Suite

Service de géotraitement sur ArcGIS Server pour exporter le fichier

Service de géotraitement sur ArcGIS Server pour exporter le fichier


Serveur ArcGIS / Question de géotraitement

J'ai un service de géotraitement qui effectuera une sélection sur une couche en fonction d'une expression fournie. Je voudrais sortir le résultat sous forme de fichier csv (ou autre type de fichier) et le faire sortir dans le navigateur pour que l'utilisateur puisse le télécharger. Actuellement, je peux enregistrer la sortie dans un répertoire de travail sur le serveur, mais je souhaite la renvoyer à l'utilisateur. Ceci est similaire au processus clip/zip/ship. Comment exécuter un processus et renvoyer un fichier au client ?

Quelqu'un a-t-il un flux de travail détaillé ou un exemple à m'indiquer ?


Si votre ArcGIS Server est fédéré avec un portail ArcGIS Enterprise et que seul l'ArcGIS Web Adapter du portail utilise l'authentification au niveau Web (IWA, PKI, Basic, etc.), l'impression des services sécurisés fonctionnera comme prévu. Il en va de même pour les déploiements qui n'utilisent pas de systèmes d'authentification de niveau Web.

Cependant, si l'adaptateur Web de votre site ArcGIS Server utilise l'authentification au niveau Web, le service PrintingTools et les services d'impression personnalisés ne pourront imprimer aucun des services de votre site. Cette restriction existe pour les sites ArcGIS Server fédérés et autonomes.


ArcGIS Web Adaptor est une configuration facultative que vous pouvez installer pour permettre à ArcGIS Server de fonctionner avec votre propre serveur Web. ArcGIS Server expose les services Web via HTTP pour les scénarios de développement et de test de base, mais si vous souhaitez personnaliser l'URL et le numéro de port de votre site ou configurer des stratégies de sécurité au niveau Web, installez Web Adaptor.

Lors du développement d'applications Web, vous devez parfois fournir des URL à certaines des ressources de votre serveur. Le répertoire des services ArcGIS Server est un outil qui utilise la technologie de transfert d'état de représentation (REST) ​​pour vous aider à découvrir des informations sur vos services et les URL correspondantes que vous pouvez utiliser pour le développement.

L'annuaire des services est également un excellent moyen de faire découvrir votre serveur par le biais de la navigation ou des recherches. Par exemple, via le répertoire des services, les utilisateurs de votre serveur peuvent accéder à une empreinte géographique de tous les services disponibles. Les utilisateurs peuvent également récupérer des métadonnées de niveau de service sur vos services et les prévisualiser dans un navigateur Web, ArcMap, ArcGIS Earth et Google Earth.

Vous pouvez ouvrir le répertoire des services via le raccourci installé ou en tapant http://gisserver.domain.com:6080/arcgis/rest/services dans un navigateur Web.


  • Vous aider à identifier les types de couches et de symbologie qui ne sont pas pris en charge pour des performances de dessin de carte optimisées.
  • Afficher des avertissements pour les problèmes susceptibles de ralentir les performances d'affichage.
  • Répertoriez d'autres messages d'information sur votre carte qui peuvent vous aider à optimiser ses performances en tant que service de carte.

L'analyse d'un fichier d'ébauche de définition de service de carte est basée sur de nombreux facteurs, notamment les données utilisées par les propriétés de service définies par la carte, la couche et les symboles, telles que les capacités choisies et les propriétés associées que le service prendra en charge et le type de serveur hébergeant le service. Vous verrez trois types de messages dans le dictionnaire Python : des erreurs, des avertissements et des informations.

Les erreurs pour un fichier d'ébauche de définition de service de carte font généralement référence à l'utilisation par votre carte de types de couches de carte ou d'options d'affichage qui ne sont pas prises en charge pour les services de carte. Toutes les erreurs doivent être réparées avant de pouvoir créer un fichier de définition de service. Les avertissements et autres messages identifient les problèmes susceptibles d'affecter les performances et l'apparence du dessin. Des avertissements vous avertissent des problèmes dans lesquels les performances ou l'apparence du dessin peuvent être affectées, mais ces problèmes ne vous empêchent pas de convertir le fichier Brouillon de définition de service en fichier de définition de service.

Après avoir analysé le brouillon de définition de service à l'aide de AnalyzeForSD , il peut ensuite être converti en un fichier de définition de service entièrement consolidé ( .sd ) à l'aide de l'outil de géotraitement Stage Service. La mise en scène compile toutes les informations nécessaires pour publier avec succès la ressource SIG. Si vous avez choisi de copier les données sur le serveur, les données seront ajoutées lors de la préparation de l'ébauche de définition de service. Enfin, le fichier de définition de service peut être téléchargé et publié en tant que service SIG sur un serveur SIG spécifié à l'aide de l'outil de géotraitement Télécharger la définition de service. Cette étape prend le fichier de définition de service, le copie sur le serveur, extrait les informations requises et publie la ressource SIG. Pour plus d'informations, consultez la présentation du jeu d'outils de publication.


Syntaxe

Une référence à un objet Layer ou TableView.

Une chaîne qui représente le chemin et le nom de fichier du fichier de mise en page du rapport ( .rlf ).

Une chaîne qui représente le chemin et le nom de fichier du fichier de sortie. L'extension de fichier spécifiée contrôle le format de sortie. Les extensions/formats suivants sont pris en charge : .htm , .html , .pdf , .rtf , .tif , .tiff , .txt et .xls .

Un mot-clé qui spécifie les lignes de l'ensemble de données qui seront traitées dans le rapport de sortie. Cette valeur remplacera la valeur Options du jeu de données stockée dans le fichier de mise en page du rapport qui se trouve dans la boîte de dialogue Propriétés du rapport. Si le paramètre dataset_option n'est pas défini, il prendra par défaut la valeur stockée dans le fichier de mise en page du rapport. Si l'option dataset_option est définie sur DEFINITION_QUERY , une chaîne valide doit être fournie pour le paramètre report_definition_query. Si l'option dataset_option est définie sur EXTENT , un objet Extent valide doit être fourni pour le paramètre d'étendue. Étant donné que le mot-clé dataset_option contrôle le paramètre supplémentaire à utiliser, un seul de ces paramètres peut être défini à la fois, comme dans l'interface utilisateur.

  • ALL —Remplacez l'option de jeu de données du fichier de mise en page de rapport et traitez tous les enregistrements de source de données.
  • DEFINITION_QUERY —Remplacez l'option de jeu de données du fichier de mise en page de rapport et fournissez une requête de définition nouvelle ou mise à jour.
  • EXTENT —Remplacez l'option de jeu de données du fichier de mise en page de rapport et fournissez une étendue nouvelle ou mise à jour.
  • SELECTED —Remplace l'option de jeu de données du fichier de mise en page de rapport et ne traite que les enregistrements sélectionnés.
  • USE_RLF —Utilise les paramètres enregistrés dans le fichier de mise en page du rapport.

(La valeur par défaut est USE_RLF)

Une chaîne qui représente le titre du rapport, qui apparaît dans la section d'en-tête du fichier de mise en page du rapport.

Un nombre qui représente le numéro de page imprimée pour la première page du rapport de sortie. Cette valeur est utile pour compenser les numéros de page des rapports qui sont ajoutés à la fin des documents existants.

Une chaîne qui identifie les pages de rapport à exporter vers un fichier (par exemple, 1, 3, 5–12 ).

Une chaîne qui représente une requête de définition valide qui contrôle les lignes qui seront exportées vers le rapport de sortie. Ce paramètre ne peut être défini que si le paramètre dataset_option est défini sur DEFINITION_QUERY . Cette valeur écrasera tous les paramètres stockés dans le fichier de mise en page du rapport. Si la couche ou la table report_source a une requête de définition existante, alors report_definition_query sera appliqué au sous-ensemble d'enregistrements existant.

Un objet Etendu de géotraitement. Ce paramètre ne peut être défini que si le paramètre dataset_option est défini sur EXTENT . Lorsqu'un objet d'étendue est transmis à ce paramètre, les lignes seront basées sur les entités qui coupent l'étendue.

Ce paramètre vous permet d'utiliser un fichier de mise en page de rapport avec une source de données qui a des types de données similaires mais des noms de champ différents. Un dictionnaire de noms de champs mappés est utilisé pour remapper les champs utilisés dans le fichier de mise en page de rapport avec les nouveaux champs de la source de données.

Ce qui suit montre un exemple de la structure du dictionnaire field_map :


Stratégies de configuration d'instance de service de carte

Les instances de service minimales et maximales sont identifiées lors de la publication d'un service de carte. Il est important d'identifier la configuration d'instance appropriée pour chaque déploiement de service de carte. Les configurations d'instance de service appropriées dépendent des pics de demande de service attendus et de la configuration du cœur du processeur de la machine du serveur.

Modèle de service groupé (paramètres d'instance de service)

La figure 4.8 identifie les options de regroupement de processus ArcSOC d'ArcGIS Server. Les paramètres de regroupement de processus sont configurés lors de la publication du service.

Les processus ArcSOC regroupés gèrent les demandes de service pour plusieurs sessions client simultanées.

  • Les services regroupés peuvent être pris en charge par des processus ArcSOC à isolation faible ou élevée.
  • Les services regroupés offrent une utilisation optimale du serveur et un débit de service optimal.

Le modèle de service groupé prend en charge toutes les configurations de service. Les informations sur l'état actuel (étendue, visibilité de la couche, etc.) sont conservées par l'application de navigateur Web ou cliente. Les instances de service déployées sont partagées avec les utilisateurs entrants et libérées après chaque transaction de service pour une autre affectation client.

Paramètres de regroupement d'ArcGIS Server (paramètres min/max de l'instance de service)

Figure 4.9 Paramètres d'instance de service regroupée de l'éditeur de service ArcGIS. Les paramètres d'instance de service sont identifiés sous Service Editor Pooling.

  • Le nombre minimum d'instances serait normalement de « 1 » pour éviter les retards de démarrage du SOC lorsque le service est demandé par un seul utilisateur. Si le service est rarement utilisé, ce paramètre pourrait être « 0 », auquel cas il y aurait un délai de démarrage SOC avec la première demande de service.
  • Le paramètre de nombre maximal d'instances établit la capacité maximale du système que le serveur SIG peut exposer à cette configuration de service. Cela vaut la peine de le répéter : la configuration d'instances de service au-delà de la capacité maximale de la plate-forme n'augmentera pas le débit du système, mais cela peut très bien réduire les performances d'affichage de l'utilisateur et la stabilité du système.

Paramètre d'instance de service minimum et maximum :

Délais d'attente (référence Figure 4.9) :

Configuration du processus ArcGIS Server

La figure 4.10 montre les configurations de processus SOC ArcGIS Server disponibles. Il existe deux types de configurations exécutables SOC, une isolation élevée et une isolation faible. Les paramètres d'isolation de processus sont configurés lors de la publication du service.

Le paramètre d'isolement détermine la manière dont le serveur gère les processus ArcSOC.

  • Chaque processus SOC représente un service de carte publié unique.
  • Une isolation élevée déploie des processus ArcSOC à thread unique (une instance de service par processus).
  • Une faible isolation déploie des processus ArcSOC multithread (jusqu'à 256 instances de service par processus).
  • Chaque thread (instance de service) suit un pointeur dans le processus ArcSOC de suivi de l'exécution de la demande de service attribuée (toutes les demandes partagent la même copie des exécutables).
  • Chaque processus contient une seule instance de service.
  • Si l'instance de service échoue, un seul processus échoue.
  • Le démarrage d'un seul processus déploie plusieurs instances de service.
  • Plusieurs instances de service partagent la même mémoire de processus.

Par exemple, un serveur SIG déployant 12 instances de service utilisant une isolation élevée lancerait 12 processus ArcSOC distincts fournissant chacun un thread d'instance de service. Un serveur SIG déployant les mêmes 12 instances de service en utilisant une faible isolation (4 instances par processus ArcSOC) lancerait 3 processus ArcSOC distincts, chacun avec quatre (4) threads d'instance de service.

La configuration SOC à faible isolation nécessite moins de mémoire de la machine hôte, mais si une instance de service (thread) échoue, le processus SOC échouera avec ses instances restantes. Lorsqu'une instance de service à isolation élevée échoue, la défaillance de l'exécutable SOC est isolée de la perte d'une seule instance de service.

Paramètres de traitement de l'éditeur de service ArcGIS

La figure 4.11 montre les paramètres de traitement de l'éditeur de service ArcGIS. Au cours du processus de publication de la carte, l'auteur sélectionnera l'isolement du processus SOC, identifiera le nombre maximal d'instances par processus ArcSOC (isolement faible uniquement), identifiera les heures de démarrage du recyclage et définira les cycles de connexion de maintien en vie.

  • Une isolation élevée déploie des processus ArcSOC à thread unique (une instance de service par processus ArcSOC)
  • Une faible isolation permet des processus ArcSOC multithread (plusieurs instances de service par processus ArcSOC)

Définissez le nombre maximal d'instances par processus ArcSOC.

  • Faible isolation uniquement, peut prendre en charge jusqu'à 256 instances par processus ArcSOC.
  • Les instances ArcSOC sont gérées par le serveur SIG, en fonction des paramètres de configuration du service.

Le temps de recyclage planifie les opérations de recyclage de l'instance de service GIS Server.

  • Parcourt et arrête et redémarre séquentiellement chaque instance ArcSOC.
  • Planification pendant les heures creuses (chargement du processus par lots en redémarrant séquentiellement chaque instance).
  • Vérifie et répare les connexions de données pour les instances inactives. Définissez un calendrier d'inspection si vous identifiez des problèmes pour maintenir des connexions de données stables.

Propriété ArcGIS Server cacheControlMaxAge

Les réponses du service de carte ArcGIS Server incluent une balise d'entité (ETag) et un en-tête Cache-Control. La valeur d'en-tête ETag est un identifiant unique de la réponse. L'en-tête Cache-Control a une valeur max-age qui fournit des informations au navigateur concernant la période maximale pendant laquelle il peut réutiliser une réponse du cache du navigateur. Cette valeur est contrôlée par la propriété cacheControlMaxAge.

Ajoutez la propriété cacheControlMaxAge aux propriétés du service ArcGIS Server afin de tirer parti de la mise en cache côté navigateur. Spécifiez la valeur (en secondes) de la propriété pour optimiser les performances.

Pour les services de carte dont les jeux de données ou la symbologie changent fréquemment, une valeur telle que 5 minutes (300 secondes) est recommandée. Dans les applications avec des animations ou des données temporelles, envisagez d'augmenter la valeur pour donner à l'application une expérience d'animation plus fluide. Reportez-vous au document d'aide Comment la propriété cacheControlMaxAge est utilisée pour plus de détails sur l'ajout de la propriété cacheControlMaxAge.

Travailler avec les journaux du serveur

La surveillance des journaux du serveur vous aide à identifier les erreurs, à résoudre les problèmes et à résoudre les problèmes liés à votre site. Vous utiliserez ArcGIS Server Manager pour afficher, interroger, configurer et supprimer les journaux du portail. Manager agrège les messages du journal dans une table que vous pouvez lire et manipuler.

Lorsque vous installez ou mettez à niveau ArcGIS Server, le niveau de journalisation du serveur est défini sur Verbose. Cela signifie que des messages très détaillés sont enregistrés pendant le processus d'installation ou de mise à niveau. Une fois le processus d'installation ou de mise à niveau terminé, le niveau de journalisation du serveur est défini sur Avertissement par défaut.

Souvent, le niveau "Debug" est laissé activé ou oublié après le dépannage. La collecte d'un nombre excessif de fichiers journaux du serveur peut entraîner une diminution des performances du serveur.


Tutoriels d'extension ArcGIS for Desktop

Dans ce didacticiel, vous apprendrez à générer des données vectorielles à partir de rasters, notamment à utiliser les outils de sélection de cellules et d'accrochage de raster, à effectuer une simple édition de raster et une vectorisation automatique, et à tracer de manière interactive des cellules raster.

Dans ce didacticiel, vous apprendrez à lire et à analyser directement les formats de données supplémentaires pris en charge par l'interopérabilité des données, à traduire les données entre différents formats à l'aide des outils d'importation et d'exportation rapides, à transformer les schémas de données à l'aide d'importation personnalisée, d'exportation personnalisée et de formats personnalisés et à incorporer tous ces fonctions dans vos modèles de géotraitement.

Dans ce didacticiel, vous apprendrez à représenter et à explorer des données et à détecter des tendances et des influences directionnelles, à effectuer des tests de diagnostic, à évaluer et modéliser l'autocorrélation spatiale, à créer des modèles d'interpolation à l'aide du krigeage ordinaire et indicateur, à comparer les résultats de ces modèles et à créer des cartes en utilisant les surfaces de sortie.

Extension ArcGIS Network Analyst

Dans ce didacticiel, vous apprendrez à créer des ensembles de données réseau et à les utiliser pour rechercher des itinéraires, rechercher des entités les plus proches sur un réseau, calculer des zones de service et des matrices de coûts origine-destination, résoudre des problèmes d'emplacement-allocation et de tournées de véhicules et créer un modèle pour l'analyse des itinéraires.

Les didacticiels Schematics in ArcMap sont un bon point de départ pour en savoir plus sur l'extension ArcGIS Schematics, qui fournit des représentations simplifiées des réseaux destinées à expliquer leur structure et à rendre compréhensible leur fonctionnement. Les didacticiels de configuration de Schematics se concentrent sur la configuration de Schematics à l'aide de Schematic Dataset Editor.

Extension ArcGIS Spatial Analyst

Dans ce didacticiel, vous apprendrez à préparer, interroger et analyser à la fois des données d'entité et des données raster. Vous effectuerez une analyse d'adéquation et une analyse de distance de coût et ferez une sélection de site.

Dans ce didacticiel, vous apprendrez comment ArcGIS Tracking Analyst peut être utilisé pour analyser le mouvement des ouragans dans l'océan Atlantique. Le didacticiel vous présentera plusieurs fonctionnalités fournies par Tracking Analyst pour la symbolisation, la visualisation et l'analyse des données temporelles.


Mdhntd

Pouvons-nous supposer qu'une fonction de hachage avec une résistance élevée aux collisions signifie également une distribution très uniforme ?

Est-il légal de se faire avorter dans un autre État ou à l'étranger ?

Le co-auteur souhaite mettre sa source de financement actuelle dans la section des remerciements car il a édité l'article

Complexité temporelle d'un algorithme : est-il important d'énoncer la base du logarithme ?

En dehors de l'onde sinusoïdale, existe-t-il d'autres formes d'onde qui pourraient être considérées comme apparaissant couramment "dans la nature" ?

Échanger L15-30 avec L21-30

Pourquoi le hachage de l'infini a-t-il les chiffres de π ?

Quelles langues européennes ne sont pas indo-européennes ?

USPS Back Room - Intrusion ?

Force gravitationnelle entre les nombres

Pourquoi le papier idéal d'Eisenstein est-il si génial ?

Que sont les espaces de noms nvme ? Comment travaillent-ils?

Vulnérabilités de sécurité de POST sur SSL

Quelle est la procédure recommandée pour faire atterrir un taildragger par vent de travers ?

Armure et armes naturelles

Pourquoi ce personnage a-t-il été nommé Grand Mestre ?

Trouver les agents les plus proches d'un client en utilisant IComparable

Comment trouver une aura:id attribuée dynamiquement ?

Pourquoi Bran veut-il trouver Drogon ?

Pourquoi A=2 et B=1 dans les indicatifs d'appel pour Esprit et Opportunité ?

Comment Daenerys a-t-il pu légitimer Gendry ?

Sur les San Andreas Speedruns, pourquoi les joueurs font-ils exploser le Picador dans la mission Ryder ?

Nombre maximum attendu de chaussettes non appariées

Où les données copiées sont-elles placées lors de la publication d'un service sur ArcGIS Server

Publication du service de géotraitement avec ArcGIS Server ? Mise à jour automatique du service de carte via REST dans ArcGIS for Server ? Différence entre Publier le service et Enregistrer le fichier de définition de service dans ArcGIS for Server ? La publication d'outils de géotraitement sur ArcGIS for Server génère l'ERREUR 001488 ? vers le serveur ArcGIS ?Pourquoi les informations du service disparaissent-elles dans le gestionnaire ArcGIS Server ?Le service de géotraitement ArcGIS échoue lors du chargement des données.ArcGIS doit-il modifier le chemin d'accès d'un gdb au magasin de données du serveur lors de la publication d'un service GP ?Publication d'un service sur ArcGIS Server 10.4 lorsque l'éditeur et le serveur travaille à partir de différents dossiers Problème de publication de MapService sur ArcGIS Server (lent et impossible de publier des données à partir de la base de données SQL)


Lorsque vous publiez un service de carte, vous avez la possibilité d'activer des fonctionnalités qui créent des services supplémentaires qui fonctionnent à partir ou avec le service de carte. Certaines fonctionnalités nécessitent que votre document ArcMap contienne des types de couches spécifiques.

Ce tableau répertorie les fonctionnalités disponibles avec les services de carte et toute exigence particulière pour l'activation de la fonctionnalité. Ce système d'aide contient des rubriques sur chacun des types de services créés par ces fonctionnalités, auxquelles vous pouvez accéder en cliquant sur le nom de la fonctionnalité ci-dessous :

Aptitude Ce qu'il fait Besoins spéciaux?
Cartographie Permet d'accéder au contenu d'un document ArcMap. Cette capacité est toujours activée pour tout document ArcMap.
WCS Utilise les couches raster dans la carte pour créer un service conforme à la spécification du service de couverture Web (WCS) de l'Open Geospatial Consortium (OGC). Nécessite des couches raster.
WFS Utilise les couches d'une carte pour créer un service conforme à la spécification Web Feature Service (WFS) de l'Open Geospatial Consortium (OGC). Nécessite des couches vectorielles. Les couches raster ne sont pas incluses dans le service, car le but de WFS est de servir la géométrie des entités vectorielles.
WMS Utilise une carte pour créer un service conforme à la spécification du service de carte Web (WMS) de l'Open Geospatial Consortium (OGC). Rien
Accès aux données mobiles Permet l'extraction de données d'une carte vers un appareil mobile. Rien
KML Utilise une carte pour créer des fonctionnalités Keyhole Markup Language (KML). Rien
Accès aux géodonnées Permet à un utilisateur final d'effectuer la réplication et l'extraction de données dans ArcMap. Nécessite une couche d'une géodatabase. Crée un service de géodonnées qui fonctionne avec le service de carte.
Géotraitement Permet d'accéder aux modèles de géotraitement à partir d'une couche d'outils. Une couche d'outils représente un modèle qui a été déplacé d'ArcToolbox vers la table des matières d'une carte. Nécessite une couche d'outils. Crée un service de géotraitement qui fonctionne avec le service de carte.
Analyse de réseau Résout les problèmes d'analyse du réseau de transport à l'aide de l'extension Network Analyst. Nécessite une couche d'analyse de réseau référençant un jeu de données réseau.


Les utilisateurs du serveur SIG et d'ArcGIS Desktop

La suite d'applications ArcGIS Desktop (par exemple, ArcCatalog, ArcMap et ArcGlobe) permet d'accéder aux ressources SIG sur le serveur SIG. Les utilisateurs d'ArcGIS Desktop peuvent être divisés en deux groupes : ceux qui utilisent simplement les ressources SIG hébergées sur le serveur SIG et ceux qui sont activement impliqués dans la création et la gestion des ressources SIG. Ainsi, les applications ArcGIS Desktop peuvent servir de clients et ce sont également les outils que vous utiliserez pour créer les ressources que vous hébergez sur votre serveur SIG. Par exemple, vous créerez des cartes dans ArcMap et des globes dans ArcGlobe, puis utiliserez ArcCatalog pour les placer sur votre serveur SIG.

Voici un bref aperçu de la façon dont vous pouvez utiliser les applications de bureau avec le serveur SIG.

  • Dans ArcCatalog, la connexion à un serveur SIG est similaire à la connexion à un dossier local sur votre ordinateur ou à un serveur de base de données. Une fois connecté, vous avez accès à toutes les ressources disponibles sur le serveur SIG. Vous pouvez utiliser ces ressources comme vous utiliseriez n'importe quelle ressource, par exemple en ajoutant un service de carte en tant que couche dans une carte ArcMap. Si vous disposez également d'un accès administratif au serveur SIG, vous verrez également des outils supplémentaires vous permettant de gérer le serveur. Vous pourrez configurer le serveur, ajouter et supprimer des ressources et le surveiller pour vous assurer qu'il fonctionne correctement.
  • Vous utiliserez ArcMap pour créer les ressources cartographiques que vous hébergez sur votre serveur SIG. ArcMap peut également fonctionner comme une application cliente qui consomme simplement les ressources s'exécutant sur le serveur SIG. Par exemple, vous pouvez ajouter des couches à votre carte en fonction des services de carte, rechercher des adresses en fonction des services de géocodage et effectuer des tâches de gestion des données, telles que la synchronisation de géodatabase à l'aide de services de géodonnées.
  • Vous utiliserez ArcGlobe pour créer des documents de globe que vous hébergez sur votre serveur SIG. Vous pouvez également utiliser ArcGlobe en tant qu'application cliente et ajouter des couches à votre document de globe qui référencent les services de globe exécutés sur le serveur SIG.
  • ArcToolbox prend en charge le serveur SIG en fournissant les outils dont vous avez besoin pour créer des services de carte mis en cache. Un service de carte mis en cache sert une collection d'images de carte en mosaïque créées à l'avance à des échelles fixes et stockées sur le serveur. Les applications clientes qui accèdent à un service de carte mis en cache dessinent des cartes très rapidement car le serveur SIG renvoie simplement une image précréée au client.

Vous pouvez utiliser les applications ArcGIS Desktop pour créer et afficher des ressources hébergées sur un serveur SIG.


Questions fréquemment posées

Quelles sont les conditions de licence pour ArcGIS Maps for SharePoint ?

ArcGIS Maps for SharePoint nécessite une adhésion de niveau 2 à un plan d'organisation ArcGIS Online ou à un déploiement ArcGIS Enterprise pour fonctionner avec ArcGIS et interagir avec la carte. Vous pouvez vous inscrire pour un essai gratuit d'ArcGIS Online. Les comptes publics ArcGIS Online ne sont pas pris en charge.

Bien que les utilisateurs puissent afficher la carte en tant qu'invités sans avoir besoin de se connecter, ces utilisateurs ont un accès limité à la carte : en plus d'afficher le contenu ArcGIS Maps for SharePoint partagé publiquement et le contenu ArcGIS partagé publiquement, les utilisateurs invités peuvent effectuer un panoramique et un zoom sur la carte, les calques activés et désactivés et les fenêtres contextuelles d'affichage, mais la plupart des fonctionnalités sont limitées à l'affichage uniquement.

Après la mise à niveau vers ArcGIS Maps for SharePoint 4.2, vous pouvez rencontrer des problèmes lors de la configuration de SSS ou de la génération d'une clé de chiffrement.

  • L'option Utiliser le service Secure Store (SSS) pour chiffrer les informations d'identification dans le volet de configuration n'est pas disponible.
  • L'option Générer votre propre clé de chiffrement ne génère pas de clé de chiffrement.

Pour résoudre ces problèmes, désactivez et réactivez l'application. Procédez comme suit :

Prérequis: Vous devez être un administrateur de collection de sites SharePoint pour accéder au menu d'administration d'ArcGIS Maps for SharePoint et configurer l'application.

  1. Accédez à la page Paramètres du site du site.
  2. Sous l'en-tête Administration de la collection de sites, cliquez sur Fonctionnalités de la collection de sites .

La page Fonctionnalités de la collection de sites répertorie toutes les fonctionnalités disponibles pour votre collection de sites et leur état d'activation.

Une page de confirmation apparaît.

Lors de l'exécution du workflow ArcGIS Maps Locate, les champs n'apparaissent pas sur la page Choisir les colonnes avec les informations d'emplacement.

Ce problème peut se produire avec Portal for ArcGIS 10.2.1 à 10.4.1 sur des serveurs Linux. Si cela se produit, assurez-vous que le service de géocodage utilisé est partagé avec tout le monde.

Le workflow ArcGIS Maps Locate ne se termine pas correctement lors de l'utilisation d'un géocodeur personnalisé et d'ArcGIS Enterprise .

Pour exécuter avec succès le workflow ArcGIS Maps Locate dans Portal for ArcGIS 10.3 à 10.4.1 ou dans ArcGIS Enterprise 10.5 et versions ultérieures, configurez le service de géocodeur en fonction de la section Si le service ne provient pas d'un serveur fédéré et nécessite des informations d'identification dans la section Configurer les services utilitaires dans votre documentation ArcGIS Enterprise.

Comment puis-je utiliser les services Esri GeoEnrichment ?

Les services Esri GeoEnrichment fournissent des données démographiques et contextuelles pour les entités de votre carte. GeoEnrichment nécessite un abonnement à ArcGIS Online ou la configuration de GeoEnrichment sur votre installation d'ArcGIS Enterprise.

Comment me connecter aux services dans un environnement pare-feu ?

Pourquoi ArcGIS Maps for SharePoint stocke-t-il les propriétés dans les listes de configuration ?

Certaines propriétés partagées utilisées dans les composants ArcGIS Maps for SharePoint sont stockées dans des listes au niveau de la collection de sites et du site pour offrir une flexibilité et une facilité d'utilisation dans la configuration. L'exposition des propriétés dans des listes s'adapte aux scénarios où il est approprié d'autoriser les utilisateurs non administratifs à configurer ces propriétés et les scénarios où celles-ci ne doivent être modifiables que par les administrateurs. Les utilisateurs des composants ArcGIS Maps for SharePoint n'ont pas besoin de droits de modification sur les listes de configuration. De plus, l'utilisation de listes pour la configuration fournit une interface utilisateur (UI) intuitive et facile à utiliser qui sera familière à la plupart des utilisateurs de SharePoint.

J'ai créé une nouvelle collection de sites dans une application Web dotée d'ArcGIS Maps for SharePoint , mais les composants et les listes de configuration ne sont pas disponibles.

ArcGIS Maps for SharePoint n'est pas activé automatiquement lorsque vous créez une nouvelle collection de sites. Pour les nouvelles collections de sites, accédez à la page Paramètres du site, cliquez sur Fonctionnalités de la collection de sites et activez la fonctionnalité ArcGIS Maps for SharePoint. Cela rend toutes les fonctionnalités incluses avec ArcGIS Maps for SharePoint disponibles sur la collection de sites.

Puis-je utiliser des listes existantes avec des données latitude-longitude ?

Les listes SharePoint peuvent contenir des colonnes numériques qui stockent l'emplacement géographique de chaque élément sous forme de coordonnées de latitude et de longitude. Pour géocoder ces listes afin qu'elles puissent s'afficher sur le composant WebPart ArcGIS Maps, ajoutez le champ Emplacement ArcGIS à la liste et spécifiez les champs latitude-longitude lors de la définition des propriétés du champ d'emplacement.

Comment importer des feuilles de calcul Excel à utiliser avec ArcGIS Maps for SharePoint ?

Voir Préparer les données SharePoint pour plus d'informations sur l'importation de feuilles de calcul Excel dans SharePoint .

Message d'erreur : la configuration de votre navigateur ne prend pas en charge l'envoi de contenu sécurisé. Votre connexion a été annulée pour garantir la sécurité du mot de passe.

Cela se produit lors de l'utilisation d'une ancienne version d'Internet Explorer (IE8) qui utilise une page proxy hébergée via http (comme c'est le cas avec ArcGIS Maps for SharePoint ). ArcGIS Maps for SharePoint fournit un paramètre de configuration, AllowSignInOverHttpProxy , qui est défini sur False par défaut. Ce paramètre empêche la transmission du mot de passe de l'utilisateur via http, qui n'est pas sécurisé, au lieu de https. Ce paramètre peut être modifié sur True s'il est acceptable d'envoyer un mot de passe via http au lieu de https.

  1. Ouvrez la page Paramètres de configuration en saisissant l'URL suivante dans le champ d'adresse de votre navigateur : <your site collection root>/lists/esri maps configuration settings .
  2. Dans l'entrée AllowSignInOverHttpProxy, cliquez sur le bouton Plus et choisissez Modifier l'élément .
  3. Remplacez la valeur par True et cliquez sur Enregistrer .

Message d'erreur : la connexion sous-jacente a été fermée : impossible d'établir une relation de confiance pour le canal sécurisé SSL/TLS

ArcGIS Maps for SharePoint effectue un appel HTTPS côté serveur pour communiquer avec ArcGIS Enterprise pour le géocodage et le géoenrichissement. Si le serveur ArcGIS Enterprise utilise des certificats SSL pour sécuriser la communication (ce qui est typique) et que ces certificats sont émis par une autorité de certification inconnue de SharePoint, c'est-à-dire qu'ils ne figurent pas sur la liste de confiance, vous devez télécharger le certificat et l'ajouter à SharePoint pour activer les requêtes HTTPS sur le serveur.

Pour résoudre ce message d'erreur, téléchargez le certificat et ajoutez-le au serveur SharePoint à l'aide des procédures suivantes.

Télécharger le certificat

Vous aurez peut-être besoin d'autorisations élevées (Exécuter en tant qu'administrateur) pour copier le certificat.

  1. Accédez à https://www.arcgis.com (ou à l'instance de portail ArcGIS Enterprise que vous utilisez). Assurez-vous d'utiliser HTTPS.
  2. Cliquez sur l'icône du rapport de sécurité (cadenas) dans la barre d'adresse URL.
  3. Cliquez sur Afficher les certificats dans la fenêtre Identification du site Web qui s'affiche.
  4. Cliquez sur l'onglet Chemin de certification dans la fenêtre Certificats.
  5. Sélectionnez DigiCert et cliquez sur Afficher le certificat .

Important : assurez-vous de sélectionner le certificat racine (DigiCert), pas l'une des sous-entrées dont vous avez besoin de tout le contenu du package.

Importer le certificat dans SharePoint

  1. Ouvrez l'Administration centrale de SharePoint dans un navigateur, avec des autorisations élevées (Exécuter en tant qu'administrateur).
  2. Cliquez sur Sécurité, puis sur Gérer la confiance sous l'en-tête Sécurité générale.
  3. Cliquez sur Nouveau , spécifiez un nom et recherchez le certificat racine que vous avez enregistré lors des étapes précédentes.

Ne supprimez pas le certificat local existant.

Les utilisateurs qui ne sont pas connectés à un site SharePoint voient une erreur 403 (Interdit) lorsqu'ils tentent d'afficher une page contenant un composant WebPart ArcGIS Maps.

Si vous disposez d'une collection de sites publique qui n'exige pas que les utilisateurs se connectent, si les pages de cette collection de sites contiennent des composants WebPart ArcGIS Maps, vous devez activer l'accès anonyme pour le site SharePoint et activer l'accès invité ArcGIS Maps pour que les utilisateurs pouvoir visualiser la carte.

En tant que meilleure pratique, il est recommandé d'utiliser une application Web SharePoint dédiée pour servir les collections de sites accessibles au public.

  • Activer l'accès anonyme à SharePoint au niveau de l'application Web
  • Activer l'accès anonyme à SharePoint au niveau de la collection de sites

Activer l'accès anonyme à SharePoint au niveau de l'application Web

Vous devez être un administrateur de batterie de serveurs SharePoint pour effectuer ces tâches.

    Dans l'Administration centrale de SharePoint, sous Gestion des applications , cliquez sur Gérer les applications Web .

La page Applications Web s'ouvre, répertoriant les applications disponibles.

Une fenêtre apparaît, affichant les fournisseurs d'authentification disponibles par zone. Dans un scénario de base, seule la zone Par défaut est répertoriée.

La fenêtre Modifier l'authentification s'ouvre.

Enable SharePoint anonymous access on the site collection level

You must be a SharePoint site collection administrator to complete these tasks.

  1. Navigate to one of the site collections you created under the configured web application and open the Site Settings page.
  2. Under the Users and Permissions section, click Site permissions .
  3. From the ribbon, click Anonymous Access .

The Anonymous Access configuration window opens.

A new group named Anonymous Users appears on the site permissions list. After these configurations are complete, anonymous users that are unknown to both SharePoint and ArcGIS will be able to view ArcGIS Maps .

Error message: Could not load file or assembly, Microsoft.SqlServer.Types, Version=11.0.0.0, Culture=neutral, PublicKeyToken=89845dcd8080cc91, or one of its dependencies.

  1. Download the Microsoft SQL Server 2012 SP1 Feature Pack from http://www.microsoft.com/en-us/download/details.aspx?id=35580.
  2. When prompted to choose the download, select ENUx86SQLSysClrTypes.msi or ENUx64SQLSysClrTypes.msi, depending on whether the server is 32 bit (x86) or 64 bit (x64).
  3. Save the file to the server machine and run it.
  4. Restart IIS.

Error message: Failed to load Extension pack manifest file. Verify that the JSON content is valid.

Manifest files must be saved with UTF-8 encoding. If you receive this message when adding an extension pack, check to see if the file was saved with Byte Order Marker (BOM). If it was, remove the BOM using an advanced text editor such as Notepad++ and save the file.


Voir la vidéo: Tutoriel 7 - ArcGIS: Exporter et importer les données au format shapefile