Suite

Afficher plus de 1000 lignes sur la carte Web

Afficher plus de 1000 lignes sur la carte Web


J'ai un scénario dont j'ai besoin pour afficher de nombreuses lignes sur la carte (par exemple toutes les liaisons routières de Manchester au Royaume-Uni). J'utilise Leaflet comme plugin de carte. J'utilise geoJSON comme source de données, lorsque j'essaie de charger plus de 1000 fonctionnalités, la carte et le navigateur ne répondent plus.
Que proposez-vous pour améliorer les performances lorsque le nombre d'entités à dessiner est supérieur à 1000 (voire plus…) ?

Je pensais à un moyen d'afficher uniquement les routes qui se trouvent dans l'étendue de la carte affichée. Mais encore, si l'utilisateur effectue un zoom arrière, le nombre de fonctionnalités sera dépassé.


Pour des questions comme celles-ci, je trouve utile la feuille de triche Mapmakers de Tom MacWright.

Dans votre cas particulier, regardez la section sur les lignes : https://github.com/tmcw/mapmakers-cheatsheet#lines.

Comme déjà mentionné par @john-barça, une solution de carrelage est probablement la meilleure ; Personnellement, je ne suis pas un fan de WMS, je trouve généralement les mbtiles, etc. plus faciles à utiliser.


Je dirais "tu le fais mal")

Chaque fois que vous atteignez une limite comme celle-là, vous devriez vous arrêter et demander si c'est vraiment ce que vous devez faire. Même si vous pouviez saisir des contacts 50K ici, quelle serait la convivialité d'un tel monstre ? Comment l'utilisateur est-il censé faire défiler cela ? Je dirais qu'une recherche avec une fonction de recherche est vraiment la voie à suivre, c'est pour ça.

Avez-vous envisagé d'utiliser une saisie semi-automatique ? Le blog de Jeff Douglas contient un très bel exemple sur la recherche dynamique - ce n'est pas exactement l'autocomplétion mais vous ne devriez pas avoir trop de mal à le modifier.

Une alternative pourrait être la recherche VF de @BobBuzzard

Mais si vous insistez pour lire plus loin. )

Ainsi, vous pouvez obtenir les résultats de votre requête, créer une <List<List<SelectOption>> par exemple, puis créer une combinaison de <apex:repeat> + <apex:selectOptions> . Je déconseille quand même de le faire)


Vous pouvez utiliser l'attribut readonly pour afficher plus de 1000 enregistrements.

Le contrôle du répéteur a la limite d'afficher seulement 1000 enregistrements.

Vous pouvez utiliser l'API REST pour récupérer l'enregistrement et JQUEry pour le rendre. C'est un bon article pour vous expliquer comment utiliser l'API REST dans VF.

Jitendra Zaa a une bonne solution ci-dessus, mais je suggérerais également que l'affichage de plus de 1 000 lignes dans une page visualforce peut causer d'autres problèmes. Selon la configuration de la page VF, par exemple, vous pouvez rencontrer des erreurs d'état d'affichage ou simplement une lenteur générale. Les utilisateurs peuvent également trouver difficile d'analyser ce nombre d'enregistrements.

J'envisagerais de mettre en œuvre une pagination et/ou une sorte de fonctionnalité de recherche avec divers filtres, afin que les utilisateurs puissent afficher un plus petit sous-ensemble d'enregistrements (si, bien sûr, cela fonctionne pour vos besoins).


Outils de géographie gratuits

Explorer le monde des outils gratuits pour les SIG, GPS, Google Earth, la néogéographie, etc.

Introduction aux données de POI (points d'intérêt) personnalisés du GPS Garmin

Les “Waypoints”, des marqueurs de position géographique créés soit dans un appareil GPS, soit à l'aide d'un logiciel, sont une fonction présente sur pratiquement tous les appareils GPS jamais fabriqués. Plus récemment, les « Points d'intérêt » ou POI ont été mis en œuvre comme moyen alternatif de stocker des données pour une position de point, et de nombreuses unités GPS récentes vous permettent de télécharger vos propres listes de POI personnalisées. Les POI offrent un moyen pratique d'organiser des groupes de points et peuvent également inclure plus d'informations sur un point qu'un waypoint standard. Je ferai une courte série d'articles sur la création et la manipulation de POI. Alors que l'accent sera mis sur les capacités de POI GPS de Garmin, d'autres fabricants de GPS les prennent également en charge, bien que généralement dans des formats différents. Remarque : pour autant que je sache, seuls les appareils GPS Garmin qui utilisent des cartes de stockage de données externes (comme celles répertoriées dans cet article) peuvent accepter les données de POI personnalisées.

Voici un tableau de comparaison répertoriant certaines des caractéristiques des points de cheminement et des POI :

Biens

Points de cheminement

POI (Points d'intérêt)

À titre de comparaison supplémentaire, voici un point de données sur mon Garmin, stocké et affiché à la fois en tant que POI et en tant que waypoint enregistré et modifié à partir des données du POI. Le point de données provient d'une base de données des mines d'uranium en Arizona, générée à partir d'un fichier de formes de points. Tout d'abord, les écrans de données :

Écran de données de POI Écran de données de point de cheminement

Même après avoir retiré les étiquettes (“Status”, “County”, etc.), il est impossible d'insérer toutes les données de l'écran POI dans l'écran waypoint. En fait, il y a de l'espace de données inutilisé sur l'écran POI ci-dessus, car vous pouvez avoir deux lignes de données “Name” en haut, et pouvez également remplir les quatre lignes de données jusqu'à la fin du waypoint côté, chaque bit d'espace de données est occupé. Sur l'affichage de la carte :

Affichage de la carte des POI (avec icône de POI personnalisée) Affichage de la carte des points de cheminement (avec icône standard)

L'affichage de la carte du POI montre la première ligne complète du nom du POI, qui peut contenir jusqu'à 48 caractères (bien que cela ressemble plus à 20-25 en pratique) le waypoint montre la longueur maximale du nom de seulement 14 caractères. L'icône de POI couvre une taille de 24 x 24 pixels dans ce cas, et il n'y a pas de limite au nombre d'icônes personnalisées que vous pouvez créer pour une base de données de POI. Pour le point de cheminement, j'ai utilisé un symbole de mine, fourni avec l'unité, vous pouvez également créer une icône de point de cheminement personnalisée, mais sa taille est limitée à 16 x 16 pixels. Ainsi, pour importer et utiliser certains types de jeux de données de points dans les unités GPS Garmin , les POI offrent des fonctionnalités utiles au-delà de ce que les waypoints peuvent faire. Le prochain article de cette série parlera du format de données POI Garmin, de la création d'un fichier compatible POI et de la conversion entre les formats de données POI et ceux des waypoints GPS.

06/03/2010 : Les nouvelles unités GPS Colorado/Oregon/Dakota peuvent stocker et afficher plus de données voir cette page Wiki de l'Oregon pour plus d'informations.

Articles Similaires:

Vous cherchez autre chose ? Entrez quelques mots-clés ci-dessous, puis cliquez sur "Rechercher".    


La réalité mixte transforme la localisation de lignes sur le terrain

Les travailleurs sur le terrain peuvent visualiser les infrastructures aériennes et souterraines avec des casques mains libres et un système d'information géographique.

Imaginez-vous marcher dans un quartier avec un casque de réalité mixte. Levez les yeux et vous pourrez déterminer la tension de l'infrastructure aérienne. Déplacez votre regard vers le bas et vous pourrez voir les lignes électriques souterraines passer sous vos pieds.

Bien que cette technologie puisse sembler de la science-fiction, elle est aujourd'hui disponible dans le commerce pour les services publics dotés d'un système d'information géographique (SIG) robuste. Par exemple, Toms River Municipal Utility Authority (TRMUA) dans le New Jersey a travaillé avec Meemim Inc., une entreprise basée à Toronto, pour combiner sa plate-forme ArcGIS d'Esri et le casque Microsoft HoloLens dans une application de réalité mixte, qui combine la réalité virtuelle avec la réalité -images du monde.

La technologie ne donne pas à l'utilisateur une vision aux rayons X, et les utilisateurs ne peuvent pas voir les lignes électriques avec l'HoloLens à moins que les données ne soient chargées dans un SIG. Plus les données SIG sont bonnes, plus l'application est précise, déclare Len Bundra, directeur SIG/IT pour TRMUA.

De plus, il dit que ce n'est pas la même chose que la réalité virtuelle. Au lieu de cela, il peut donner aux travailleurs sur le terrain les deux vues simultanément sans obscurcir leur vision pour des raisons de sécurité.

"La réalité virtuelle ne fonctionne pas sur le terrain car elle obscurcit votre vision, et c'est certainement un problème de sécurité", explique Bundra. «Ce doit être une réalité mixte. Avec HoloLens, vous pouvez voir à travers la vitre et tout voir autour de vous, et vous ne trébucherez pas sur un trottoir. Vous pouvez voir les lignes électriques sous vos pieds car elles sont à moitié réelles et à moitié virtuelles. »

Créer une réalité mixte

L'histoire de ce programme remonte à 2013, lorsque Google Glass a sorti la première version de sa technologie. À ce moment-là, Bundra a eu un moment « aha ». Il a imaginé une application dans laquelle il pourrait exporter des données SIG et les visualiser avec les lunettes Google.

Finalement, la technologie Google Glass a fait long feu, mais Bundra n'a pas abandonné son idée. Il a créé un article sur LinkedIn, et finalement, Alec Pestov, PDG de Meemim Inc., a répondu et lui a suggéré d'essayer la nouvelle technologie HoloLens de Microsoft.

Avec une expertise dans un programme appelé Unity, les programmeurs de Meemim ont découvert un moyen d'utiliser le logiciel, qui est couramment utilisé pour créer des jeux vidéo, pour travailler avec des coordonnées dans le monde réel. Bundra et Meemim ont réuni des programmeurs SIG et des programmeurs Unity pour travailler sur une solution.

"Les programmeurs de jeux sont habitués à travailler sur une pièce à la fois avec quatre murs et un monstre", explique Bundra, qui travaille chez TRMUA depuis 1994 et a été consultant SIG pour les services publics et privés. « Nous leur avons demandé d'utiliser Unity pour digérer une ville entière, avec une superficie de 55 miles carrés et 442 miles de canalisations souterraines. Alors que les développeurs venaient de mondes différents, ils avaient suffisamment de perspicacité pour intégrer les fonctionnalités SIG dans le monde du jeu et les projeter dans le monde réel à l'aide de systèmes de coordonnées de topographie. C'était compliqué et ça a demandé beaucoup de travail des deux côtés.

Meemim et TRMUA ont passé huit mois à travailler ensemble sur la technologie avant qu'elle puisse être testée sur le terrain pour le projet pilote. Étant donné que le TRMUA disposait déjà de ses données SIG en ligne via la plate-forme Esri ArcGIS, Meemim pouvait les télécharger sur son service Cloud, les digérer, les convertir et les retransmettre à HoloLens en temps réel. "Ce n'était pas une tâche simple", dit Bundra. « Il m'a fallu un certain temps avant de pouvoir mettre un HoloLens et de voir les fonctionnalités SIG projetées avec précision. »

Simplifier les repères

L'un des principaux avantages de la technologie est la possibilité d'effectuer des balisages plus précis, explique Bundra. Dans le passé, TRMUA travaillait avec une société de marquage tiers, mais aujourd'hui, sa main-d'œuvre interne s'occupe de cette tâche. "Ils pulvérisaient de la peinture là où ils pensaient que la ligne était, et s'ils le faisaient mal, une ligne de service public pourrait être touchée pendant la construction", explique Bundra. « Une simple fouille se transformerait en un problème complexe. »

Bundra dit qu'il a 100% confiance dans les balisages effectués par les équipes de terrain de TRMUA. À l'avenir, cependant, Bundra espère que la technologie aidera les entreprises de balisage à améliorer leur efficacité et, plus important encore, à augmenter la précision. "S'ils portent un casque et peignent les lignes au pistolet, le balisage serait beaucoup plus simple", explique Bundra. « Tout ce qu'ils auraient à faire, c'est de peindre la route où ils voient les lignes de métro devant eux. »

En étendant cette technologie au monde des services publics d'électricité, elle pourrait sauver des vies, déclare Bill Meehan, directeur des solutions utilitaires pour Esri. « Creuser dans une conduite d'eau est un problème et pourrait être dangereux », explique Meehan, qui travaillait auparavant pour une compagnie d'électricité en Nouvelle-Angleterre. « Creuser dans une ligne électrique est mortel. »

Aujourd'hui, les services publics utilisent une variété de méthodes pour localiser les installations souterraines, dit Meehan. Par exemple, ils envoient un signal sur des lignes électriques et ont un récepteur sur le terrain qui capte le signal. Ils s'appuient également sur des méthodes telles que le sonar pour localiser les infrastructures souterraines métalliques, mais cette approche devient plus difficile pour les tuyaux en plastique. Plus récemment, des entreprises ont enterré des étiquettes RFID dans leurs installations. "C'est un problème difficile puisque les services publics enterrent leurs installations depuis des décennies", explique Meehan. « Dans le passé, les services publics n'ont pas toujours clairement documenté l'emplacement de leurs installations. »

Pour aggraver le problème, il est parfois presque impossible de trouver des actifs à cause de l'asphalte pavé sur les trous d'homme ou des interrupteurs ou transformateurs enneigés. Pendant les inondations et les glissements de terrain, les équipements électriques et à gaz peuvent être cachés. « La clé est un bon SIG précis afin que l'utilisateur puisse voir l'équipement en fonction de son emplacement dans le SIG », explique Meehan.

Partage de données

À ce stade, cependant, la technologie est confrontée à un obstacle principal à une adoption généralisée : faire en sorte que tous les services publics d'une ville partagent les données SIG et soient sur la même longueur d'onde. « L'HoloLens et la projection des données SIG seraient plus puissants si tous les services publics d'une ville partageaient leurs données », déclare Bundra. « De cette façon, nous pouvions voir non seulement nos lignes de services publics, mais également les infrastructures souterraines d'électricité, de gaz et de télécommunications. »

Cette approche offrirait deux principaux avantages : un retour sur investissement plus élevé sur les balisages et une meilleure prévention des dommages. TRMUA et deux compagnies d'eau privées travaillent déjà ensemble, mais elles aimeraient aussi en impliquer d'autres. Bundra espère que ce projet servira d'impulsion pour réunir des services publics disparates sur la même table. « S'ils parcourent l'application HoloLens, ils verront immédiatement comment cette technologie et ce partage de données profiteraient à toutes les parties concernées », dit-il.

Les services publics peuvent partager des données SIG de plusieurs manières. Par exemple, ils peuvent demander les données sous forme numérique, les coordonner avec leurs propres données, puis afficher les données ensemble. Ensuite, ils peuvent effectuer une analyse spatiale pour déterminer si une installation fait obstacle à une fouille proposée. Cette approche, cependant, pourrait prendre des jours ou des semaines. De plus, même si un service public d'électricité obtient un transfert de fichier d'une autre entreprise de services publics, les données peuvent être obsolètes.

Pour aider à résoudre ce problème, Esri a créé un cadre de collaboration via son système ArcGIS. À l'aide de cette plate-forme, une compagnie des eaux pourrait publier un service Web de données SIG actualisées à utiliser par la compagnie d'électricité ou de gaz. « Ce processus prendrait quelques secondes », dit Meehan. « Les économies de main-d'œuvre et de temps seraient importantes, cependant, la prévention des dommages et des blessures est d'une bien plus grande valeur. »

Aujourd'hui, le SIG de TRMUA est stocké dans ArcGIS Online Enterprise Service d'Esri, qui publie un service Web d'infrastructure de services publics souterraine. Si différents services publics publiaient leurs données de la même manière, chaque service public aurait alors sa propre couche SIG pour l'affichage et l'analyse. Par exemple, l'application peut afficher le message « Attention ! Le conduit électrique n'est qu'à 6 pouces du service de gaz. Et illustrez la zone où existerait un danger potentiel.

« Considérez ces éléments comme des couches sur une carte qui peuvent être activées et désactivées », explique Bill Meehan, responsable de la pratique des solutions pour le secteur des services publics d'Esri. « L'application de réalité mixte consommerait ensuite ces services et les présenterait au travailleur. »

Aider les travailleurs de ligne

Alors que le TRMUA effectue un test pilote de la technologie pour ses lignes principales souterraines, Bundra dit que cette application est encore plus excitante lorsqu'il s'agit de demandes pour un service public d'électricité. Comme il dit que de nombreux services publics d'électricité disposent déjà d'excellentes plates-formes SIG, ils sont déjà à mi-chemin en ce qui concerne les applications de réalité mixte.

Du point de vue du SIG, rien n'est plus compliqué que l'infrastructure des services publics d'électricité en raison du grand nombre de composants sur un poteau typique, dit-il. L'utilisation de la réalité mixte, cependant, aide à donner à un travailleur de ligne un moyen de faire une évaluation situationnelle rapide, en particulier dans une situation d'urgence.

"Si une voiture heurte un poteau, il peut y avoir un fil tombé, une voiture qui fuit de carburant et une entrée d'égout pluvial à proximité", dit-il. «Dans ce scénario, les pompiers, la police, les intervenants d'urgence et les services publics seront tous appelés sur les lieux. À leur arrivée, sept personnes différentes seront assises dans sept véhicules différents et examineront sept systèmes SIG différents sur leurs ordinateurs portables pour essayer de comprendre ce qui se passe. »

Avec la technologie de réalité mixte, les intervenants peuvent sortir de leurs véhicules, attacher l'HoloLens, regarder vers le bas et voir les lignes électriques rouges, les conduites de gaz jaunes, les conduites d'égout vertes et les lignes de télécommunications oranges. Pour l'avenir, Bundra envisage qu'un bureau de comté pour la gestion des urgences pourrait éventuellement encourager différents services publics à partager leurs données SIG pour faire de cette situation simulée une possibilité réelle un jour.

Lorsque cela se produit, les services publics peuvent s'entraider en découvrant des inexactitudes dans les données SIG des uns et des autres. « Si nous voyions tous les mêmes données, il deviendrait assez évident combien d'erreurs et d'inefficacités nous résoudrions », explique Bundra. « Nous nous corrigerions constamment les uns les autres et améliorerions toutes les couches de données SIG au sein d'une municipalité donnée.

La plate-forme ArcGIS Online d'Esri permet aux organisations de partager facilement leurs informations d'infrastructure critiques. La plate-forme utilise ce qu'Esri appelle « SIG Web ». Cette technologie innovante utilise des services Web pour partager des cartes interactives avec littéralement toute personne autorisée à afficher, éditer et analyser les informations. Cela signifie que si une compagnie d'eau souhaite partager son infrastructure d'eau avec d'autres organisations au sein d'une ville, elle publie simplement un service Web. Si les compagnies de gaz et d'électricité font de même, alors chacune d'elles peut visualiser les autres services publics, comme si cela était contenu dans leur SIG. Lorsque la compagnie d'électricité modifie son SIG, la compagnie d'eau et la compagnie de gaz voient le changement immédiatement. "Ce concept est similaire aux plateformes de médias sociaux d'aujourd'hui comme Facebook", a déclaré Meehan. « Quelqu'un partage une photo, puis tous les amis la voient. »

Augmenter la productivité

En appliquant cette technologie au monde des services publics d'électricité, les services publics peuvent aider à améliorer la productivité de la main-d'œuvre sur le terrain, qu'ils travaillent sur des infrastructures souterraines ou aériennes, explique Bundra. « Si les monteurs de lignes sortent de leurs camions dans un lotissement à côté d'une route principale, non seulement ils peuvent regarder en bas et voir les lignes électriques souterraines codées par couleur se diriger vers le transformateur sur socle, mais ils peuvent également lever les yeux et voir les phases et tensions des lignes aériennes.

À l'heure actuelle, de nombreux services publics d'électricité utilisent encore des cartes papier sur le terrain. La réalité mixte, qui fait partie de la catégorie plus large de la réalité augmentée, peut aider les services publics à améliorer la communication entre leur personnel de terrain et de bureau. Exemple concret : grâce à la plate-forme ArcGIS et à ses services Web, un monteur de lignes peut prendre une photo d'un actif sur le terrain, et elle peut être immédiatement visualisée sur un tableau de bord au bureau. « L'étendre à la réalité mixte signifie que l'agent de terrain peut partager les résultats de son observation sur le terrain avec toute personne utilisant la plate-forme », explique Meehan.

En utilisant des casques de réalité mixte, activés par la plate-forme ArcGIS, les travailleurs des services publics ont pu visualiser et analyser tous les autres services publics sous leurs pieds, par rapport aux leurs.

La technologie existe, mais il y a des barrières. Les parties doivent accepter de partager leurs données en utilisant la plateforme. Les données de chaque technologie doivent être exactes et à jour et basées sur un système de coordonnées cohérent. Pourtant, les avantages pour tous seraient substantiels. Le partage des données ne se limiterait pas aux services publics. Les données des services publics peuvent être partagées simplement et facilement avec les services de rue, la police, les pompiers et les services de gestion des urgences. Voir où se trouvent les lignes de services publics pendant une inondation ou un incendie peut alerter les premiers intervenants sur le terrain des dangers potentiels.

Améliorer la technologie

En portant le casque HoloLens, un monteur peut non seulement voir les lignes électriques, mais également d'autres composants tels que les fusibles, les gouttes chaudes secondaires et les fils isolés. Un service public d'électricité peut configurer le SIG de sorte que certains éléments soient codés par couleur d'une certaine manière ou que des symboles spécifiques représentent différents composants. « Vous pourriez prendre le SIG d'une entreprise d'électricité et y arriver », explique Bundra. « Nous avons effectué une grande partie du travail acharné à Toms River, qui n'a pas besoin d'être refait, à chaque nouvelle implémentation.

Alors que la première technologie testée par TRMUA sur le terrain était mains libres, Bundra dit qu'elle pourrait également être utilisée sur un smartphone ou une tablette si un travailleur sur le terrain le préfère. Au fil du temps, Bundra dit qu'il s'attend à ce que la technologie continue de s'améliorer. "Je compare le matériel de casque disponible maintenant, à un Sony Walkman en 1979. À l'époque, c'était une énorme brique, et au fil du temps, il est devenu plus petit, plus léger, plus rapide et meilleur."

Pour aider à apporter des améliorations à la technologie, Michael Tesch, contremaître principal du TRMUA, a testé le HoloLens sur le terrain. Avec plus de 20 ans d'expérience dans les services publics sur le terrain, il a fait des suggestions pour affiner la solution. Par exemple, il a souligné la nécessité d'une meilleure précision de localisation, d'une interface utilisateur différente pour la lumière par rapport au jour et d'un dispositif spécial pour porter le casque avec un casque.

De plus, l'application a amélioré l'interface utilisateur graphique, qui peut désormais afficher plus de détails pour chaque type de fonction utilitaire. Étant donné que l'infrastructure de TRMUA passe souvent sous les arrière-cours résidentielles, le casque peut aider les travailleurs sur le terrain à identifier plus rapidement les services publics dans les servitudes. Les lignes de services publics peuvent être situées sous les hangars et les clôtures, ce qui rend difficile, voire impossible, l'accès pour un travailleur sur le terrain pour les réparations et l'entretien.

Dans le passé, les travailleurs sur le terrain accédaient à des ordinateurs portables montés sur véhicule pour trouver l'emplacement de ces actifs, mais les temps ont changé. Alors que le service public s'apprête à fournir des tests supplémentaires sur cette technologie, Bundra dit qu'il espère que d'autres services publics – qu'ils soient gaz, électricité, eau ou fibre/télécom – se réuniront. « Ma mission est de faire en sorte que tous les services publics partagent leurs données SIG, nous allons donc tous regarder à travers le même objectif », explique Bundra. ♦


Vous pouvez utiliser les options "choix par défaut" et "délai d'attente" de la commande de choix intégrée pour créer un délai.

La bonne façon de procéder consiste à utiliser la commande timeout, introduite dans Windows 2000.

Le délai d'attente serait interrompu si l'utilisateur appuyait sur n'importe quelle touche. Cependant, la commande accepte également le commutateur facultatif /nobreak , qui ignore efficacement tout ce que l'utilisateur peut appuyer, à l'exception d'un CTRL-C explicite :

De plus, si vous ne voulez pas que la commande affiche son compte à rebours à l'écran, vous pouvez rediriger sa sortie vers NUL :

Frapper une touche annulera le compte à rebours est le seul inconvénient.

Voici ce que j'ai utilisé comme substitut de sleep.exe,

Modifiez -n x pour attendre (environ) x secondes.

Apparemment, le kit de ressources Windows contient la commande sleep. D'autres sites recommandent également d'utiliser le choix.

La commande CHOICE avec une minuterie fonctionne bien.

Il existe également des "programmes" que vous pouvez exécuter comme WAIT et SLEEP, etc.

Le ping (ci-dessus) est bon, mais ne fonctionne que s'il est connecté à un réseau.

Un peu de script qui retardera est ci-dessous:

si %secondsend% GTR 59 défini /a secondsend=secondsend-60

6,2% NEQ %secondsend% aller attendre ici

Cela fera une pause entre 9 et 10 secondes (la première seconde n'est pas précise en raison de l'utilisation de la commande TIME - et cela peut prendre la moitié d'une seconde avant de commencer).

Si cela fonctionne en réglant 'secondsend' à la seconde actuelle de l'horloge du PC, puis en y ajoutant 10 (le délai). S'il est supérieur à 59, enlevez 60 car il est enroulé jusqu'à la minute suivante. Ensuite, il y a une boucle qui vérifie la seconde actuelle avec 'secondsend' - une fois qu'elles correspondent, le script continue.

Si vous souhaitez retarder d'une période différente 2-59, modifiez le 10 dans la deuxième ligne (je dis 2-59 car la première seconde peut ne pas être une seconde complète, donc 2 pourrait être disons, 1,2 seconde par exemple).


Afficher plus de 1000 lignes sur carte web - Systèmes d'Information Géographique

AUTRES CARACTÉRISTIQUES PASSIONNANTES :

COMMANDE PAR TÉLÉPHONE :
1-800-779-2559

FAITS SUR KEPLER CONTINUE : (Page 1) Calculs Par ordre alphabétique

Tableau des distances angulaires
Occidental ancien : Dignités essentielles et heures planétaires
* Ancienne Firdaria occidentale (nouveau dans la version 7)
Graphiques et listes d'Antiscia et de Contra Antiscia
Liste des pièces en arabe

* Roues de pièces arabes (nouveau dans la version 7)
Graphique de transformation d'arc
Galerie d'art: Des centaines de graphiques astrologiques
Ascendant : faites pivoter la carte pour mettre n'importe quelle planète ou point médian sur l'ascendant
Aspects et/ou points médians entre les graphiques
Astéroïdes :
4 astéroïdes majeurs et Chiron peuvent être mis en roue.
1000 autres positions d'astéroïdes sont dans une liste.
Une option pour acheter 38 000 astéroïdes supplémentaires
Art Wheels : des roues graphiques qui ressemblent à des œuvres d'art
* Asteroids Wheels (nouveau dans la version 7)
AstroMaps : Cartes de n'importe quelle zone géographique du monde avec des lignes tracées à travers elles qui indiquent les zones de sensibilité astrologique.
Cartes géodésiques :
Carte de la planète géodésique
Carte de référence géodésique
Cartes d'horizon : une carte d'horizon est une légère variation d'une carte d'espace locale. La carte d'horizon trace les cuspides réelles de la maison, tandis que dans une carte d'espace locale, les lignes Asc sont tracées est-ouest et les lignes MC sont tracées nord-sud. Les lignes des planètes sur une carte d'horizon et une carte de l'espace local sont identiques.
Cartes de l'espace local
Cartes des signes du zodiaque : des cartes astro qui montrent où le signe du zodiaque de l'Ascendant et du MC changent.
AstroMaps avec ou sans orbes
AstroMaps avec des orbes bleus
AstroMaps calculé en longitude ou en mundo
Les astéroïdes, les points médians et les aspects mineurs peuvent être
inclus si désiré
Flexible et facile à utiliser
Fonction de zoom avant et zoom arrière
Sélectionnez n'importe quelle ville et placez-la au milieu de la carte
Options pouvant être incluses :
4 astéroïdes majeurs
Chiron
Aspects majeurs
Aspects mineurs
Points médians
Cartes au trésor (une caractéristique unique et passionnante) :
Carte de l'amour et de la romance
Carte des vocations et des carrières
Carte de l'amitié et de la famille
Carte de l'imagination et de l'inspiration
Carte de l'excitation et de l'instabilité
Interprétations pointer-cliquer
Education & Communication (nouveau dans la ver. 7)
Culture et créativité (nouveau dans la ver. 7)
Optimisme et opportunité (nouveau dans la ver. 7)
Responsabilité et concentration (nouveau dans la ver. 7)
Ayanamsha :
Fagan-Bradley, Lahiri, Sri Yukteswar, Raman, JN Bhasin, De Luce, Ushashashi, Krishnamurti, Djwhal Khool, Yukteshwar, Babylonien, Kugler 1, Babylonien, Kugler 2, Babylonien, Kugler 3, Babylonien, Mercier, Babylunian, Huber, Aldebaran à 15 Taureau, Hipparque, Sassanide, Centre Galactique sur 0 Sagittaire, J2000, J1900, B1950, Valeur personnalisée
Azimut-Altitude
Tableau de comparaison
Scores du profil de compatibilité
Systèmes de coordonnées : (certains sont nouveaux dans la version 7)
Normal (Longitude Zodiacale)
Héliocentrique
Horizon
Azimut
Horizon
Ascension droite
Mundoscope (carte verticale principale)
Déclinaison Longitude Équivalent
Déclinaison Longitude Équivalent Antiscia
Déclinaison Longue. Contre Antiscia équivalent
Normal (non ajusté)
Nœud moyen draconique
Véritable nœud draconique
Secondaire de Tobey
Tableau Antiscia
Tableau Contra Antiscia
Dwadasamsa
Carte du zodiaque solaire (Soleil=0 Bélier)
Carte du zodiaque de la Lune (Lune=0 Bélier)
Carte du zodiaque de Mercure (Mercure = 0 Bélier)
Carte du zodiaque de Vénus (Vénus=0 Bélier)
Carte du zodiaque de Mars (Mars=0 Bélier)
Carte du zodiaque de Jupiter (Jupiter = 0 Bélier)
Carte du zodiaque de Saturne (Saturne=0 Bélier)
Carte du zodiaque d'Uranus (Uranus=0 Bélier)
Carte du zodiaque de Neptune (Neptune=0 Bélier)
Carte du zodiaque de Pluton (Pluton=0 Bélier)
Carte du zodiaque ascendant (Asc.=0 Bélier)
Carte du zodiaque de la maison

CoAscendant dans la roue graphique
Composite:
Point médian ascensionnel
MC Milieu
Asc dérivé
DavidsonTemps-Espace
Signification des diplômes
Déclinaisons : Transit vers les déclinaisons natales, et progression vers les déclinaisons natales, et une liste des positions de déclinaison dans la roue des cartes, ainsi que les parallèles de déclinaison. Vous pouvez également obtenir des structures médianes en déclinaison et une éphéméride graphique en déclinaison.
Tableau Draconique
Graphique de Dwadasamsa
Astrologie électorale
Éclipses indiquées dans les impressions du transit vers la naissance
Cartes d'éclipse :
La date et l'heure, ainsi que le chemin de l'éclipse, sont
affiché.
Possibilité d'afficher plus d'un chemin d'éclipse sur
une carte
Graphiques Eclipse, Lunation et Ingress
Éducation et apprentissage : Cours d'Avalon
Encyclopédie
Tableau des Dignités Essentielles et des Heures Planétaires
Ephémérides :
Liste des positions des planètes pour la période de temps souhaitée.
Sélectionnez tropical/sidéral, astéroïdes, transneptunien, etc.
Tables d'éphémérides des planètes et/ou des astéroïdes
Astrologie financière :
Graphique des données financières, telles que les actions ou les matières premières. Importez des données financières achetées auprès de fournisseurs de données. Choisissez et enregistrez automatiquement dans un fichier les jours hauts et bas. Produire une prévision du prix de l'or et une prévision du prix de l'argent. Utilisez les outils de recherche Kepler pour créer des prévisions pour d'autres produits de base. Conçu spécifiquement pour les prévisions d'indices et de matières premières (les prévisions de stocks ne sont pas encore disponibles)
Étoiles fixes
* Roues étoiles fixes (nouveau dans la version 7)
* Secteur Gauquelin (nouveau dans la version 7)
Éphémérides graphiques
Natal, en transit, secondaire avancé et/ou
les positions de l'arc solaire peuvent être combinées entre elles
Les lignes codées par couleur aident à identifier les graphiques
impliqué dans un aspect
Personnalisez en sélectionnant les planètes, l'épaisseur de la ligne,
et autres possibilités
Utiliser les positions de longitude, de déclinaison et de latitude
Tableaux harmoniques, listings ou aspects harmoniques,
et modèles harmoniques

Roue héliocentrique et autres calculs
Graphique d'horizon
HComparaison des systèmes d'utilisation
Roue de la maison Huber
Roue de style Huber
Huber Mondknoten
Entrées
Atelier Kepler
* Carte du ciel (nouveau dans la version 7)
* Ashtakavarga ((nouveau dans la version 7)
Éphémérides graphiques
* Calendrier lunaire (nouveau dans la version 7)
* Catalogue Star (nouveau dans la version 7)
* Kepler Workshop AstroClock (nouveau dans la ver. 7)
* Chart Explorer (nouveau dans la version 7)
védique
Sélection facile de plusieurs cartes varga védiques (nouveau)
Lilith (moyenne lune noire) dans la roue graphique
Lilith
(vraie lune noire) dans la roue graphique
Retour lunaire
Roue médiévale (avec les Dignités Essentielles,
almutens, etc.
Arbres médians et tris médians
Arbres médians entre 2 graphiques
Roues médianes
Nœud de la Lune :
Nœud moyen et vrai nœud
Multimédia : Mini lecture en direct
Analyse de la pondération Munkasey
Tableau Mundoscope
Carte natale
Numérologie

Lune corrigée parallaxe
Parallèles de déclinaison : Inscrit dans la roue
imprimés, imprimés dans les listes de transit vers la naissance
Parans : Une liste des latitudes où se produisent les parans, avec les grandes villes également répertoriées.
Retour de la planète
Ascendant polaire dans les roues graphiques

Retours solaires, lunaires et planétaires précédés
Orientations principales :
Liste des dates auxquelles les planètes orientées primaires traversent des cuspides angulaires
Scores des catégories de profil


Afficher plus de 1000 lignes sur carte web - Systèmes d'Information Géographique

La fenêtre Historique affichera l'historique passé de DX qui a été récupéré par DX Monitor. C'est le principal outil de recherche DX que vous pouvez utiliser pour découvrir les habitudes de fonctionnement des stations dans les pays dont vous avez besoin.

La longueur de l'historique augmentera avec l'utilisation du programme. Si c'est la première fois que vous utilisez DX Monitor, ou si vous vous êtes absenté pendant quelques jours, utilisez le menu dans la fenêtre principale de DX Monitor : Mise à jour | Obtenez 10 000 emplacements pour récupérer les 10 000 derniers spots de DX Summit. Le fichier fait généralement environ 750K. Vous devrez peut-être attendre un certain temps pour que les spots soient téléchargés si vous utilisez une connexion lente, et il faudra quelques minutes supplémentaires pour que les spots soient importés par DX Monitor. S'il vous plaît soyez patient.

Cliquez sur n'importe quel indicatif dans la fenêtre principale ou la fenêtre Band Map et utilisez le menu contextuel pour afficher l'historique de la station DX ou de son pays. Ou appuyez sur F9 dans la fenêtre principale ou sélectionnez Fenêtre d'historique du La fenêtre menu.


La fenêtre d'historique est votre principal outil de recherche DX

Vous pouvez double-cliquer sur n'importe quel mot ou numéro pour le rechercher immédiatement dans les données de l'historique. Cliquez sur un indicatif, une fréquence, une date ou même un mot en commentaire (comme un carré de grille).

Pour rechercher un indicatif ou même un mot dans un commentaire, saisissez le texte dans le champ Barre de recherche à gauche et appuyez sur la touche Entrée.

Comme il s'agit d'une recherche en texte libre, vous pouvez également rechercher des dates. Entrer 04-08-14 et voir tous les spots de cette date qui ont été enregistrés par le programme. Il y aura des lacunes dans les données si DX Monitor n'a pas été exécuté assez souvent pour enregistrer tous les spots. Sauf lors des grands concours, le Obtenez 10 000 emplacements commande de la Mettre à jour menu récupérera tous les spots des derniers jours et comblera les lacunes.

La recherche de texte libre est également pratique lors de la recherche de lieux d'événements spéciaux. Par exemple, vous pouvez rechercher Phare voir de nombreux phares dans les airs. Also search for /LH for more.

Use the history menu attached to the search box (down arrow at the right) to repeat an earlier search without typing. Press Enter to start the search.

Because it is a free text search, entering the first part of a call will show all calls that begin with those letters. For example, W6OA will find W6OA and W6OAT. To find only complete calls, type a space before and after the call: <blank>W6OA<blank>, for example. If you look closely, you will see that double clicking a call in the main window does exactly this.

Once you have several hundred thousand records in the History File, some searches may take a long time on a slow computer. appuie sur le Esc Key to abort a search if necessary. The progress is displayed at the lower left of the window.

To search for all of the DX spotted from a DXCC country, select the country in the Country Selector Box to the right. All known prefixes will be searched, not just the basic prefix shown in the selector. The DX Country information is found in the CTY.DAT file which can be kept up-to-date automatically by DX Monitor. Voir le Check for Updates box in the Help Menu.

If the country is already displayed (after a callsign search), select the Country Selector and press the Enter key, or double-click on the Country Selector.

Pressing the Esc key during a long search will abort the search within a few seconds and display partial results. Pay attention to the feedback in the status bar at the lower left.

Back Button. The back button works like the back key in your web browser by retrieving the previously displayed page.

Forward Button. The forward button moves forward in stored pages after you have moved back.

After you have searched the history data stored by DX Monitor, if you would like to look for more spots, click the DX Summit button. The program will check the database maintained by DX Summit for the search string in the Search Box. After confirmation, the data can be added to DX Monitor's history file so that future searches will include all results obtained in this way. Up to 10,000 results may be retrieved with one search. For more results, use the Import CSV Data from DX Summit command to retrieve subsets by date or band.

The DX Summit web site can get very busy sometimes and the response time for database searches will depend on how busy it is. During contests and times of high activity, DX Summit may not respond at all. Feedback on the search progress is shown at the lower left.

Recent Checkbox. Turns red when selected. If it is red, only &ldquorecent&rdquo spots are retrieved from the History File. This saves time and limits the number of lines to look at. Recent is defined in the options menu. The default is one week.

The definition of recent can be changed in the Options Menu. Sélectionner Define "Recent" and enter a new value in days.

Map Button. Pressing the Map Button shows the Maps Window and plots all of the spots in the History Window on the currently selected map.

Select a line and right click to see the Popup Menu which is mainly the same menu seen in the main window and the Band Map.

Click on the callsign, the top menu item to show all the spots for that callsign.

Click on the country to show all spots for DX from that country.

Information about. Show the Station Information Window with Callbook, FCC Database and web sourced information.

Add station to Alert List. Add the callsign to the Alert List.

Add country to Alert List. Add the country to the Alert List.

Display Selected Data Only. Use this menu selection to select a subset of the displayed list. You can select sections of the list with shift-click or ctrl-click to select each row. When you have selected all the rows of interest, right click and use this command to reduce the list to the selected items. The new list may be saved, plotted, or have statistics generated for it.

Remove Selected Data. Use this menu selection to remove a subset of the displayed list. The records are not deleted from the history file. You can use this command to remove items you do not wish to plot on the map, save, or generate statistics from.

Delete Selected Data. Delete the selected lines from the History File. If you have a large history file, this can take several minutes. Le Del key can be used to delete lines. Note that Shift-DEL will remove lines from the main grid. Do not hold the shift key when trying to delete data from the History File.

Copy Selected Lines to the Clipboard. Copy the selected text so that it can be pasted into an email or another application.

Plot Selected Data on Map in the Popup Menu is used to select a subset of the information displayed (usually after sorting) on the map. Use this to display a single band, selected calls, or individually selected records of interest.

Check Propagation to . . Show the HamCap Window with the propagation information. If you are not pointing at a callsign, either the DX or the spotter, you will get a general map of propagation on the given band. The propagation information is for now, not the original spot time.

Double-Click. Double clicking on a line will search for the call displayed on the line where you clicked. This is useful when tracking down other spots from the same spotter, or different calls spotted from a country you need. The call is added to the search history which makes it easy to go back and view the results of a previous search.

Displayed records can be selected and deleted permanently from the History Database. Select the records that you wish to delete. appuie sur le Del key. Do not press the shift key, Shift-DEL deletes from the main grid, not the History. Respond to the confirmation dialog box. If the program downloads the same information again from DX Summit or another source, it will return.

The record is deleted from DXHistory.txt and also from the current data in memory. Windows still showing the record will not record the change until they are refreshed manually (F5) or automatically.

Depending on the speed of your system, the size of the DXHistory.txt data file, and the number of records you wish to delete, the deletion may take a few seconds to a few minutes. As DXHistory.txt is a standard text file, other tools may be used to clean out bad data if necessary.

It is more efficient to delete multiple records at one time than to do each delete separately. If there is call for it, this function can be made more efficient. Let me know.

Clear clears the display for a new search. Resets the Show Menu reports to show data based on the History File instead of the loaded list.

Back (Alt+LeftArrow). The back key works like the back key in your web browser by retrieving the previously displayed page. This is handy if you do a second search based on data in the first search. By pressing Alt+LeftArrow, or selecting the Back item from the menu, it is possible to revert to the first search results. The blue button on the taskbar is the same as the back menu item.

Forward (Alt+RightArrow). The forward key moves forward in stored pages after you have moved back. You can use the menu, the key combination Alt+RightArrow or press the blue arrow on the taskbar.

Open . loads a previously saved history file, or a logbook into the History Window allowing you to plot maps or display the various statistics.

Any history data displayed in the History Window can be saved to a text file which can then be reloaded at a later time. Open these files as DX History Format File.

Open ADIF Log File format logs can also be loaded into the History Window. Once loaded, the data can be viewed on the maps or used to generate the various summary statistics (rates, countries, distances) available on the Show Menu. The data can be saved as a DX History Format File for later viewing, or importing into the DX History. If imported to the DX Hisotry, the log data will be seen in all searches and map views covering that period.

DX Monitor only understands 2-digit dates. Logs containing dates before the year 2000 will be entered as year 00 but the comment will include the original year from the log.

Only a few ADIF files have been tested so far. If your ADIF file does not load properly, please contact me. Other log formats will be added soon. If you have a log format you would like to see added, please let me know.

Open Cabrillo Log File. Load a Cabrillo format logbook into DX Monitor. Once loaded, the data can be plotted on the map and used to generate reports.

Other contests use modified forms of the Cabrillo Format slightly different from the sample logs on the Cabrillo Templates page. If your log does not work, please contact the author to have it added. At this time, formats with the callsign beginning in columns 56, 61 and 63 will generally work.

If the log is larger than the maximum lines limit selected in Options, the entire log will not be shown, but statistics and plots will operate on all of the data. To view and sort subsets of the data, use the band filters.

Open Callsign List. Loads a text file consisting of a list of callsigns. Each callsign should begin in column one and end with either a space, a tab character, or the end of the line.

The user's callsign is shown as the spotter and the frequency and time are made up values.

This feature is useful for plotting lists of callsigns on the maps.

Save As . saves the displayed history as a text file which you can view with any text viewing program, load into a spreadsheet such as Microsoft Excel, or load back into the History Window at a later time using the Import command.

Save Date Range . . Save a subset of the History or a subset of the loaded List to a new file. You will be prompted for a start and end date (and optional time) for the records to be saved. If a list has been loaded, the data will come from the list. If not, a subset of the History File will be saved. Use this command to save records from contests, DXpeditions, or other special data that you may wish to study later.

This command can be used in conjunction with the Convert 425 DX Spots command to extract a few days history from the archives at 425 DX News.

Convertir. This is a utility to convert some types of files into a DX History format which can then be loaded into the History Window for plotting and analysis, or imported into the DX History.

Convert - DX Monitor 0.94 OLDSPOTS.TXT file. If you have saved a large history file of with DX Monitor version 0.94, you can import it into the new version of DX Monitor by converting it to DXHistory.txt format. As the old file format did not include the year, it is necessary to break the old file down into separate files for each year. The year must be from 2000 on because the file format only allows 2 digits for the year. Older files can be imported as 2000 so that interesting comments and results will be available on searches despite the inaccurate year displayed.

Before the final save operation, the program will show a sample of the new data for comparison with the old data. Check carefully that the data in each column are correct before allowing the program to proceed with the save. It is a good idea to back up your old DXHistory.txt file before adding to it.

If you wish to edit a large file and don't have an efficient text editor for doing so, I can highly recommend Editpad in either the free Lite version, or the Pro version. Editpad Lite will handle a file of any size with remarkable speed. Download Editpad Lite.

Convert - 425DX Spot File. Rod Elliot, VE3UW, has collected all of the DX Summit spots since January 1997. The entire collection is available for download in monthly files on the 425 DX News site.

Go to the 425 DX Spots page. Download the file of interest (a zip file of 1 to 4 MB) to any temporary folder. Unzip the data. The resulting text file has a name which includes the date (e.g. QSN0402.txt). Remember where you put it.

In the DX Monitor History Window use the File Convertir command to convert the file into the format understood by DX Monitor. You will be prompted for the year and asked to verify that the data looks OK. If it is, the data can be saved in a text file which is compatible with DX Monitor. A sample of the lines will be shown in the History Window, but a full month is usually too large to display all at once.

After converting, the entire month&rsquos data is available for reporting using the Show Menu. It is a good idea to check the date coverage. You can also look at the spotting rate, number of countries found, etc.

The saved file can be imported into the DX History file so that searches include the data. If you are on a computer with limited memory, you may not wish to do this. You can use the File - Open command to open the DX Format file you have saved if you wish to look at it further. Subsets of the data can be extracted to smaller files.

  • Retrieve the November 2003 zip file from 425 DX News.
  • Extract the text file, QSN0311.txt du qsn0311.zip file.
  • File - Convert - 425 DX Spots File the QSN0311.txt file.
  • Optionally, save the converted DX 2003-11.txt history file of the month or press Cancel.
  • Show - Hourly Rates to find the 2 busy days, November 29 and 30 (in case you forgot the dates).
  • File - Save Date Range. Enter 03-11-29 et 03-11-30.
  • Enter a file name like: DX CQWW CW 2003.TXT. The file will be 3.5MB and contain 34,000 spots.
  • File - Open - DX History Format Text File.

Convert - DX Summit Database (Old or New).

It is possible to retrieve up to 10,000 records of old spots from the DX Summit Database for any callsign or band. DX Monitor can automatically retrieve callsign data by clicking on the Search DX Summit button beside the search box.

To retrieve up to 10,000 records for any HF band, use your web browser to navigate to the DX Summit Spot Database Search. Leave the callsign search string blank. Select a band. Select the number of spots to show. Click on the Search button. The spot data will be shown in your browser.

Copy and paste the spot data to a text file. Open the saved text file with the Convert - DX Summit Database menu command. Make sure the data looks good before proceeding. It will be necessary to enter the year for the data as DX Summit retrieves data by year, but doesn't display that information on each line.

Save the data to a new text file. The data is now in the correct format to import into the History Database.

If you have old data saved from the OH2BUA DX Summit web site, use the Old conversion option. If you have saved data from the new dxsummit.fi web site, use the Nouvelle conversion option.

Convert - DX Summit Database (Clipboard). This command was removed in 2014 when the new DX Summit user interface made it unusable. Use Convert DX Summit CSV File or Import DX Summit CSV Data instead.

Convert DX Summit CSV File allows you to convert CSV data downloaded from the DX Summit History Search page into a format that can be imported into DX Monitor.

Use the filters and callsign search options on the DX Summit History Search page to choose the data you wish to save. All spots from 1995 to today are available! Test your search using the Refresh Spots button with 10 spots first.

Then, change the Spot amount number to the desired maximum number of spots to download and click the Download spots as CSV file bouton.

Now you have a CSV file that can be converted to a DX Monitor History file format with the Convert DX Summit CSV File commander. The saved file can be imported into the history, where it will be combined with the data already there, or it can be opened with Open . command for analysis and plotting.

For example, you can download all the spots you made, or all of the times you were spotted.

Power users who often retrieve DX Summit Data for analysis can simplify the steps by importing directly from DX Summit with a known download CSV URL.

Import . . Files in the same format as DXHistory.txt can be imported into the current history so that they will be searched in the History Window. These may be files saved from an earlier version of DX Monitor (as long as the format hasn't changed), or saved search results.

It is also possible to convert other files to the correct format using the Convert command.

Import DX Summit CSV Data is used to download and import data directly from the DX Summit database of spots. All spots from 1995 to the present are available.

To use this option, it is necessary to know the URL that selects the spots you want. Up to 10,000 spots can be downloaded at one time.

Use the filters and search options on the DX Summit History Search page to select the data you wish to import into DX Monitor. Test the search using the Refresh Spots button with 10 spots first. Then, change the Spot amount number to the desired maximum number of spots to download and right-click the Download spots as CSV file bouton. Copy the URL to the clipboard (the exact command depends on which browser you are using). It will be in the form:

http://www.dxsummit.fi/api/v1/spots?dx_calls=K1N&limit=10000&from_time=791553660&to_time=2147483647&content_type=csv&as_file=true

Minimize the browser window and paste (ctl-V) the URL into the DX Monitor URL dialog box shown above and click OK.

DX Monitor will download and then display a sample of the data for comparison with the correct format. This gives you an opportunity to cancel the import if something has gone wrong with the search, or if DX Summit has made changes to the data format since DX Monitor was last updated. Please let us know if you find a problem of this type.

Note that the maximum number of spots available for download is 10,000. There is no button for more than 1,000 but you can edit the URL to limit=10000 in the URL. If you use the to_time=2147483647 you will always receive the latest 10,000 spots. URLs you use often can be saved in a text file for later use.

Please do not abuse the DX Summit servers by overusing this feature and downloading too many spots.

Export. Exporting of lists of callsigns allows them to be imported into other programs for use in Super Check Partial lists, etc.

Show Prefix List will show all of the prefixes DX Monitor uses to determine where a station is located. Also shown is the country name, CQ and IARU zones, Continent, Latitude and Longitude, and DXCC prefix. This list can be easily saved as a text file.

Show Country List will show the DXCC entities used by DX Monitor to display the country information

Close closes the History Window. Pressing the escape key also closes this window.

  • by Date. Most results are sorted by date and time with the most recent spot first.
  • by Time. Useful for looking at a station&rsquos operating habits.
  • by Frequency. Check the activity on any sub-band.
  • by DX Call. Who is active, where.
  • by Spotter. Who is spotting from where.
  • by Comment. What is being said.
  • by Country (DXCC Entity). What countries are on the air.
  • by Distance from your location to the DX. Just for fun.
  • by Distance from your location to the Spotter. Useful for setting the &ldquolocal&rdquo range.
  • by Beam Heading from your location. Where should that fixed antenna point.
  • by US State - County. Find new states and counties for awards.

All Spots in the Last 24 Hours. All the spots in the DX Monitor History file which were time stamped in the last 24 hours will be displayed.

All Spots in the Last 48 Hours. All spots in the DX Monitor History file from the past 48 hours will be displayed.

All Spots in Date Range. You will be asked for a start date and time and an end date and time for data selection. The date/time information will be in the YY-MM-DD HHMM format as displayed everywhere in DX Monitor. If the time is omitted, all records from the matching day will be included. Use this method to retrieve all the spots from a contest weekend, for example.

The default values for start and end date will retrieve all spots occurring in the past week.

What's Hot. This command will count the DX stations shown in the History Window and display the 20 most popular callsigns in the period shown. If there is no data shown in the window, the last 3 hours will be placed in the window and then the Hot Spots will be displayed. The bands will also be listed.

Show All Alerts. The program will search the History File for all callsigns or countries listed in your Alert List.

IBP Beacon Frequencies. All DX spots on the frequencies of the IARU/NCDXF International Beacon Project are displayed. Usually, these are reports of the beacons being heard, but often they show stations which have ignored the IARU Band Plan which reserves these frequencies for the beacons.

Show Spotters with Bad Clocks. This shows all spots which arrived with times which were in the future or unreadable. The times were corrected to the time of arrival.

Show Bad Calls. A list of callsigns with no number. Usually these are from users sending an announcement message as a DX spot.

Show Dates Covered. This creates a summary of the dates covered by the DX Monitor history file. For the past week, each hour is checked. If you are missing a few hours, it is possible to use the Update | Get 10,000 spots command to fill in the blanks.

The rest of the file is checked by day to give you information on the dates covered by searches.

If a list has been created or loaded, the list is used to generate this information. If you have loaded a logbook, this can give you a quick check of contents. Note that DX Monitor History is based on a 2-digit year, so older logbooks will create some odd looking results with dates before 2000.

After loading a logbook or saved list, the menu will change from Show Dates Covered in History File à Show Dates Covered in List. The Clear function will clear the list, allowing searches of the History File.

Show Hourly Rates. The History File or List is searched for the busiest hours. If the Recent Box is checked, only the recent dates are searched. Otherwise, the entire history file is searched. If a list has been created or loaded, the list is searched instead of the history file.

Show Top Daily Rates. The History File or List is searched for the busiest days. If the Recent Box is checked, only the recent dates are searched. Otherwise, the entire history file is searched. If a list has been created or loaded, the list is searched instead of the history file.

Show Most Popular DX. Check the entire History File (or the Recent portion) and display a list of the calls found and the number of occurrences of each. If a log has been loaded, this shows how many times you worked each station. Double click the callsign to show the DX spots for that call. If a list has been created or loaded, the list is searched instead of the history file.

Show Most Active Spotters. Check the entire History File (or the Recent portion) and display a list of the calls found and the number of occurrences of each. If a list has been generated, the list will be searched. Most logbooks will just show your call as the &ldquospotter&rdquo. If a list has been created or loaded, the list is searched instead of the history file.

Show DX Countries. Check the History File or loaded list and enumerate the countries. Double-click to see the spots for that country. If a list has been created or loaded, the list is searched instead of the history file.

Show Spotter Countries. Enumerate the countries spotting the DX. This can be useful when a DXpedition is active to show the propagation and the operating habits of the operators. If a list has been created or loaded, the list is searched instead of the history file.

Map Spots. The spots listed in the History Window are transferred to the Maps Window and plotted on the currently selected map. The band and hour buttons may be used to explore the data.

The Map Button on the toolbar may also be used to map the spots.


Map of spots of Pakistan this week.

Create Google Earth Tour. Create a tour of the DX callsigns shown in the History Window for display using the Google Earth application. The list can be generated from the spot history, such as the last 24 hours of DX spots, or your own logbook opened in Cabrillo or ADIF format. The History Window display list can be edited before creating the tour, if you wish to make any changes. The tour will proceed in callsign alphabetical order.

The DX stations are listed in Google Earth in a folder named DX Tour. To start the tour, select DX Tour in the Places list and press F10 to start the DX World Tour. You will get a radio signal's view of the communications shown in the History Window.

Press F11 in Google Earth for full screen display. Adjust the Options to suit your taste (Tools | Options | Control). I like the speed set most of the way to the left and a 4 second pause at each stop. If you are on a slower connection, you may need to slow the tour down at first, but Google Earth will cache the images, so that replaying the tour will show more quickly and with higher resolution. Le Layers options determine how much extra information is displayed on the maps. I enjoy the sites highlighted by the Google Earth Community.

To stop the tour, just click on the map. To start it again, you have to select DX Tour and press F10. You can also click on any callsign to go straight to that location.

The locations shown for US and VE stations will be based on the FCC Database if you have installed it. The locations for DX are based on their prefix, so they won't be in their exact locations. This is a country by country tour of the world for entertainment purposes. If there is a demand by registered users, more features and user options can be added to the program, such as different orders of display, more accurate location information, optional choices of viewing angles, and much more. Let me know what you would like to see.

The viewing angles are randomized to make a more interesting aerial view.

You can save the tour by right clicking on DX Tour and selecting Save As. . This creates a KMZ format file which can be viewed by double clicking it in Windows Explorer.

Plot Spots on Google Earth. Plot the contents of the History Window on Google Earth. The spotter, DX station and the path are shown. Use the filters to plot a single band. Logbooks can be loaded using the Open command.


C38LJ special callsign log, March 2005

After Google Earth has finished loading, you can click on individual spots on the map or in the Places list on the left. In Google Earth select DX Spots et appuyez sur F10 or (View menu| Play Tour) to view the list as an animated tour.

Activity by Hour. Displays a scatter chart of the DX Spots listed in the History Window, plotting time of day vs frequency.

This chart is useful for assessing the activity of a particular DX Station, or all the stations in a needed country. The yellow shaded area indicates daylight at your location, allowing a quick judgement of propagation possibilities for the various bands.

Activity by Day. Displays a scatter chart of the DX Spots listed in the History window, plotting day of the week vs frequency.

This chart is useful for determining which stations might be on the air on a weekend or a weekday. Contest stations are rarely on during the working week.

The Activity scatter charts can be saved as gif or png image files.

Maximum Lines Displayed. Select the maximum number of lines to display in the window. Windows slows down appreciably when attempting to display a list of more than 25,000 lines. Users with slower systems can stop the display at 10,000 lines. &ldquoUnlimited&rdquo is set at 1,000,000 lines, but even the fastest systems will take a very long time to build the list. There may be limitations on the list size which affect users of W95, W98, and ME requiring the use of the 25,000 line limit.

Only Show &ldquoRecent&rdquo Spots. If selected, this option limits the spots retrieved from the History File and displayed in the window. By default, "recent" is defined as within the past week, but the next menu option allows a different value to be used.

Le Recent Checkbox on the toolbar also selects this option. When selected, the recent button is show in red and checked as a reminder that only spots from the past week are being shown.

Define &ldquoRecent&rdquo in days. You will be prompted for the number of days to include in any searches with the Recent button pressed.

Search Announcements. If this option is checked, searches in the History Window will also search the Announcements file for conversations about the station. If information is contained in the Announcements File, the Announcements Window will be displayed.

Compact History File. For efficiency during the normal operation of the program, duplicate spots can be added to the history file from multiple sources. This command checks for duplicates and sorts the history file for efficient searching and reporting.

After importing new information, the History File is normally compacted by the program. The operation is also carried out daily the first time you quit the program. If you wish to generate more accurate counts, the file should be compacted first to avoid double counting.

Filters differ from the options in that they are applied to the list after it is loaded into the window. This allows for easy browsing of subsets of the data. Filters can be used to view one band at a time after loading a large file with the Open commander.

Tous. The default view shows all bands. Clicking All also clears the individual band filters.

160 - VHF. Select a single band or several bands to view.

Local Spotters Only. View the spots posted by spotters local to you. Define local in the User Preferences.


1 réponse 1

To start, there's a whole history and struggle between going from SysVInit to SystemD . Rather than trying to break that all down in one answer though, I'll refer you to some google venturing for more details on the history as well as one particular article on the topic:

In summary though, it's been a slow and arduous transition. Some legacy features were kept intact (such as init.d to some degree). If you have the option to use systemctl for your service control I recommend using that one. It's the foreseeable future for Linux and eventually older SysVInit methods will be considered deprecated entirely and removed.

To cover each one you listed specifically:

sudo systemctl status apache2.service

This is the new SystemD approach to handling services. Moving forward, applications on Linux are designed to uses the systemd method, not any other.

sudo /bin/systemctl status apache2.service

This is the same thing as the previous command. The only difference in this case is that it's not depending on the shell's $PATH environment variable to find the command, it's listing the command explicitly by including the path to the command.

sudo /etc/init.d/apache2 status

This is the original SysVInit method of calling on a service. Init scripts would be written for a service and placed into this directory. While this method is still used by many, service was the command that replaced this method of calling on services in SysVInit . There's some legacy functionality for this on newer systems with SystemD , but newer programs don't include this, and not all older application init scripts work with it.

sudo service apache2 status

This was the primary tool used on SysVInit systems for services. In some cases it just linked to the /etc/init.d/ scripts, but in other cases it went to an init script stored elsewhere. It was intended to provide a smoother transition into service dependency handling.

Lastly, you mention wanting to know how to get more information out of the commands, since some provide more information than others. This is almost always determined by the application and how they designed their init or service file. As a general rule though, if it completed silently it was successful. However, to verify a start , stop , or restart , you can use the status sub-command to see how it is doing. You mentioned a status command being incorrect on an old init script. That is a bug that the application developers would have to look at. However, since init scripts are becoming the deprecated method of handling services, they may just ignore the bug until they remove the init script option entirely. The systemctl status should always work correctly otherwise a bug should be logged with the application developers.