Esri's award-winning desktop GIS solution for Business is a powerful tool for making better Business decisions and combines the full functionality of Esri's popular ArcView software with intuitive data analysis tools and a robust catalog of year 2000 Business, demographic, and household data for the United States. ArcView BusinessAnalyst 1.1a features an updated ArcView StreetMap, an enhanced geocoder from Sagent Technology, Inc., Seagate's Crystal Reports 7.0, and the enhanced ArcView GIS 3.2a. www.esri.com/businessanalyst

EntrepriseMAP Travel Edition--A mapping tool for the Business traveler, EntrepriseMAP Travel Edition includes direct links from ACT!, GoldMine, Outlook, and Excel reading capabilities for Access and dBASE, text files, Dun & Bradstreet's database of 11 million Business listings, door-to-door driving directions, and route optimization for the entire United States. More than a travel planner, EntrepriseMAP Travel Edition has customizable toolbars and menu selections. Users can save maps and directions to their Palm organizers or print maps from day planner size to wall charts. www.esri.com/businessmap_travel

ArcLogistics Route 3--In 2001, Esri shipped a major new release of its desktop routing and scheduling solution. Fully interactive, ArcLogistics Route 3 helps Businesses and organizations deliver goods or services more efficiently, reducing costs and improving customer service. The new version gives users a second-time option for service and allows them to set a grace period for an order to be serviced and still be considered on time. Orders can be prioritized, and ArcLogisticsRoute 3 has second-day routing capability. An improved architecture for customization and a new application framework are additional enhancements. www.esri.com/arclogisticsroute

MapObjects 2.1--Esri's newest version of powerful, embeddable mapping and GIS components, MapObjects 2.1 offers support for ArcSDE 8.1, AutoCAD 2000 DWG files, and ActiveX Data Objects image catalogs the latest Esri projection engine custom symbols for chart rendering and a new run-time deployment utility for easier application distribution. The new version of MapObjects has built-in compatibility with Esri's ArcIMS Web connectivity middleware. www.esri.com/mapobjects

ArcExplorer 3.1--Java Edition--The newest version of Esri's popular GIS data viewer is free and downloadable from Esri's www.esri.com/arcexplorer Web site. ArcExplorer is a lightweight data explorer for querying and browsing GIS data. The new edition enables quick and easy access to the Geography Network and has easily accessible transparency settings. With the new version, users can add ArcSDE 8.1 layers to their ArcExplorer projects, and ArcExplorer 3.1 is an excellent ArcIMS client.

Creating Communities Around the Globe

More than 11,000 GIS professionals filled the halls of the San Diego Convention Center in July 2001 to participate in the 21st Annual Esri International User Conference. The conference theme "Geography--Creating Communities" focused on GIS as a technology for creating communities among and within organizations. How these communities evolve, the technologies they implement, and the institutional mechanisms that support them were topics of discussions initiated by Dangermond during the conference's opening plenary session.

Technical sessions, seminars, workshops, and software demonstrations covered many disciplines with topics such as conservation, crime analysis, global warming, defense, population analysis, and epidemiology and offered many opportunities for GIS users to exchange ideas and lay the foundations for their own geography networks.

Dr. Michael Fay, the conference keynote speaker, who works for the New York City-based Wildlife Conservation Society, documented his 15-month Megatransect through a remote jungle corridor that included the Langou Forest. During the trek, he systematically surveyed the area focusing on plantlife, wildlife, and the effects of human activity.

Fay also made an appeal to save the Langou Forest, a pristine area of more than 600,000 acres within the Congo jungle in Gabon. In a spontaneous gesture, conference attendees raised a few thousand dollars with the passing of a tote bag, but they wanted to do more, so Esri helped to organize a fund-raising effort to protect the Langou Forest. The Web site--www.savethecongo.org--provides detailed information on the project and how to contribute. To date, more than $2 million has been contributed. We urge our users to help raise the $3.6 million needed to create one of the world's most important national parks.

A New Vision for GIS Technology on the Web

As more and more people understand the value of spatial data for structuring organizations, solving problems, and communicating the broader context of issues through a visual language, the need for easy access to geographic information continues to rise. In 2001, Esri's Geography Network (www.geographynetwork.com) and its g.net architecture emerged as the first major implementation of Web services providing access to spatial data.

"The g.net architecture is network-based, multiparticipatory, and collaborative and enables organizations to openly share and directly use GIS information from many distributed sources at the same time," says Dangermond. "It is my hope that GIS professionals will take this service, build networks for their communities, and expand the use of GIS throughout the world."

The Geography Network adheres to industry-standard formats and technology and is a framework for building and launching a commercial data distribution mechanism on the Internet. Built using ArcIMS, the Geography Network is an open environment for hosting and viewing geographic data, maps, and services. It provides a direct link between the user and service providers offering maps, value-added data, and industry-specific applications and solutions.

Several prominent data providers announced their participation in the Geography Network last year. Among the new participants are Meterologix, a leading provider of weather data and weather forecast services ORBIMAGE, a global provider of satellite and aerial earth imagery products and services Geographic Data Technology, provider of the Dynamap Streets and Address database and the Pennsylvania Spatial Data Access program.

In May 2001, the United Nations Environment Programme launched its Environment Network Web site, UNEP.Net, using the Geography Network portal and data published through the Geography Network.

The U.S. Department of Agriculture (USDA) and Esri signed a sweeping purchase agreement for a departmentwide site license for Esri software. The agreement will enable the USDA to embark on an ambitious and far-reaching program and strengthen program delivery by extending the functionality of GIS throughout the entire organization, providing more efficient and timely services and trimming individual agency costs considerably.

Representing a partnership between the Bureau of Land Management, the U.S. Department of Agriculture Forest Service, other agencies, and Esri, a new Web portal, GeoCommunicator, appears on the Geography Network as an information source focused on cadastral land records, parcel data, and land management activities.

In addition, Esri is providing the Census Redistricting 2000 TIGER/Line data in ArcView shapefile format for download from the Geography Network.

An A+ in GIS Education

Esri continues its commitment to building a global GIS workforce and now has more than 20,000 educational programs in K-12 schools. EdUC 2001, Esri's first independent conference for educators, was held just before the International User Conference in San Diego. More than 450 attendees gathered at the Convention Center to exchange ideas and concepts for the use of GIS in the classroom.

More than 70,000 GIS professionals worldwide enrolled in Esri's instructor-led software classes in 2001. Esri software training is more accessible than ever, with classes available at regional offices, client sites, and international distributor locations around the world. In the United States and more than 50 other countries, Esri third party instructors now number more than 1,000. Ten new instructor-led courses on ArcGIS, ArcIMS, and ArcSDE were developed and taught in 2001. New courses and course updates are planned to support software releases in 2002. www.esri.com/training

Esri's Virtual Campus continues to be a focus for GIS professionals and students--2001 enrollment grew to more than 122,000 members representing 178 countries. With 14 new courses, 33 courses in various disciplines are now available. Noteworthy courses include Planning for a GIS by Dr. Roger Tomlinson Turning Data into Information, a companion Web course to the book Geographic Information Systems & Science, by Paul Longley, Michael Goodchild, David Maguire, and David Rhind and Mapping for Health Care Professionals, by Zvia Segal Naphtali, Ph.D.

Esri has granted free, unlimited access to Virtual Campus course subscriptions to Higher Education Site License holders worldwide and introduced free live training seminars to GIS professionals selecting Esri software training. Learn more about Esri Training and Education.

There are now 29 titles in the Esri Press collection. Among the books released last year are Getting to Know ArcGIS Desktop, a self-study workbook Planning Support Systems, a volume of edited papers by Richard Brail and Richard Klosterman and Conservation Geography, and a collection of case studies by Charles Convis. Plans are in the works to publish books on ArcObjects, oceanography, Business, K-12 education, and the history of GIS. www.esri.com/esripress

The third annual GIS Day event, held November 14, 2001, educated millions of children and adults around the world. Activities focused on illustrating the benefits of geography and the supporting role that GIS plays. More than 80 countries held GIS Day events along with the 50 United States.

Strengthening Partnerships

Esri continues to expand its corporate relationships and Business Partner program. With the release of ArcGIS, all of Esri's core technology now contains Microsoft's COM-based components and can be customized with Microsoft's Visual Basic for Applications scripting language.

Last year, Microsoft accepted Esri into its .NET Early Adopter Program as a key Independent Software Vendor. Esri will demonstrate early successes with .NET developer technologies.

The DB2 Spatial Extender, jointly developed by Esri and IBM, enables the integration of geographic, map-based data with other data stored in DB2. IBM is also working with Esri to integrate MapObjects display capabilities into IBM commercial software.

2001 saw the launch of the Java Location Services Web site (www.jlocationservices.com) by Esri and Sun Microsystems, Inc., to promote the importance of Java and GIS technologies as foundations for successful location services. The Web portal provides users with a central location to access information about location services.

In March, Esri announced a Business partnership with LineSoft Corporation, a leading producer of transmission and distribution engineering line design and optimization software. The joint venture provides utility customers with a high level of GIS/mapping and engineering design integration.

The MapShop solution, developed by Esri and the Associated Press, the world's leading news organization, is an easy-to-use online mapping service that is helping to change the way consumers around the world view and interpret the news. The system of integrated components provides analytical mapping tools and data services to journalists, database editors, and graphics personnel.

With users and partnerships growing globally, Esri is extending its outreach with more conferences, seminars, and user expos. The Europe, Middle East, and Africa 2001 User Conference took place in Lisbon, Portugal in October. More than 600 attendees participated in the four-day event. (See Belgium to Host 17th Annual Esri European User Conference and Sixth Annual Esri Middle East and Africa User Conference for information about the 2002 conferences.)

Remembering 2001

Esri and many of its users and partners received awards and recognition for their GIS work that has helped society in so many ways. Among these, Esri and the Center for the Analysis and Research of Spatial Information (CARSI) at Hunter College, the City University of New York, received commendations from the American Geographical Society (AGS) for meritorious service to New York City and the nation following the September 11 tragedy.

AGS honored Esri for donating resources and key personnel to the recovery effort, specifically for helping to reconstruct the City's geographic information infrastructure. CARSI was cited for lending its technology and expertise to help City officials map the shifting Ground Zero terrain.


Voir la vidéo: Comment appliquer un nouveau capteur