Suite

15.8 : Phylum Mollusca - Géosciences

15.8 : Phylum Mollusca - Géosciences


Mollusques

Le phylum Mollusca est défini par plusieurs caractéristiques spéciales. Ces caractéristiques déterminantes comprennent un manteau avec une cavité du manteau, une coquille (sauf en cas de perte), une masse viscérale, un pied et une radula. L'odontophore se trouve dans la bouche de la plupart des mollusques et soutient la radula (un ruban de dents). D'autres caractéristiques des mollusques incluent la symétrie bilatérale, les corps mous ou non segmentés, la respiration via le cténidium, les ganglions/nerfs du système nerveux, la cavité corporelle de l'hémocèle, etc. [1].

"Anatomie d'un escargot terrestre commun", par Jeff Dahl [CC BY-SA 4.0]

Bien que lorsque la plupart des gens pensent à un mollusque, ils imaginent une palourde ou un escargot typique avec la coquille à l'extérieur de l'organisme, il existe en fait des variations de ces caractéristiques. Un exemple de ceci est la langue du flamant rose. Le Flamingo Tongue est un petit escargot marin. C'est un organisme fascinant, en ce que leur manteau, lorsqu'ils sont au repos, recouvre l'enveloppe extérieure à l'extérieur de l'organisme. Lorsqu'elle est menacée, la langue du flamant rétracte tous les tissus exposés dans la coquille d'une manière très intéressante.

"Flamingo Tongue, 2018" par Alana Olendorf [CC par 4.0]

Polyplacophores

Les chitons sont le nom commun des espèces de la classe Polyplacophora. Les chitons sont considérés comme plus primitifs par rapport aux autres groupes du phylum tels que les bivalves ou les céphalopodes. Il y a 8 plaques dorsales tapissant la surface dorsale de ces organismes. Il existe de nombreuses espèces primitives de la classe Polyplacophora qui existent encore. Cependant, seules quelques espèces de Monoplacophores existent encore dans le monde aujourd'hui.

« Face dorsale du spécimen de chiton sous microscope à dissection 2019 » par Jason Charbonneau [CC by 4.0]

Gastéropodes

Les gastropodes sont une classe très diversifiée de mollusques. La sous-classe des Prosobranchia est souvent identifiée par leurs coquilles enroulées, coniques ou tubulaires [1]. La cavité du manteau est généralement située sur la partie antérieure de l'organisme. Les distinctions importantes de ces organismes sont les variations ou l'absence de radula. Ces organismes utilisent Nephridia pour l'excrétion des déchets azotés. Une caractéristique des gastéropodes est la présence d'un opercule calcaire. Cette structure agit comme une plaque blindée qui protège l'organisme en recouvrant l'ouverture lorsqu'il est rétracté dans sa coquille.

Sur la photo ci-dessous, l'ovale sombre au centre est l'opercule. Ils sont calcaires et rugueux au toucher, protégeant l'ouverture de la coque comme un couvercle de trou d'homme.

« Gastéropode sous microscope à dissection » par Jason Charbonneau [CC by 4.0]

Nudibranches

Les nudibranches sont généralement classés comme des escargots de mer dépourvus de coquilles. Souvent, ils sont richement colorés et captivants à l'œil. Leur beauté magnifique est le résultat de l'aposématisme qui est la coloration vive de ces organismes qui avertit les prédateurs qu'ils sont toxiques, déplaisants ou dangereux. La toxicité de ces organismes se différencie d'une espèce à l'autre, certains étant exponentiellement plus dangereux que d'autres. Leur toxicité dépend généralement de leur spécialisation évolutive et de la niche spécifique de leur genre.

"Flabellina iodinea" de Jerry Kirkhart [CC par 2.0]

Bivalves

La classe Bivalvia se compose de mollusques qui ont deux coquilles connectées telles que les huîtres, les palourdes, les moules, les pétoncles et bien d'autres. La plupart des bivalves sont appréciés comme des délices, malgré le fait qu'ils soient filtreurs au niveau benthique. Comme d'autres dans le phylum des mollusques, les bivalves ont une coquille constituée de dépôts de carbonate de calcium. Ces dépôts proviennent de substances présentes dans l'eau et durcissent avec le temps.

« Clam Shells » de Jason Charbonneau [CC by 4.0]

Les muscles adducteurs postérieur et antérieur sont visibles parmi les nombreux aspects d'une palourde ouverte. La fonction de ces muscles est de maintenir la coquille fermée pour se défendre contre les prédateurs. La force de ces muscles compte tenu de leur taille relative est immense. Le manteau est une couche de tissu qui recouvre la masse viscérale de ces organismes et est directement relié à la coquille. Le pied du bivalve est directement responsable de son mouvement. Le pied musculaire émergera lorsque la coquille est ouverte et pousse l'organisme le long ou dans le benthos ou le substrat.

Céphalopodes

Les céphalopodes présentent plusieurs similitudes mais aussi des différences notables par rapport aux autres mollusques. Ils présentent parfois une coquille de carbonate de calcium. Squids et Octopus n'ont pas cette fonctionnalité, mais le Nautilus plus primitif a cette fonctionnalité. Les espèces de la classe des céphalopodes contiennent un grand système circulatoire fermé et des bras/tentacules préhensiles qui englobent une bouche, un bec et une radula. L'un des aspects évolutifs les plus importants de ces organismes est leurs grands yeux complexes. Ces yeux sont spécialisés pour une meilleure vision à des profondeurs où la lumière ambiante atteint peu. Le manteau de ces organismes forme une cavité ventrale importante contenant des cténidies. Une partie du manteau forme également un entonnoir musculaire. L'eau est absorbée et forcée à travers ces chambres sous pression, créant une forme unique de propulsion par jet. Il y a plus de 900 espèces vivantes de céphalopodes qui habitent le monde aujourd'hui.

« Nautilus shell » de Jason Charbonneau [CC by 4.0]

"Squid, 9 décembre 2013" [CC 0 Public Domain]

Les références

  1. Brusca, Gary J., Brusca, Richard C. 2003, Invertébrés 2sd éd. ISBN 0-87893-097-3

Les informations contenues dans ce chapitre grâce aux contributions de contenu d'Alana Olendorf et Jason Charbonneau


15.8 : Phylum Mollusca - Géosciences

Phylum MOLLUSCA

Apportez une grande contribution à l'approvisionnement alimentaire de l'Amérique - 130 millions de livres/an
Les céphalopodes ont la capacité d'apprendre
Les nudibranches (ordre) ont perdu leurs carapaces
Plage de taille de 1,0 mm à 50 pi (15,24 m)
poids à 2 tonnes
palourdes géantes 5 pieds de long, 500 livres
Non segmenté (sauf Neopilina)
Symétrie bilatérale - sauf gastéropodes
Corps - Tête - avec tentacules et yeux, perdu dans les pélécypodes
pied - ventral et musculaire
masse viscérale - enroulée dans les gastéropodes, organes internes concentrés dans cette masse
manteau - (pallium) une peau molle ou une feuille de tissu envahissant la masse viscérale. Manteau aussi
sécrète une coquille calcaire à matrice organique.
Cavité du manteau - espace à l'extrémité postérieure de la masse viscérale, contient des branchies appariées (chambre respiratoire),
l'anus, les systèmes excréteur et reproducteur s'ouvrent dans la cavité du manteau. Courants expirés
éliminer les déchets.
Branchies - les cils sur les branchies créent un mouvement d'eau. Dans la classe Pelecypoda, les branchies servent également de structure d'alimentation.
Tube digestif - Bouche, mâchoires, radula, estomac. Les pélécypodes sont dépourvus de mâchoires et de radula.
Organes - cœur à 3 chambres (ventricule et deux oreillettes), capillaires chez les céphalopodes
branchies - une paire, sauf dans la classe Amphineura (jusqu'à 80 paires)
les reins ou les glandes paricardales
sexes séparés, hermaphrodisme répandu, fécondation externe.
Coquille - calcaire (aragonite et calcite)
prismatique - jumelage de calcite ou d'aragonite
foliée - calcite - ressemble à des couches de Ss en X, couches de coque intérieures
nacrée - aragonite séparée par de fines feuilles ou de la matière organique laminaire croisée
homogène - pas de structure sous lumière plane. Sous X nicols, petit xls vu.

Mollusques fossiles
Monoplacophora - mollusques à calotte, à coquille simple en forme de cuillère ou arquée, (mammifères
coquille) (L.C. - Holocène). Certains groupes à symétrie bilatérale
Polyplacophora - Amphineura - classe chitines (U. Cambrien - Holocène)
mollusques côtiers, radula
8 plaques articulées calcaires
Scaphopoda - benthonique ("scaphe" = bol, "podas" = pied)
royaumes néritique et bathyal
Les formes modernes apparaissent au début du K
Gastropoda - ("gastro = estomac) (L. Cambrien - Holocène)
tête - distincte, soudée ou partiellement soudée au pied, aux yeux et
tentacules non spécialisés
pied - solelike, adapté pour ramper, modifié en formes pélagiques
Radula - normalement présente
Système nerveux - ganglions cérébraux et pleuraux
Torsion -
Symétrie - divers degrés d'asymétrie bilatérale
Coquille - simple, univalve, calcaire (avec aragonite), fermée apicalement, manque de chambres

Classification des gastéropodes
Prosobranche
Opisthobranche
Pulmonate

Sous-classe PROSOBRANCHIA : torsion, coquilles variées, conispirales,
planispirale, opercule. Coquillages à haute spire rare
boucle viscérale tordue en 8
la cavité du manteau s'ouvre vers l'avant
eau douce, terrestre, marine
(L. Cambrian - Holocène)

Commander ARCHEOGASTROPODA
manque de siphon
homme sans prostate ni pénis
coeur avec deux oreillettes
couche interne des coquilles souvent nacrée
(L. Cambrian - Holocène)
Patelles
Ormeau
Bellérophons
Nérites

Commander MESOGASTROPODA
variforme, conispirale
encoche de siphon
marine, d'eau douce, terrestre
(Ord. - Holocène), pas commun jusqu'au Mésozoïque/Cénozoïque
Coques de casque
Sundars
Les bigorneaux
cauris
Conques
Wentletraps
Ceriths
Turritelles
escargots de lune
Ecphora

Commander NEOGASTROPODA
Conispiral, avec encoche ou canal siphonal
pas aussi diversifié que les mésogastropodes
(Crétacé - Holocène)
Muricidés (Murex)
Bulots
Volutes
Olives
Cônes

Sous-classe OPISTHOBRANCHIE
les gastéropodes présentent une détorsion - se redressant de la nervosité
système
coquille réduite ou absente
opercule généralement absent
exclusivement marin
(Dev. ? Mademoiselle - Holocène)
Où shell présent
aciculé - mince, effilé en une pointe acérée, à spire basse
miolute - le dernier tour enveloppe les précédents
alambiqué - le dernier tour embrasse et dissimule complètement
les plus anciens
hétérostrophe - Verticilles apicaux de coquille embryonnaire (protoconque) enroulés dans
direction opposée au reste de la coque
mal représenté comme fossile, commun aujourd'hui

Commander PLEUROCOELA - (Tectibranche)
coquille dextre (droitier)
développant ou convoluté
la coquille et la cavité du manteau deviennent obsolètes
(Mlle. - Holocène)

Commande incertaine
Superfamille des Pyramidallacea : opisthobranches vivants
(Dev. ? Mademoiselle - Holocène)

Commander PTEROPODA
Mollusques pélagiques : nus ou recouverts de fines formes variées généralement transparentes
coquille, souvent operculée
(Mésozoïque - Holocène)

Sous-classe PULMONATA : Origine des pulmonés à travers la famille des Ellobidae
La cavité du manteau agit comme un poumon
Le système nerveux chez l'adulte devient symétrique après une torsion
coquille bien développée
radula avec dents réduites
Eau terrestre et douce
hermophrodite
(Mésozoïque à Holocène)

Commander BASOMMATOPHORA
pulmonés avec coquille (spirale, calotte, en forme de bol)
une seule paire de tentacules non invaginables avec des yeux à la base
intertidales marines, côtières et terrestres intérieures, eau douce


Voir la vidéo: What Are Molluscs? JONATHAN BIRDS BLUE WORLD