Suite

Où puis-je trouver des fichiers de formes gratuits des oléoducs/gazoducs au Mexique ?

Où puis-je trouver des fichiers de formes gratuits des oléoducs/gazoducs au Mexique ?


Je recherche des fichiers de formes gratuits de pipelines de pétrole ou de gaz naturel concernant spécifiquement le Mexique ou même des pipelines transnationaux entre les États-Unis et le Mexique.


Analyse du profilImprimer le profil énergétique de l'état(aperçu, données et analyse)

Les principales autoroutes et l'aéroport le plus fréquenté au monde contribuent à faire de la Géorgie le huitième pays en termes de consommation d'énergie dans le secteur des transports.

La Géorgie est située à l'extrémité sud des montagnes Blue Ridge et possède la plus grande superficie de tous les États à l'est du fleuve Mississippi. Les élévations dans l'état augmentent du niveau de la mer le long de la courte côte atlantique de la Géorgie à près de 5 000 pieds dans les montagnes. Entre les montagnes et la mer se trouvent les collines ondulantes de la région du Piémont et les vastes plaines côtières de la Géorgie. 1 Malgré sa situation à proximité des bassins houillers et des bassins de pétrole et de gaz naturel des Appalaches, la Géorgie ne possède pas de réserves importantes de combustibles fossiles. 2,3,4 Cependant, l'État dispose de ressources énergétiques renouvelables. Avec les deux tiers des forêts de l'État et 10 millions d'acres de terres agricoles, la biomasse disponible est abondante. 5 La Géorgie est le chef de file national en matière de terres forestières commerciales et compte de nombreuses usines de transformation du bois, des centrales électriques alimentées au bois et des fabricants de granulés de bois. 6,7,8 Les Blue Ridge Mountains dans le coin nord-ouest de la Géorgie n'ont qu'un potentiel éolien modéré, mais les eaux au large de l'État ont de vastes zones avec des ressources d'énergie éolienne plus importantes. 9 La plupart des lacs naturels de Géorgie se trouvent dans la partie sud de l'État, tandis que les plus grands lacs et réservoirs artificiels sont concentrés dans les vallées fluviales du nord. 10 Bon nombre des plus grands réservoirs fournissent de l'énergie hydroélectrique, et il existe un potentiel hydroélectrique supplémentaire dans l'État. 11,12 L'énergie nucléaire fournit un peu plus de la moitié de l'énergie primaire produite en Géorgie, et le reste provient de ressources renouvelables. 13

Les principales autoroutes inter-États et l'aéroport de passagers le plus achalandé au monde à Atlanta contribuent à faire de la Géorgie le huitième pays du pays pour la consommation d'énergie du secteur des transports, et le secteur des transports représente la plus grande part de la consommation d'énergie finale de la Géorgie. 14 Le secteur industriel représente la deuxième plus grande part. 15 La Géorgie compte plusieurs industries à forte intensité énergétique, notamment la fabrication d'aliments, de boissons, de produits du tabac, de produits chimiques et de papier. L'agriculture et la foresterie sont également des activités industrielles importantes dans l'État. 16,17 La consommation d'énergie dans le secteur résidentiel est légèrement inférieure à celle du secteur industriel. 18 Avec le climat chaud et humide de la Géorgie, la climatisation est largement utilisée et la consommation d'énergie par habitant du secteur résidentiel est supérieure à la moyenne nationale, bien qu'elle soit également inférieure à celle de près des trois cinquièmes des États. 19,20,21 Dans l'ensemble, la Géorgie se classe parmi les 10 premiers États du pays en termes de consommation totale d'énergie, mais la consommation d'énergie par habitant est inférieure à celle de près des deux tiers des États. 22,23


La fin du pétrole bon marché

Voici ce que vous devez savoir sur le réchauffement de la planète, comment cela nous affecte et ce qui est en jeu.

Sous plus d'un mile (1,6 kilomètre) d'océan et trois autres (4,8 kilomètres) de boue et de roche, le prix attend. À la surface, un énorme vaisseau de forage appelé Discoverer Enterprise s'efforce de l'atteindre. Nous sommes au printemps 2003, et depuis plus de deux mois maintenant, l'Enterprise tient bon sur un point à 120 miles (190 kilomètres) au sud-est de la Nouvelle-Orléans dans le golfe du Mexique. Le navire creuse un puits vers environ un milliard de barils de pétrole sous le fond marin, le plus grand gisement de pétrole découvert sur le territoire des États-Unis en trois décennies.

Le 835 pieds (255 mètres) Entreprise frissonne toutes les quelques minutes alors que ses propulseurs émettent une explosion de puissance pour combattre le fort courant. Le système de sonorisation crépite, avertissant de petites quantités de gaz bouillonnant des profondeurs de la Terre. Et à l'ombre du derrick de 23 étages, les ingénieurs et les gestionnaires se rassemblent dans des nœuds inquiets. "Nous avons un trou instable", déplore Bill Kirton, qui supervise le projet du géant pétrolier BP.

La perceuse, suspendue au Entreprisederrick à travers un espace de la taille d'une piscine dans la coque, a pénétré à 17 000 pieds (5 182 mètres) sous le fond marin. Au lieu de creuser tout droit, il a dévié de plus d'un mile (1,6 km) de côté, autour d'un panache massif de sel gemme. Mais maintenant, avec 2 000 pieds (610 mètres) à parcourir, les progrès sont au point mort. L'eau a commencé à s'infiltrer dans le puits à partir de la roche environnante, et les ingénieurs sont déterminés à endiguer sa propagation avant de creuser plus loin. Sinon, le filet d'eau pourrait se transformer en une poussée incontrôlée de brut. "Il y a beaucoup de pétrole là-bas qui veut sortir", explique Cecil Cheshier, un superviseur de forage, après avoir lutté toute la nuit avec le trou indiscipliné. « Vous pouvez prendre des raccourcis et prendre des risques, mais cela pourrait vous coûter un procès ou provoquer un déversement dans le golfe du Mexique, puis le forage en eau profonde est arrêté. »

Le puits en difficulté n'est que l'un des 25 que BP prévoit de forer dans le champ géant, appelé Thunder Horse, qui s'étend sur 54 miles carrés (140 kilomètres carrés) de fond marin. L'ensemble du projet, y compris une plate-forme flottante deux fois plus large qu'un terrain de football qui collectera le pétrole des puits individuels et le dirigera vers le rivage à partir de l'année prochaine, coûtera quatre milliards de dollars américains. Mais si les puits sont à la hauteur des attentes, chacun finira par jaillir des dizaines de milliers de barils par jour. "C'est comme un puits en Arabie saoudite", dit Cheshier. "Nous n'en avons presque plus aux États-Unis."

Vous ne le sauriez pas grâce aux gros VUS et aux autoroutes encombrées par la circulation des États-Unis, mais nous sommes au crépuscule d'une abondance de pétrole. Il n'y a pas encore de pénurie mondiale loin de là. Le monde peut encore produire tellement de brut que le prix actuel d'environ 30 $ pour un baril de 42 gallons (159 litres) chuterait si l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ne limitait pas la production. Cette abondance de pétrole signifie, pour l'instant, que le pétrole est bon marché. Aux États-Unis, où les taxes sur l'essence sont en moyenne de 43 cents le gallon (au lieu de dollars, comme en Europe et au Japon), un gallon d'essence peut être moins cher qu'une bouteille d'eau, ce qui le rend trop bon marché pour que la plupart des gens se soucient de le conserver. Alors que la demande de pétrole est en hausse partout, les États-Unis restent le roi des consommateurs, absorbant un quart du pétrole mondial – environ 11 litres (3 gallons) par personne chaque jour – même s'ils ne représentent que 5 % de la population.

Pourtant comme le Entreprise les foreurs le savent, étancher la soif mondiale de pétrole est plus difficile qu'auparavant. On ne peut plus compter sur les anciennes sources. Sur terre, les 48 États inférieurs des États-Unis sont exploités, produisant moins de la moitié du pétrole qu'ils produisaient à leur apogée en 1970. La production du versant nord de l'Alaska et de la mer du Nord de l'Europe, régions pétrolières en plein essor il y a 20 ans, est en déclin. Les troubles au Venezuela et au Nigeria menacent le flux de pétrole. Le Moyen-Orient reste le filon maternel du brut, mais la guerre et l'instabilité soulignent les dangers de dépendre de cette région.

Ainsi, les compagnies pétrolières sont à la recherche de nouveaux approvisionnements et affrontent des coûts élevés, tant humains qu'économiques. Faisant des paris comme Thunder Horse et s'aventurant en Afrique de l'Ouest et en Russie, ils trouvent toujours du pétrole en quantité pour réjouir le cœur d'un propriétaire de Hummer. Mais en fin de compte, la quête d'un pétrole plus bon marché s'avérera un jeu perdant : non seulement parce que la consommation de pétrole impose des coûts importants à l'environnement, à la santé et aux contribuables, mais aussi parce que la dépendance mondiale au pétrole précipite un jour de jugement.

Le mode de vie de l'humanité est sur une trajectoire de collision avec la géologie, avec le fait frappant que la Terre détient une réserve limitée de pétrole. Le flot de brut provenant des champs du monde entier finira par augmenter, puis diminuer. Cela pourrait être dans 5 ou 30 ans : personne ne le sait avec certitude, et les géologues et les économistes sont mêlés à un débat sur le moment où le "pic pétrolier" arrivera. Mais peu doutent qu'il arrive. "Au cours de notre vie", déclare l'économiste Robert K. Kaufmann de l'Université de Boston, qui a 46 ans, "nous devrons faire face à un pic d'approvisionnement en pétrole bon marché".

Le pic sera un moment décisif, marquant le passage d'une offre croissante de pétrole bon marché à une offre décroissante de pétrole cher. Certains experts prévoient des conséquences désastreuses : pénuries, flambées des prix, perturbations économiques et tentative désespérée d'arracher le pétrole à des sources « non conventionnelles » telles que les sables bitumineux, les schistes bitumineux ou le charbon. D'autres pensent qu'en limitant notre consommation de pétrole et en développant des alternatives durables dès maintenant, nous pouvons retarder le pic et nous sevrer plus facilement lorsque l'inévitable se produit. "Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour faciliter la transition", explique Alfred Cavallo, consultant en énergie à Princeton, New Jersey. "Et vous pouvez avoir une vie très agréable sur un système durable. Bien sûr, tout le monde ne conduira pas des SUV."

Les trucs que nous pompons dans nos réservoirs d'essence sont un phénomène de géologie, le produit d'une série de coups de chance sur des millions d'années. La première rupture est survenue dans une ancienne mer riche en vie : les sédiments ont enterré la matière organique qui pleuvait sur le fond marin plus rapidement qu'elle ne pouvait se décomposer. La prochaine pause: des éons plus tard, les sédiments du fond marin se sont retrouvés à la bonne profondeur - généralement entre 2 286 et 4 572 mètres (7 500 et 15 000 pieds) - pour que la chaleur et la pression cuisent lentement la matière organique en huile. Ensuite, le pétrole recueilli dans un "piège" de grès ou de calcaire poreux, et un capuchon imperméable de schiste ou de sel l'empêchait de s'échapper.

Toute lacune dans cette chaîne chanceuse du hasard signifie un trou sec aujourd'hui. La chance a tenu assez souvent pour que le monde puisse désormais nourrir une habitude pétrolière quotidienne de près de 80 millions de barils. Aux États-Unis, environ les deux tiers du pétrole servent à fabriquer du carburant pour les voitures, les camions et les avions. Mais les tissus synthétiques de notre garde-robe et les plastiques dans à peu près tout ce que nous touchons ont également commencé comme du pétrole. Nous pouvons également remercier le pétrole et son cousin, le gaz naturel, pour la nourriture bon marché et abondante au supermarché, cultivée à l'aide d'engrais et de pesticides à base d'hydrocarbures. Comme l'écrit Daniel Yergin dans son histoire du pétrole Le prix, nous vivons dans « l'ère de l'homme aux hydrocarbures ».

Autour du monde Hydrocarbon L'homme a soif. Aux États-Unis, où la consommation de pétrole devrait augmenter de près de 50 % en 20 ans, les constructeurs automobiles vantent la puissance comme ils le faisaient dans les muscle-cars des années 1960. Les VUS et les mini-fourgonnettes remplacent les berlines et les familiales plus économes en tant que voiture familiale standard. Même le code des impôts encourage la consommation, offrant aux personnes qui achètent les plus gros SUV pour une utilisation professionnelle une déduction pouvant aller jusqu'à 100 000 $. Depuis 1988, la consommation moyenne d'essence des véhicules de tourisme américains a diminué, tandis que le monde a brûlé plus d'un tiers de mille milliards de barils de pétrole irremplaçable.

La Chine aussi apprend à boire profondément. Il y a dix ans, la nation la plus peuplée du monde buvait de l'huile, ses rues encombrées de vélos plutôt que de véhicules motorisés. Mais l'année dernière, les professionnels nouvellement prospères ont acheté plus de deux millions de voitures, soit une augmentation de 70 % par rapport à 2002. La Chine a peut-être déjà dépassé le Japon pour devenir le deuxième plus grand utilisateur de pétrole au monde. D'ici 2025, la Chine pourrait utiliser dix millions de barils par jour, dont la plupart proviendront de l'extérieur de ses propres frontières.

C'est une situation familière aux États-Unis, où les racines de la dépendance au pétrole se sont approfondies au printemps 1971. Jusqu'en 1970, les États-Unis ont produit plus des deux tiers du pétrole dont ils avaient besoin. Une agence appelée Texas Railroad Commission a limité la production de pétrole pour éviter de submerger le marché, en maintenant les prix stables. À ce printemps, cependant, les champs géants et apparemment inépuisables du Texas avaient atteint leurs limites. La commission a annoncé qu'elle autoriserait la production à plein régime, mais même ainsi, les importations ont commencé à augmenter et les champs du Texas ne pouvaient tout simplement pas produire plus rapidement.

Cela est devenu douloureusement clair deux ans plus tard, lorsque les dirigeants arabes ont décrété un embargo pétrolier contre les États-Unis en représailles au soutien de Washington à Israël lors de la guerre au Moyen-Orient de 1973. Les champs à la maison ne pouvaient pas faire la différence. Les canalisations de gaz se sont agrandies et les prix ont grimpé en flèche, donnant à la plupart des Américains leur première leçon sur la fragilité des approvisionnements en pétrole.

La limite de vitesse a été abaissée à 55 miles (88 kilomètres) à l'heure pour économiser du carburant, et les ventes de voitures japonaises et européennes économes ont augmenté. La révolution de 1978 en Iran a coupé les exportations de pétrole de ce pays et déclenché un deuxième choc pétrolier. En 1981, les prix du pétrole brut avaient dépassé les 70 dollars le baril en dollars d'aujourd'hui, et la consommation américaine de pétrole avait chuté de près de 15 % par rapport à son pic de 1978. La hausse des prix a également stimulé le développement de nouveaux gisements en dehors du golfe Persique : sur le versant nord de l'Alaska et au Mexique et en mer du Nord.

Les nouveaux gisements ont augmenté l'offre mondiale de pétrole et, par la logique inévitable du marché, plus d'offre et moins de demande ont conduit à un effondrement des prix. Au milieu des années 80, le pétrole se vendait moins de 25 dollars le baril en dollars d'aujourd'hui. L'emprise de l'OPEP s'est affaiblie, sa part du pétrole sur le marché mondial passant de 55% à 30%. Et même si les ruptures d'approvisionnement au Venezuela, au Nigeria et en Irak ont ​​fait grimper les prix, "les produits sont toujours très bon marché", déclare Cavallo. C'est tellement bon marché que la consommation américaine a grimpé de 25 % depuis le milieu des années 1980, pour atteindre son plus haut niveau jamais enregistré. Les importations ont grimpé à 54 pour cent des besoins pétroliers du pays. Et le meilleur espoir de ralentir la montée de la dépendance des États-Unis vis-à-vis du pétrole importé réside loin en mer.

Pour rejoindre les eaux profondes du golfe du Mexique, où les infatigables foreurs à bord du Entreprise luttez avec le puits balky, vous montez à bord d'un hélicoptère dans les plaines côtières de la Louisiane et volez vers le sud, au-dessus des petites plates-formes pétrolières qui ont colonisé les hauts-fonds verts du golfe au cours des 30 à 40 dernières années. Comme les champs sur le continent américain, ils sont dans leur crépuscule, leur production pétrolière diminuant d'année en année.

Les plates-formes s'éclaircissent et disparaissent au moment où l'océan devient bleu d'eau profonde, à une heure du rivage. Bientôt, une autre plate-forme émerge de la brume. Appelé Marlin, il chevauche les vagues sur de gros pontons orange, sa torche de gaz brillante ruisselant dans la brise. C'est à Marlin que les ingénieurs de BP ont appris à exploiter les richesses en eaux profondes du Golfe. Découvert en 1993, le champ de Marlin est aujourd'hui en production à grande échelle.

Attaché au fond à un demi-mille par d'épais tendons d'acier, Marlin puise 48 000 barils de pétrole par jour dans des réservoirs à deux milles (trois kilomètres) sous le fond marin. Des conduits argentés transportent le brut jusqu'à un complexe de réservoirs séparateurs. Là, le gaz naturel, l'eau et le sable sont extraits du pétrole avant qu'il ne soit pompé de la plate-forme dans un pipeline immergé, qui le transporte jusqu'au rivage.

Les géologues doutaient autrefois que le pétrole puisse être trouvé si loin du rivage. Il y a vingt ans, alors que le forage progressait vers la mer à travers le plateau continental peu profond, la couche de grès pétrolifère semblait s'épuiser. Les scientifiques ont conclu que le sable déposé il y a des dizaines de millions d'années par les grands fleuves ne s'était pas étendu jusqu'au plateau. Mais ils se sont trompés. Le sable et le pétrole étaient bien là.

Le sable s'était déversé du bord du plateau et le long de la pente continentale abrupte jusqu'au fond de l'océan. Là, il s'était accumulé dans des dépôts en forme de tablier qui se sont transformés en une roche poreuse, parfaite pour capturer le pétrole suintant de couches rocheuses encore plus profondes. Dans les années 1990, alors que des indices de ces gisements commençaient à apparaître dans les données sismiques, l'avant-garde de la production pétrolière a quitté le plateau continental, dans des eaux à des milliers de pieds de profondeur. Désormais, de nouveaux champs géants, le plus grand d'entre eux Thunder Horse, s'élèvent à 1 829 mètres (6 000 pieds) et plus. À des profondeurs encore plus importantes, avoisinant les 10 000 pieds (3 048 mètres), selon le géophysicien Roger Anderson de l'Université de Columbia, « il y a eu toute une série de découvertes », bien qu'elles n'aient pas encore été exploitées.

Au total, les experts pétroliers estiment que les eaux profondes du golfe du Mexique produiront plus de 25 milliards de barils de pétrole. C'est deux fois plus que dans le champ géant de Prudhoe Bay en Alaska, et bien plus que dans toute autre perspective américaine inexploitée, y compris le controversé Arctic National Wildlife Refuge. "Il existe un consensus majeur sur le fait qu'il y a plus de pétrole là-bas que vous n'en trouverez jamais dans l'ANWR", a déclaré Anderson. Avec l'essor des puits en eau profonde, le pétrole offshore devrait passer d'un tiers de la production pétrolière américaine aujourd'hui à plus de 40 % d'ici 2008, avant de diminuer progressivement. Mais il suffira à peine à apaiser la soif américaine de pétrole.

De l'autre côté de l'Atlantique, au large du Cameroun, en Afrique de l'Ouest, un terminal de pipeline géant contribue à étancher cette soif. Tous les quelques jours, un pétrolier quitte le terminal avec un ventre plein de pétrole acheminé sur 1 070 kilomètres à travers la savane et la forêt tropicale depuis les champs d'un milliard de barils de Doba au Tchad. Le pétrole a commencé à couler en juillet 2003, en grande partie à destination des États-Unis. Avec 3,7 milliards de dollars, le projet est le plus gros investissement du secteur privé en Afrique subsaharienne, une mesure de l'intérêt des États-Unis dans les 30 à 50 milliards de barils de pétrole piégés dans et à proximité du golfe de Guinée. Une rivière gonflée de brut en provenance du Tchad, du Nigeria, de l'Angola et d'autres pays africains représente désormais 15% des importations américaines et devrait augmenter.

Le gazoduc Tchad-Cameroun est plus qu'une autre assurance que les stations-service américaines ne seront pas à court. C'est également un effort de la Banque mondiale et d'un consortium industriel dirigé par ExxonMobil pour inverser les coûts humains croissants du développement pétrolier en Afrique. Jusqu'à présent, déclare Terry Lynn Karl, politologue à l'Université de Stanford, le bilan est "à peu près aussi sombre que possible".

En alimentant l'inflation et les rêves de richesse rapide, dit-elle, les revenus pétroliers ont flétri les économies pétrolières de l'Afrique. Au Nigeria, la proportion de la population vivant dans une pauvreté extrême a plus que doublé, atteignant 66 pour cent, après trois décennies de production pétrolière. Les revenus pétroliers ont disparu des trésors nationaux et se sont retrouvés dans les poches de fonctionnaires corrompus pour des montants ahurissants – plus de quatre milliards de dollars américains depuis 1997 en Angola, par exemple. "Le pétrole a eu tendance à éroder les institutions démocratiques qui existaient", déclare Ian Gary des Catholic Relief Services, qui a co-écrit une étude sur le développement pétrolier en Afrique avec Karl. Et l'argent du pétrole a souvent alimenté les nombreuses guerres civiles de la région.

Désireux d'éviter de tels problèmes au Tchad, ExxonMobil a fait appel à la Banque mondiale pour s'assurer que le gouvernement du pays dépense ses manne pétrolières pour sa population. La banque a insisté pour que le Tchad mette en place un comité indépendant pour gérer ses nouvelles richesses – 109 millions de dollars ou plus cette année – en réservant la majeure partie pour les infrastructures, l'éducation et la santé. La banque a également surveillé la construction du pipeline et a organisé une compensation pour les agriculteurs le long du tracé.

Mais pour Karl, l'arrangement comporte « des échappatoires par lesquelles vous pouvez faire passer un superpétrolier », et le gouvernement tchadien a connu un mauvais départ spectaculaire en dépensant 4,5 millions de dollars – sur un bonus initial de 25 millions de dollars des compagnies pétrolières – en armes. Pourtant, Peter Rosenblum, professeur de droit à l'Université de Columbia, estime que l'accord est une étape importante. « Autant il y a de pressentiment et de peur de ce qui va se passer, autant il y a aussi une reconnaissance que cela a mis en place des règles de base significatives. »

En Afrique, les effets corrosifs du pétrole sont métaphoriques. Au Kazakhstan, autre frontière dans la ruée vers le pétrole, le brut lui-même est littéralement corrosif. La terre d'Asie centrale à l'est de la mer Caspienne possède la plus grande découverte en 30 ans : un vaste piège géologique s'étendant sous la mer Caspienne, appelé le champ de Kashagan, qui pourrait produire 7 à 13 milliards de barils au fur et à mesure de son développement. Mais ce ne sera pas facile. Son huile est sous haute pression et mélangée à du sulfure d'hydrogène toxique, ce qui nécessite un équipement et une manipulation spéciaux. Et le champ se trouve dans le nord de la Caspienne, un bastion de l'esturgeon béluga en voie de disparition, dans des eaux trop peu profondes pour les navires ordinaires et les plates-formes pétrolières.

Dans les années 1990, le premier aperçu de gisements comme celui de Kashagan a suscité des rumeurs selon lesquelles la Caspienne pourrait être un nouveau Moyen-Orient, avec des réserves de centaines de milliards de barils. Mais les structures géologiques prometteuses n'ont pas toujours retenu le pétrole. Des évaluations plus sobres placent désormais la promesse de la mer Caspienne entre 17 et 33 milliards de barils.

Le véritable défi à la domination pétrolière du Moyen-Orient vient d'ailleurs dans l'ancienne Union soviétique : la forêt marécageuse et froide de la Sibérie occidentale. Autrefois le rempart de l'industrie pétrolière soviétique, la Sibérie a décliné au début des années 1990 alors que ses puits et ses infrastructures tombaient en ruine. De nombreux analystes pensaient que le pétrole de la Sibérie était épuisé. Maintenant, il fait son retour.

La Russie a dépassé l'Arabie saoudite en 2003 en tant que premier producteur mondial. Et, dit Matt Sagers, un expert de la Russie chez Cambridge Energy Research Associates, "pour la Russie, c'est toujours haut, haut et loin". C'est parce que les entreprises privées brutales qui se sont emparées des champs soviétiques à des prix bradés au début des années 90 ont pris au sérieux leur modernisation. En faisant appel à des spécialistes occidentaux, les entreprises ont réexaminé les champs avec une technologie sismique de pointe pour déterminer où se cachait le pétrole et la meilleure façon de l'évacuer. Ils ont fermé des puits peu prometteurs et en ont tiré davantage sur les autres par la fracturation hydraulique : ils ont fait descendre des fluides à haute pression dans les puits pour briser la roche et ouvrir de nouvelles voies d'évacuation pour le brut. "Nous sommes allés sur le terrain et avons développé les champs comme l'auraient fait ExxonMobil ou ChevronTexaco et nous obtenons des augmentations de [production] de 20 % par an", a déclaré Ray Leonard, un pétrolier américain et vice-président de Yukos, l'un des deux plus grands producteurs de pétrole de Russie. entreprises.

La Russie pompe près de neuf millions de barils par jour et en exporte environ les deux tiers. La production serait encore plus élevée si la Russie ne disposait que de suffisamment de pipelines pour acheminer le pétrole jusqu'à ses frontières. Selon Eugene Khartukov, directeur du Center for Petroleum Business Studies basé à Moscou : « Si les routes d'exportation sont ouvertes, le pétrole s'envolera comme un bouchon de liège d'une bouteille de champagne ex-soviétique.

Mais les luttes entre les compagnies pétrolières et le gouvernement russe, propriétaire des oléoducs, ont ralenti la construction de nouvelles routes vers un port libre de glace à l'ouest et vers la Chine et le Japon, des clients avides. Et l'emprisonnement pour fraude présumée et évasion fiscale de l'ancien patron de Ioukos, Mikhaïl Khodorkovski, un milliardaire aux ambitions politiques, a effrayé les investisseurs étrangers qui pourraient financer la modernisation des champs. Même ainsi, la production de la Russie attire des regards inquiets de la part de l'OPEP. Une poussée de pétrole russe pourrait saper les efforts du cartel pour ajuster sa production afin de maintenir les prix mondiaux du pétrole entre 22 et 28 dollars le baril.

Leonard évalue les réserves russes à une centaine de milliards de barils. D'autres experts disent que les entreprises n'ont pas suffisamment exploré pour le savoir. Quoi qu'il en soit, même la Russie a ses limites, comme Leonard le reconnaît. Il pense que la production pétrolière de la Russie atteindra un pic dans 10 à 15 ans, ce qui permettra à l'OPEP de reprendre fermement le contrôle des prix. « Vers le milieu de la prochaine décennie, le prix du pétrole va augmenter et rester élevé », dit-il. Si c'est le cas, un type inhabituel de pétrole qui existe loin du Moyen-Orient deviendra plus séduisant.

Vous pouvez l'apercevoir juste au nord de Fort McMurray, un ancien avant-poste de traite des fourrures dans la province canadienne de l'Alberta. Juste à l'endroit où l'autoroute traverse la rivière Athabasca, des veines de sable noir et goudronneuse sillonnent les berges. Par une journée chaude, le sable goudronné est collant et sent l'asphalte frais - l'odeur de l'argent que les habitants appellent. Pas étonnant qu'ils soient suffisants. Les gisements de sable bitumineux ici et ailleurs en Alberta contiennent l'équivalent de plus de 1,6 billion de barils de pétrole, une quantité qui pourrait dépasser les réserves mondiales restantes de brut ordinaire. Mais ce n'est pas du brut ordinaire. En fait, il s'agit d'un résidu créé lorsque le pétrole conventionnel s'est échappé de son lieu de naissance au plus profond de la croûte terrestre et a été dégradé en goudron par les eaux souterraines et les bactéries.

La plupart des sables bitumineux se trouvent trop profondément ou dans des gisements trop clairsemés pour être exploités. Mais les entreprises de sables bitumineux ont bénéficié d'un coup de pouce dans les années 1990 à mesure que la technologie s'améliorait et que le Canada a réduit les premières années des redevances que les entreprises étaient tenues de payer. Le gouvernement albertain estime que 174 milliards de barils pourraient désormais être exploités économiquement. L'année dernière, le département américain de l'Énergie a accepté et inclus ce nombre dans les réserves prouvées du Canada. Cette décision a catapulté le Canada à la deuxième place du classement des États riches en pétrole, juste derrière l'Arabie saoudite et devant l'Irak, l'Iran et le Koweït.

Mais debout au bord d'une fosse de 60 mètres de profondeur où des pelles géantes électriques et diesel dévorent des lits de sable bitumineux, le vice-président principal de Shell Canada, Neil Camarta, reconnaît qu'il y a une grande différence entre le les richesses des sables bitumineux et le brut à écoulement libre. "Ce n'est pas comme le pétrole en Arabie Saoudite. Vous voyez tout le travail que nous devons faire, cela ne fait pas que sauter de terre." Shell est l'une des trois grandes exploitations qui, ensemble, extraient plus de 600 000 barils de pétrole par jour des sables de l'Athabasca. Chaque étape du chemin prend la force brute.

Le sable doit être extrait à ciel ouvert, 2 tonnes (1,8 tonnes métriques) pour chaque baril de pétrole. Des camions à benne de la taille de mini-manoirs transportent 400 tonnes (363 tonnes métriques) en un seul chargement, dans des lits chauffés pendant les hivers subarctiques afin que le sable ne gèle pas en une goutte géante. À côté de la mine, le sable entre dans l'équivalent de machines à laver géantes, où des torrents d'eau chaude et de solvant rincent le goudron ou le bitume, laissant du sable humide qui est déversé dans les bassins de résidus.

Même alors, le bitume n'est pas prêt à être acheminé vers une raffinerie comme le brut ordinaire. Pour le retransformer en pétrole brut, les opérations le font cuire dans des cokeurs, où des températures de 900 degrés Fahrenheit (500 degrés Celsius) brisent les molécules de goudron géantes, ou le chauffent à des températures plus basses et le barattent avec de l'hydrogène gazeux et un catalyseur. Le résultat est un brut propre et à faible teneur en soufre — « une belle substance », dit Camarta.

Mais le produire n'est pas si joli, reconnaît-il. "C'est vraiment un gros, gros projet", a déclaré Camarta à propos de la mine et de l'usine Shell de quatre milliards de dollars américains, qui a ouvert ses portes l'année dernière. "Il a aussi une grande empreinte, et nous ne le cachons pas - une grande empreinte environnementale et une grande empreinte sociale."

D'autres exploitations de sables bitumineux ont laissé les terres au nord de Fort McMurray encombrées de mines et de lacs de résidus gris boueux. Jusqu'à présent, moins de 20 pour cent des terres perturbées ont été restaurées en prairies et en forêts. La poussière, les gaz d'échappement de diesel et les vapeurs sulfureuses polluent l'air. Il faut trois barils d'eau pour extraire chaque baril de bitume, et bien que les usines prennent soin de recycler l'eau, elles puisent encore beaucoup dans la rivière Athabasca. Chauffer toute cette eau nécessite de grandes quantités de gaz naturel. Inquiète de la diminution des réserves de gaz naturel au Canada, l'Alberta a même envisagé de construire un jour un réacteur nucléaire dans la région des sables bitumineux pour fournir de l'électricité et de la vapeur.

Les peuples autochtones de la région, les Amérindiens du Canada, pleurent la perte d'une terre autrefois vierge. Dans le village de Fort McKay à 11 kilomètres de la mine de Shell, l'entreprise a payé pour construire un centre communautaire sur les rives recouvertes de peupliers de l'Athabasca. Assis près d'un foyer flamboyant portant une plaque Shell, le chef Jim Boucher, président du Conseil tribal d'Athabasca, reconnaît que le développement a apporté des emplois et de l'argent. Mais le chef, qui a grandi en piégeant le vison, le rat musqué et le castor dans une forêt intacte, dit : « Dans l'esprit des gens, ce qui se passe est trop. Nous perdons trop de nos terres. l'esprit des anciens, est horrible."

À moins que les prix du pétrole ne s'effondrent, la destruction risque de se poursuivre. Avec des coûts de production de sable bitumineux à environ dix dollars le baril, les opérations s'attendent à faire un beau profit. Les mines existantes se développent et de plus en plus d'entreprises se lancent. Certaines commencent à exploiter des sables bitumineux trop profonds pour être exploités, en forçant de la vapeur à haute pression dans des puits pour faire fondre le bitume. La production pourrait atteindre deux millions de barils par jour dans une décennie, selon le gouvernement albertain.

Cela peut être un réconfort lorsque les autres gisements de pétrole émergents d'aujourd'hui commencent à s'amenuiser, du golfe du Mexique à la Russie. Mais les sables bitumineux ne suffiront pas à éviter une nouvelle dépendance à l'égard du Moyen-Orient instable. L'Energy Information Administration du gouvernement américain prévoit que dans 20 ans, le golfe Persique fournira entre la moitié et les deux tiers du pétrole sur le marché mondial, le même pourcentage qu'avant l'embargo de 1973. Cinquante ans plus tard, en d'autres termes, le Moyen-Orient aura retrouvé tout son ancien pouvoir sur le pétrole – et le gouvernement américain le sait. Que la guerre de Washington en Irak soit ou non directement motivée par le pétrole, les planificateurs américains espéraient clairement qu'elle jetterait les bases d'un Moyen-Orient stable et démocratique, ce qui, entre autres avantages, mettrait, selon Washington, l'approvisionnement mondial en pétrole entre des mains plus dignes de confiance.

Pourtant, la véritable menace pour l'économie mondiale dans 20 ans ne sera peut-être pas les politiques du Moyen-Orient. Il peut s'agir d'une pénurie mondiale de pétrole conventionnel. Ces jours-ci, un débat qui fait rage divise les experts du pétrole, avec des prophètes de pénurie imminente opposés aux croyants dans au moins deux décennies d'abondance supplémentaires. Les pessimistes notent que les prospecteurs de pétrole ont eu leur meilleure chance au début des années 1960, et que les découvertes ont ralenti depuis lors. Ils concluent qu'il reste peu de pétrole conventionnel à trouver et que le pic pétrolier pourrait être à nos portes d'ici 2010. Les optimistes appellent cela une extrapolation naïve, qui néglige les facteurs économiques et politiques qui motivent la recherche de pétrole. "Les gens qui prédisent un pic imminent se trompent tout simplement", déclare Kaufmann de l'Université de Boston.

L'argument dépend en fin de compte de la quantité de pétrole qui reste dans la plus grande source de brut du monde, le Moyen-Orient. Avec près des deux tiers des réserves conventionnelles prouvées, les terres du Moyen-Orient seront l'approvisionnement de dernier recours alors que la production pétrolière décline ailleurs. "Nous tenons pour acquis qu'ils fourniront le volume de pétrole nécessaire pour équilibrer l'offre et la demande", a déclaré Robert Ebel, responsable du programme énergétique du Center for Strategic and International Studies, un groupe de réflexion de Washington.

Peut-être pas pour longtemps, dit Matthew Simmons, président de la banque conseil en investissement énergétique de Houston Simmons and Company. Il note que l'Arabie saoudite, "le seul pays dont nous avons toujours supposé qu'il possédait des réserves fabuleuses", n'a pas trouvé de nouveau gisement important depuis des décennies. Et dans les rapports techniques saoudiens, il voit des signes de problèmes : lorsque l'eau commence à sortir d'un puits, sa vie productive est terminée – et cela commence à se produire dans les champs saoudiens. S'il a raison, même le Moyen-Orient pourrait ne pas répondre à la demande croissante plus tôt que prévu.

Du côté optimiste, le United States Geological Survey (USGS) a conclu dans une étude de 2000 qu'il reste au moins 50 pour cent de pétrole en plus que ne le pensent les pessimistes, en grande partie au Moyen-Orient. L'USGS prévoit que les nouvelles technologies tireront des réserves supplémentaires des champs existants, et de vastes nouvelles réserves restent à trouver. Many economists agree, saying discoveries have fallen off simply because countries awash in oil like Iraq, Iran, and Saudi Arabia have had no incentive to drill for more. "If I'm an OPEC producer, with lots of spare capacity, why would I waste money looking for more reserves?" asks Kaufmann.

But in the end, "you're talking about a few years one way or another," says Cavallo, the Princeton consultant. Thomas Ahlbrandt, the geologist who led the USGS study, says that even the larger reserves he envisions can't sustain the world's growing thirst for oil indefinitely. "Oil and gas are limited," he says flatly. "My personal feeling is, we have a concern in the next couple of decades."

Either way, the crude won't suddenly dry up: Old oil fields don't die, they slowly fade away. But the world will face shortages more lasting than any 1970s oil shock—and some stark choices. Should we increase production from the Canadian tar sands and similar "heavy oil" deposits in Venezuela? Try to exploit the American West's vast deposits of oil shale and other organic-rich rock that yields oil when roasted? Both options carry heavy environmental costs. Or should we pin our hopes on finding new supplies of natural gas, extracting fuel from plant material, or building solar, wind, or nuclear plants to make hydrogen for fuel-cell vehicles? There are no easy options, and all will take time to explore.

Aboard the Enterprise drill ship in the deep Gulf, engineers and roughnecks are doing their best to postpone the day of reckoning. By the summer of 2003 they had brought the well under control and finished it, 15 million dollars over budget and a month behind schedule. "We did fight that well for a little while," says BP's Kirton wryly. Now they've moved on to other holes, laboring on a drilling floor slick with fluids while the ship battles the current and the bit gnaws through salt, shale, and sandstone toward the geologic legacy that fuels our way of life.

But at least some of the ingenuity and toil that goes into getting oil needs to go toward limiting our thirst for it. "People should be doing something now to reduce oil dependence and not waiting for Mother Nature to slap them in the face," says Cavallo.

With every visit to the gas pump, after all, the end of cheap oil draws closer.


Qatar

Qatar holds the third largest natural gas reserves in the world. Its proven natural gas reserves as of December 2012 were estimated at 885.3Tcf. It accounts for around 13% of the world’s total natural gas reserves. Qatar is also the single largest LNG supplier in the world.

A vast majority of the country’s natural gas reserves are located in the giant offshore North Field, which covers an area almost equivalent to Qatar itself. North Field is the world’s largest non-associated gas field. It is the main source of Qatar’s natural gas production. The Barzan gas project, the latest North Field project under construction, is expected to produce an additional 600 billion cubic feet of gas per year upon its completion in 2015.

The gross natural gas production of the country in 2012 stood at 5.7Tcf. The state-owned Qatar Petroleum (QP) is the dominant player in the country’s natural gas sector.

The natural gas resources are developed by integrated mega projects in association with foreign players, including ExxonMobil, Shell and Total. QP holds major share in these projects. Qatargas and RasGas are the major LNG companies operating in Qatar.


Where can I find free shapefiles of oil/natural gas pipelines in Mexico? - Systèmes d'information géographique

Platts, a leading global energy, petrochemicals, metals and agriculture information provider, has enhanced its cartographic portfolio with the release of the 2014 North American Natural Gas System Map – a complete view of the U.S. and Canadian natural gas industry, from extraction point to export terminal.

In addition to its geographical features, the map — used around the world for more than 20 years — illustrates existing infrastructure information from Platts’ historical geospatial database and planned projects data as provided by Bentek Energy*.

Existing and planned pipelines display diameter, ownership and operational status. Natural gas-fueled power plants of 25 megawatts or greater are sized by capacity, symbolized by operational status (existing or planned), labeled by name and color-coded by power-generation method.

Within the map a variety of inset graphics depict U.S. natural gas shale plays, storage fields, key urban areas and the refinery-rich U.S. Gulf of Mexico, as well as key industry features such as the following:

  • Pricing hubs
  • Supply basins
  • Compressor stations
  • Import and export points
  • Storage facilities colored by operational status
  • Major local distribution-company service territories
  • Liquefied natural gas (LNG) terminals symbolized by operational status

This map measures 42″ x 68″ and is available in both print and digital formats, or as a bundle of the two. The glossy version is suitable for framing and/or display, and the laminated version can be marked upon to facilitate analysis and planning. An enhanced CD-ROM encapsulates the wall map’s content in a portable format. Click here for full product specifications and purchasing options.

Platts offers more than 50 maps and maps products, in addition to a wide variety of Geographic Information System (GIS) data.

View the full array of Platts natural gas prices, industry news and analysis offerings here: http://www.platts.com/commodity/natural-gas.

*Bentek Energy is an analytics and forecasting unit of Platts, acquired in 2011.


DATES:

Comments must be received on or before March 23, 2020. Under the Paperwork Reduction Act (PRA), comments on the information collection provisions are best assured of consideration if the Office of Management and Budget (OMB) receives a copy of your comments on or before February 20, 2020.

Public hearing: A public hearing for this proposal is scheduled to be held on Thursday, February 6, 2020, at the Ute Indian Tribe Administration Offices Auditorium, from 1 p.m. until 5 p.m., and again from 6 p.m. until 8 p.m. (local time). The hearing will be held to accept oral comments on this proposed U&O FIP.


FOR FURTHER INFORMATION CONTACT:

For questions about this proposed action, contact Ms. Amy Hambrick, Sector Policies and Programs Division (E143-05), Office of Air Quality Planning and Standards, U.S. Environmental Protection Agency, Research Triangle Park, North Carolina 27711 telephone number: (919) 541-0964 fax number: (919) 541-0516 and email address: [email protected] For information about the applicability of the NSPS to a particular entity, contact Ms. Marcia Mia, Office of Enforcement and Compliance Assurance, U.S. Environmental Protection Agency, WJC South Building (Mail Code 2227A), 1200 Pennsylvania Avenue NW, Washington, DC 20460 telephone number: (202) 564-7042 and email address: [email protected]

End Further Info End Preamble Start Supplemental Information


Map of oil rigs

GIS map viewer of oil & gas rigs by State & Country. This map sources data using satellite imagery to find to locate oil & gas wells Worldwide Rectify Images. Use WorldMap WARP to upload and rectify scanned maps for use in WorldMap. Maps rectified using this tool can be brought into WorldMap by following the instructions under Section 4.5 in WorldMap Help This dashboard provides a bird's-eye view of global oil locations on a map. Mapping functionality is native to Tableau, making geographical visualizations a snap. Select a region from the menu on the upper right, then explore individual countries on the chart below

Oil Rig Count Map by State & Country - Drilling Map

World Oil Eagle Ford/Austin Chalk MAP Often referred to as the little brother of the Permian basin, the Eagle Ford shale came of age during the five-year U.S. unconventional boom of 2010-2014 Oil & Natural Gas Drilling Sites, Power Plants, Renewable Energy, Refineries. Add pin, enter address, describe health issue (s) & number of people. Share map with friends, family & Gov't officials. Detailed Video Instructions. Click on the dots above and navigate to the State maps below to learn more about each energy operation and issue Visual/Searchable ARCGIS Online Interactive Map. Per BOEM's website, all data is current. Cette carte affiche les baux actifs, les structures pétrolières et gazières, les pipelines, les limites des zones, les limites des baux, les raffineries de pétrole, les bases d'approvisionnement, les terminaux de pétrole brut et la profondeur de l'eau en mètres. Visual 1 - Active Leases and Infrastructure. Esri, GEBCO, DeLorme, NaturalVue The above map, compiled by the Wall Street Journal in 2010, shows Gulf of Mexico oil and gas rigs. The Journal found that roughly half of the region's more than 3,000 rigs have been operating longer than their designers intended, with about a third dating back to the 1970s or earlier, well before the adoption of modern construction standards

Oil & Gas Ma

You can access a digital map of the UK Continental Shelf ( UKCS) oil and gas activity by individual quadrant - (updated 08 August 2016) , showing the licensed areas, and below it pop-up detailed. Map of oil and gas fields This list of oil and gas fields of the North Sea contains links to oil and natural gas reservoirs beneath the North Sea . In terms of the oil industry, North Sea oil often refers to a larger geographical set, including areas such as the Norwegian Sea and the UK Atlantic Margin (west of Shetland) which are not, strictly speaking, part of the North Sea The North Sea Oil and Gas Field and Integrity Map will also feature an enlarged inset map highlighting the Norwegian Sea. InfieldMaps has changed. All Infield wall maps has been replaced with Wood Mackenzie Wallmaps. Over 40 maps from the Gulf of Mexico map to World Coal trade map, can be found on the Wood Mackenzie store An oil platform, offshore platform, or offshore drilling rig is a large structure with facilities for well drilling to explore, extract, store, and process petroleum and natural gas that lies in rock formations beneath the seabed. Many oil platforms will also contain facilities to accommodate their workforce. Most commonly, oil platforms engage in activities on the continental shelf, though they can also be used in lakes, inshore waters, and inland seas. Depending on the circumstances, the plat

Find land- and offshore oil rigs around the worl

New Zealand Oil Map. A map of current oil exploration permits and drill rigs. On the Rainbow Warrior, we're heading to Taranaki to send a message to Austrian oil giant OMV. Climate Change means that for us and our kids to have a future, the oil industry can have no future We made this fishing map of the Gulf of Mexico offshore oil rig platforms and pipelines using Bureau of Ocean Energy Management data. It took quite a bit of effort! We had to build a relational database three tables deep just to connect a rig name to its location! Now there's an easy to use downloadable fishing map for the Gulf of Mexico oil rigs

Arctic Oil and Natural Gas Provinces Map: The United States Geological Survey estimates that over 87% of the Arctic's oil and natural gas resource (about 360 billion barrels oil equivalent) is located in seven Arctic basin provinces: Amerasian Basin, Arctic Alaska Basin, East Barents Basin, East Greenland Rift Basin, West Greenland-East Canada Basin, West Siberian Basin, and the Yenisey-Khatanga Basin Get the latest detailed and comprehensive listing of the capabilities and features of the worldwide stimulation vessel fleet Inland water activity lost 2 rigs, with 13 still working. Offshore drilling was down by 4 rigs to 33 in the Gulf of Mexico and a total of 34 on the US shelf. Gas drilling increased by 16 rigs to 773. Drilling for oil also increased by 16 units, to 409. There were 11 rigs unclassified. Directional drilling gained 11 rigs to 202 working Today, there are 1,470 offshore oil rigs around the world. The chart below, based on data from Statista, shows where they are located, as of May 2015. Seven regions have more than 100 oil rigs, which can be broadly divided into four areas. In the Americas, alongside the chart-topping Gulf of Mexico (213 rigs), the waters around Mexico and. This map, from the September 2010 issue of National Geographic magazine, shows the extensive network of oil and gas wells, pipelines, and platforms found in the Gulf of Mexico. This map is one side of a double-sided supplement from National Geographic magazine. Click here to see the other side

World Oil Map

Maps of North America Oil & Gas Shale Plays (eia.gov) Date. Titre. 05/28/21. North America Rotary Rig Count (Jan 2000 - Current) 868.6 KB. 05/28/21. North America Rotary Rig Count Pivot Table (Feb 2011 - Current) 11 MB Oil Infrastructure in the Gulf of Mexico. A map of active pipelines and offshore platforms in the Gulf of Mexico. almost 2 years ago. 168,817 mapviews. Gulf, Oil & Gas, SkyTruth. Plus d'informations

There are about 175 oil rigs in the Gulf of Mexico and many, many more platforms. If there is a rig called Gulf of Mexico, it's likely one of the smaller ones. I wasn't able to find any information on it in the limited databases available online, though Over the past month, oil prices have held steady in the 62 - 66 dollars a barrel range. On April 23 rd, WTI closed at $62.14.Since then, prices hit a high of $66.27 on May 17 th.On May 21 st WTI closed at $63.58.. The May 21 st Baker Hughes rig count report shows 455 active drilling rigs in the US. One year ago, the total active rig count was 318 The map below shows all of the active oil and gas platforms in the Gulf of Mexico, according to the U.S. Bureau of Ocean Energy Management Search for one of the thousands of wells in North Dakota by Well Name, Operator Name, or Township-Range-Section location, or lookup one of the many drilling rigs, as the map finds your location and will route you to your well. Click here for your 7-day FREE trial* or try the demo map below

Canadian Association of Energy Contractors Suite 2050, 717 7 Avenue SW Calgary, Alberta • T2P 0Z3 [email protected] • 403 264 431 The latest edition of the Offshore Malaysia Oil and Gas Activity Map will feature up to the moment data for each currently operational and all forthcoming projects up to 2021 in the Malaysian region, including information about water depth, fixed and floating installations, new pipelines and LNG terminals as well as providing market commentary about the region

Click the map for full details! Mississippi fishing spots - Head offshore with hundreds of fishing spots using our Mississippi Offshore fishing spots map. Our Mississippi fishing spots include Offshore Reefs, Oil Rigs, Limestone Bottom, Natural Bottom and Ledges in Mississippi offshore waters for your GPS, Computer and mobile devices Alabama Offshore Oil Rigs Map. Antique Map Of Scotland. Outer Hebrides Map Scotland. Buchanan Clan Scotland Map. Scotland Distillery Map Poster. Whiskey Trail Scotland Map. Lodger Agreement Template Scotland. Free Codicil Template Scotland. Eilean Donan Castle Map Scotland. North Las Vegas Crime Map Map of oil rigs in gulf of mexico. Public 237k rows 5 months ago. We made this fishing map of the gulf of mexico offshore oil rig platforms and pipelines using bureau of ocean energy management data. Bureau of ocean energy management. Provide great fishing spots and fish. Oil Rigs Around The World Map. Peter Bawden | Revolvy Map of Oil and Gas Networks in Australia, Australia Oil and Gas Who Has The Oil? A Map of World Oil Reserves. - gCaptain BBC News Global deepwater oil production Looking for drilling rigs in the oilfield -- or want to get updated with the latest drilling rigs? RiggerTalk can help! Browse through the RiggerTalk drilling rigs location on the map or by searching though drilling rigs

Map of Oil Rigs in the Gulf of Mexico - Drilling Map

  • Add Layer to My Map . Layer Views . This layer has been viewed 36426 time(s) by 27295 user(s) Layer Styles . The following styles Saudi_Arabia_Oil_Gas_Fields_9vu SLD. Certifications. This layer has not been certified by any users OGC WMS url. OGC WMS link. Need Help?.
  • Oil rigs (Google Maps). Explore Oil rigs in Gdansk, Poland as it appears on Google Maps as well as pictures, stories and other notable nearby locations on VirtualGlobetrotting.com
  • North Dakota Oil & Gas Rigs Map. By Syndicated Maps at 5/20/2016 0 Comments. Email ThisBlogThis!Share to TwitterShare to FacebookShare to Pinterest. Related Articles: Map , North Dakota. Disqus Comments. We were unable to load Disqus. If you are a moderator please see our troubleshooting guide. Newer Post Older Post Home
  • Mapping All 3,000 of Los Angeles's Active Oil Wells. Los Angeles is an oil town and it has been for a long time. We know oil flows throughout LA in underground pipelines, that there is oil being.
  • Hey there, today i present you my latest map Oil Rigs. The map looks like on oil rigs also it has random scripts. You can see moving Planes, Boats, Trucks, Cars, a Cargo ship and more
  • 21 Posts Related to Scotland Oil Rigs Map. Scotland North Sea Oil Rigs Map. Alabama Offshore Oil Rigs Map. Antique Map Of Scotland. Outer Hebrides Map Scotland. Buchanan Clan Scotland Map. Scotland Distillery Map Poster. Whiskey Trail Scotland Map. Lodger Agreement Template Scotland

Gulf Coast Oil & Gas Platforms Map - by Saltwater-Recon

Rigs. Discover one of the youngest and most advanced fleets in the industry. Our modern fleet operates globally and includes the largest harsh environment jack-up rigs in the world, as well as advanced deepwater drillships and deepwater semi-submersible rigs The oil rigs are clustered around the gulf of Mexico, extracting oil from under the sea floor. Where are oil rigs in Gulf of Mexico? There are more than 3000-see map below With maps that utilize Oil spots, a player can earn a maximum of $80 and a minimum of $10 with oil rigs, depending on map type. What makes Oil Rigs valuable is that they are separated from the beginner unit pool e.g. Soldiers, Tanks, meaning that an enemy will have to create a gunboat of sorts to take them out Map of gulf of mexico oil rigs. This map sources data using satellite imagery to find to locate oil gas wells worldwide. This visualization only works in modern browsers. Data from us bureau of ocean energy management. Report gulf of mexico offshore fracking health safety oil gas issues. Gis map viewer of oil gas rigs by state country InfieldRigs - The online rigs data portal for the offshore oil and gas drilling market. Infield Systems provides data, forecast reports, mapping, business advisory, transaction support and commercial due diligence products and services to the offshore oil, gas, renewable energy and associated marine industries. Apply for a Trial Subscription

Feb 5, 2018 - Map of Offshore Oil Rigs in the Gulf of Mexico. Location of deepwater Horizon oil spill of 2010 Key phrases: Offshore Oil Rigs, oil drilling platform, underwater pipeline, underwater photography, images of sea life, Southern California Scuba Diving Equipment: Nikonos II, Ikelite strobe, 28mm wide anagle, 1:1 & 1:3 close up adaptors Web Site: Optimized for 1024x768 or greater resolution screen with at least 16M colors As the price of oil plunged in the second half of last year, producers started shutting down rigs at an unprecedented rate. First to go were rigs that operated without long-term contracts The Mississippi Offshore Reefs and Oil Rig Reefs, City rigs, off main pass and rigs on Victoria Knoll are included for your convenience. All of our fishing spots load to your GPS, Mobile devices and computers. All these files are conveniently emailed to you the same day of purchase to get you on the water today Automation of oil rigs has the potential to make offshore drilling safer and more efficient, and yet, progress in this area has been fitful. Now, the introduction of automated drilling control (ADC) on North Sea oil rigs promises some measure of progress. World Expro writer Will Moffitt talks to Per Ivar Halleland, senior expert for oil and gas.

Map oil rigs The Pop History Di

  1. U.S. energy firms cut the number of oil and natural gas rigs operating for the first time since November even as crude prices soared to their highest since 2018
  2. Crude Oil Rigs in the United States remained unchanged at 359 in June 4 from 359 in the previous week. Crude Oil Rigs in the United States averaged 499.10 from 1987 until 2021, reaching an all time high of 1609 in October of 2014 and a record low of 98 in August of 1999. This page provides - United States Crude Oil Rigs- actual values, historical data, forecast, chart, statistics, economic.
  3. Historic Oil Prices Source DISCLAIMER AND TERMS OF USE: HISTORICAL DATA IS PROVIDED AS IS AND SOLELY FOR INFORMATIONAL PURPOSES - NOT FOR TRADING PURPOSES OR ADVICE. NORTHDAKOTARIGSMAP.COM WILL NOT BE LIABLE FOR ANY DAMAGES RELATING TO YOUR USE OF THE DATA PROVIDED
  4. Persian Gulf Oil Rigs Static Template v1.1. Type - Static template. Author - Minsky. Date - 01/21/2021 14:09:45. The most comprehensive, accurate and up-to-date map of the oil rigs and offshore platforms in the Persian Gulf as of January 2021. Includes the fairly correct maritime boundaries. v1.1 (22.01.2021) - Split the template into two files
  5. Just a taste of what some people have to do to earn a livingthese guys deserve our utmost respect.. All credit goes to the original video creators. If a crea..
  6. It's Scotland's oil was a widely publicised political slogan used by the Scottish National Party (SNP) during the 1970s in making their economic case for Scottish independence. It was argued that the discovery of North Sea oil off the coast of Scotland , and the revenue that it created would not benefit Scotland to any significant degree while Scotland remained part of the United Kingdom
  7. Map Oil Rigs Gulf Mexico Map Oil Rigs Gulf Mexico - Gulf of Mexico: A Geography of Offshore Oil | National Geographic Gulf of Mexico Oil Rig Platforms & Pipelines (FREE) - StrikeLines Gulf of Mexico Oil Drilling Platforms | Data Basin Latest Oil and Gas Accident in the Gulf of Mexico Oil Rigs in The Gulf of Mexico [1400x931] | Oil rig jobs, Gulf of 2020 US Gulf of Mexico | Offshore Latest.

Platform North Sea Oil Rigs Map, City Maps, Platform North Sea Oil Rigs Map What is Rigs-to-Reefs? In 1984, the U.S. Congress signed the National Fishing Enhancement Act (Public Law 98-623, Title II) because of increased interest and participation in fishing at offshore oil and gas platforms and widespread support for effective artificial reef development by coastal states Oil Fields And Oil Rigs Locations In North Dakota Source Www Dmr . Current rigs in north dakota. North dakota rigs map. Search for wells by api. Marks your rig selection s on map. Locates all active drilling rigs in north dakota sorted by both oil company and rig company. Wpx energy williston llc. Lynn d. 32 miru moving in rigging up Map of the northern Gulf of Mexico showing the nearly 4,000 active oil and gas platforms. Related Links. Expedition to the Deep Slope. Expedition to the Deep Slope: Oil and Ga

Drilling rigs Mid-continent last 30 days, report date April 23 2021. We are tracking 170 Oil & Gas Operators and 401 drilling rigs that drilled wells in the Mid-continent Oil rig. In the north-east corner of the Taviana map, there's a series of oil rigs. These rigs are marked to spawn high level military loot on the DayZDB Taviana map. Loot will not spawn on these oil rigs. In order for loot to spawn, a player needs to be approximately 100m away from the area on foot. Since players can only arrive at these rigs. Wind map & forecast for Oil rigs, United States: live wind speed and direction map with prevailing winds. Special forecast for windsurfing, kitesurfing and other wind sports

Most In-Demand Jobs on Offshore Oil Rigs. There is a large diversity of positions and jobs to be filled on offshore oil and gas rigs. We would like to offer you a listing of the most in-demand positions in this segment of the maritime sector. Ente Nabors has a history of innovation, and our onshore and offshore rig designs have become the standard of the oil and gas industry. Our rigs are designed for the most technically challenging conditions, from Arctic climates to desert sands and from deepwater locations to multi-pad well sites Dec 12, 2016 - Explore Judy Russell-White's board Gulf Of Mexico Oil Rigs & Ships on Pinterest. See more ideas about oil rig, rigs, gulf of mexico

Inshore oil rigs in Mobile Bay. There's been plenty of hububb the past few years about some of the oil rigs in Mobile Bay. Some of these rigs have been enhanced by the oil companies by adding crushed limestone and oyster shells around the bottoms. This added substrate supposedly attracts lots of bait and gamefish The following panel contains an interactive 3D map of USA oil and gas well drilling activity. To use the portal capability of this map in order call-up historical rig count charts and current drilling activity maps for the main US shale areas, click on the blue spheres on the 3D map, and on the resulting pop-up, click the hi-lighted links , Oil Field and Gas Field, Pipeline for oil & gas, Infrastructures such as Refinery, Gas Plant, Power Plant, Tank Terminal, Port, FPSO and Platform (label with name and operator, full list in table format)

Oil and gas: offshore maps and GIS shapefiles - GOV

gulf of mexico rigs Jobs on Rigzone.com. Roustabout (Gulf of Mexico), Rig HSE Advisor (Gulf of Mexico), Offshore Floorhand (Gulf of Mexico), Crane Operator.. The US huile and gas rig count fell 12 to 543 on the week, rig data provider Enverus said May 20, despite huile prices that have persisted above $60/b and drilling activity that has generally headed up i The DPR rig productivity metric new-well oil/gas production per rig can become unstable during periods of rapid decreases or increases in the number of active rigs and well completions. The metric uses a fixed ratio of estimated total production from new wells divided by the region's monthly rig count, lagged by two months Crude Oil Rigs in Nigeria decreased to 5 in April from 6 in March of 2021. Crude Oil Rigs in Nigeria averaged 10.60 from 1995 until 2021, reaching an all time high of 23 in February of 2020 and a record low of 3 in January of 2000. This page provides - Nigeria Crude Oil Rigs- actual values, historical data, forecast, chart, statistics, economic calendar and news

List of oil and gas fields of the North Sea - Wikipedi

  1. Decommissioned petroleum platforms (commonly known as oil rigs) are the heart of the Texas Artificial Reef Program. An oil or gas rig may be decommissioned because the well is no longer producing or for other economic reasons. These structures make ideal reefs because they are environmentally safe.
  2. Generate map -> run RustEdit -> remove oil rigs -> save map -> load that map to the server. Posted 1 year ago. Last updated 11 months ago. #4. Locked automatically
  3. The new use for abandoned oil rigs. in Oil & Companies News 28/01/2021. The grey steel girders of Platform Holly rise 235ft (72m) above the waters of the Pacific Ocean, just a couple of miles off.
  4. Oil rigs (18) Drilling and test boring - equipment (10) Oil - drilling and extraction (7) Drilling - machine tools (5) Gas and oil pipelines - installations (2) Petroleum extraction - systems and equipment (2) Anti-corrosion products, chemical (1) Aquariums, terrariums and accessories (1) Construction control (1

. The shaded beige area was the expected path of. This is Oil Rigs Map by Andrei Scutaru on Vimeo, the home for high quality videos and the people who love them


RRC Accepting Comments on Revisions to Form P-4 Producer’s Transportation Authority and Certificate of Compliance

COVID-19 Resources and Response

With the Governor’s disaster declaration and Executive Order related to the novel coronavirus (COVID-19) and his direction to state agencies to provide flexible work and telework policies to employees, the RRC will maintain limited skeleton crews at the William B. Travis building (WBT) and district/regional offices, with other employees telecommuting. This is in effect until further notice.

Important Note for In-person Filings
In an effort to ensure the safety of the public and Railroad Commission staff during the COVID-19 concerns, the RRC is not accepting in-person filings at this time. You may submit filings via U.S. Postal Service, FedEx or United Parcel Service.

GIS Viewer

Queries

RRC Online

RULES

OPEN MEETINGS

Online Payments

Upcoming Event

AFS Exams Administered

Morning

Exams will be administered by Railroad Commission of Texas staff to certify individuals to perform work requiring contact with Propane (LPG), Compressed Natural Gas (CNG), and/or Liquefied Natural Gas (LNG).

In addition to passing the exam, every applicant for LPG certification as a bobtail driver, DOT cylinder filler, service and installation technician, appliance service and installation technician, motor/mobile fuel dispenser or recreational vehicle technician must complete 8 hours of approved training by the next May 31 after passing the examination.

Retest will not be an option.

(NOTE: If the examination is passed between March 1 and May 31, then the training must be completed by May 31 of the next year.)

All individuals must be registered at least 7 days in advance of an event.

All events are subject to change please check this event page at least 24 hours before the day of the event.

Frequently Asked Question

Who Regulates Railroads in Texas?

The Railroad Commission of Texas no longer has any jurisdiction or authority over railroads in Texas, a duty which was transferred to other agencies, with the last of the .

Recent News

RRC Begins Implementing Legislative Bill to Bring Rate Relief to Customers of State’s Natural Gas Utilities

AUSTIN – Thanks to prudent action by the Texas Legislature, relief is on the way for customers of the state’s gas utilities who were facing potentially high gas bills resulting from Winter Storm Uri.

On June 16, Governor Greg Abbott signed House Bill 1520, which directs the RRC and the Texas Public Finance Authority to work together to issue customer rate-relief bonds, the proceeds of which gas utilities would use to pay for the extraordinary cost of natural gas due to high demand during February’s winter storm.

The bonds would provide rate relief to customers by allowing gas utilities to recover the extraordinary cost of gas through customer bills over a longer time period, rather than potentially through a single billing statement. The bill provides financial relief to gas utilities that choose to apply for the bonds by providing for a low-cost source of financing to fulfill outstanding obligations to natural gas suppliers.

A gas utility that chooses to participate in the process would submit information and documentation to the RRC regarding its extraordinary costs to procure natural gas during Winter Storm Uri. The agency would review the application and, if the agency determines that issuing bonds is cost-effective, direct the Texas Public Finance Authority to issue bonds. The RRC sent gas utilities a Notice to Operators providing further information related to the bill.

“Throughout my time at the Railroad Commission of Texas and especially in the aftermath of Winter Storm Uri, consumer protection has been a priority,” said Chairman Christi Craddick. “I am grateful to the Legislature for passing this important bill and look forward to working with my colleagues and agency staff to ensure that we prevent any undue burden on natural gas customers who might have experienced extraordinarily high gas bills otherwise.”

“High demand for energy during the storm caused gas prices to rise and utilities incurred extraordinary gas costs to procure the supply needed to maintain service,” said Commissioner Wayne Christian. “HB 1520 allows for the high cost of gas from the storm to be securitized, utilizing the creditworthiness of our state to lower interest rates. This will ensure our constituents do not receive large, unexpected bills from their natural gas utility provider in the wake of Winter Storm Uri.”

“I commend the members of the Texas Legislature for getting this across the goal line,” said Commissioner Jim Wright. “Winter Storm Uri was an unprecedented event, and Texans should not have to shoulder the cost alone. Securitization will allow gas utilities to remain afloat while lessening the burden on their customers.”

House Bill 1520 was authored by Representative Chris Paddie and sponsored by Senator Kelly Hancock.

Gas supply was uninterrupted for a vast majority of Texas residents during Winter Storm Uri: 99.5 percent of customers connected to natural gas maintained service during the storm.


Leak Detection Market Research Report

Expanding interest for fuel worldwide has been driving extension in the oil and gas pipeline organize over the globe. In any case, such fast development in pipeline arrange likewise acts immense dangers like the danger of pipeline spillage increments fundamentally. As oil and gas pipelines are stacked with hazardous material, a singular gap can change into a potential disaster. Spillage from pipelines can bring about real mischances, as has been seen in a few rates previously. Pipeline material disappointment and usage have been the basic clarifications behind spillage in oil and gas pipelines. The development of this market can be ascribed to the expanding occurrences of spillages in the oil and gas pipelines and capacity tanks at generation offices, advancement and extension of existing pipelines and development of new pipelines, and stringent government directions relating to the execution of whole identification frameworks.

How Big is the Global Leak Detection Market for Oil & Gas?

The Leak Detection Market for Oil & Gas is expected to be around US$ 3.80 Billion by 2025 at a CAGR of 6.5% in the given forecast period.

The major driving factors of Leak Detection Market for Oil & Gas are as follows:

• Strict government rules and regulations relating to leak detection systems
• Increase in accidents at oil and gas plants dwellings due to leakages in pipeline and storage tanks
• Expansion of existing pipelines and development of new pipelines

The restraining factors of Leak Detection Market for Oil & Gas are as follows:

• Pipelines is troublesome and costly
• Outdated leak detection systems
• Deficit of innovative technological advancements in Leak Detection systems

The Leak Detection Market for Oil & Gas is segmented on the lines of its oil and condensate technology, natural gas technologyand regional. Based on oil and condensate technology segmentation it covers acoustic/ultrasonic, e-rttm, fiber-optic, vapor sensing, mass/volume balance, others. Based on natural gas technology segmentation it covers acoustic/ultrasonic, statistical and real-time monitoring, cable based, flow monitoring, laser absorption and lidar, vapor sensing, thermal imaging, others. The Leak Detection Market for Oil & Gason geographic segmentation covers various regions such as North America, Europe, Asia Pacific, Latin America, Middle East and Africa. Each geographic market is further segmented to provide market revenue for select countries such as the U.S., Canada, U.K. Germany, China, Japan, India, Brazil, and GCC countries.

This report provides:

1) An overview of the global market for Leak Detection Market for Oil & Gasand related technologies.
2) Analyses of global market trends, with data from 2016, estimates for 2017 and 2018, and projections of compound annual growth rates (CAGRs) through 2025.
3) Identifications of new market opportunities and targeted promotional plans for Leak Detection Market for Oil & Gas.
4) Discussion of research and development, and the demand for new products and new applications.
5) Comprehensive company profiles of major players in the industry.

REPORT SCOPE:

The scope of the report includes a detailed study of global and regional markets onLeak Detection Market for Oil & Gaswith the reasons given for variations in the growth of the industry in certain regions.

The report covers detailed competitive outlook including the market share and company profiles of the key participants operating in the global market. Key players profiled in the report include PSI AG (Germany), Siemens AG (Germany), FLIR Systems Inc. (U.S.), KROHNE Messtechnik GmbH (Germany), Honeywell International Inc. (U.S.), Schneider Electric SE (France), Synodon Inc. (Canada), Atmos International (U.K.), Clampon AS (Norway), TTK Leak Detection System (France), Pentair PLC (U.K.), Pure Technologies Ltd. (Canada), Sensit Technologies LLC (U.S.), and Bridger Photonics Inc. (U.S.) Perma-Pipe Inc. (U.S.), Company profile includes assign such as company summary, financial summary, business strategy and planning, SWOT analysis and current developments.

The Top Companies Report is intended to provide our buyers with a snapshot of the industry’s most influential players.

The Leak Detection Market for Oil & Gas has been segmented as below:

By Oil and Condensate, Technology Analysis:
• Acoustic/Ultrasonic
• E-RTTM
• Fiber-Optic
• Vapor Sensing
• Mass/Volume Balance
• Les autres

By Natural Gas, Technology Analysis:
• Acoustic/Ultrasonic
• Statistical and Real-Time Monitoring
• Cable Based
• Flow Monitoring
• Laser Absorption and LIDAR
• Vapor Sensing
• Thermal Imaging
• Les autres

By Regional Analysis
Amérique du Nord
L'Europe 
Asie-Pacifique
Rest of the World

Reasons to Buy this Report:

1) Obtain the most up to date information available on all Leak Detection Market for Oil & Gas.
2) Identify growth segments and opportunities in the industry.
3) Facilitate decision making on the basis of strong historic and forecast of Leak Detection Market for Oil & Gas data.
4) Assess your competitor’s refining portfolio and its evolution.

Customization:
We can offer you custom research reports as per client’s special requirements.

1. INTRODUCTION

1.1 Key Take Aways
1.2 Report Description
1.3 Markets Covered
1.4 Stakeholders
1.5 Research Methodology
1.5.1 Market Size
1.5.2 Market Share
1.5.3 Key Data Points From Secondary Sources
1.5.4 Key Data Points From Primary Sources

2 Research Methodology
2.1 Leak Detection Market for Oil & Gas: Scope Definition
2.1.1 Research Data
2.1.1.1 Key Data From Secondary Sources
2.1.2 Primary Data
2.1.2.1 Primary Interviews With Experts
2.1.2.2 Breakdown of Primaries
2.1.2.3 Key Industry Insights
2.2 Market Size Estimation
2.2.1 Bottom-Up and Top-Down Approaches
2.2.2 Bottom-Up Approach
2.2.2.1 Approach for Capturing the Market Share By Bottom-Up Analysis (Demand Side)
2.2.3 Top-Down Approach
2.2.3.1 Approach for Capturing the Market Share By Top-Down Analysis (Supply Side)
2.3 Market Breakdown and Data Triangulation
2.4 Research Assumptions

3 Executive Summary

4 Premium Insights
4.1 Leak Detection Market for Oil & Gas, 2016–2022 (USD Million)
4.2 Market for Oil & Gas, By Technology
4.3 Market for Oil & Gas, By Region and Technology
4.4 Market for Oil & Gas: Geographical Snapshot (2015)

5 Market Overview
5.1 Introduction
5.2 Market Segmentation
5.2.1 Leak Detection Market for Oil & Condensate, By Technology
5.2.2 Leak Detection Market for Natural Gas, By Technology
5.2.3 Leak Detection Market for Oil & Gas, By Geography
5.3 Market Dynamics
5.3.1 Drivers
5.3.1.1 Increasing Incidents of Oil & Gas Leakages in Pipelines and Storage Tanks at Production Facilities
5.3.1.2 Development and Expansion of Existing Pipelines and Construction of New Pipelines
5.3.1.3 Stringent Government Regulations Pertaining to the Implementation of Leak Detection Systems
5.3.2 Restraints
5.3.2.1 Retrofitting of Some Leak Detection Systems
5.3.3 Opportunities
5.3.3.1 Rising Oil & Gas Exploration and Production Activities Worldwide
5.3.3.2 Increasing Oil & Natural Gas Consumption and Environmental Concerns
5.3.4 Challenges
5.3.4.1 Lack of Technological Advancements in Offshore Leak Detection Systems

6 Industry Trends
6.1 Introduction
6.2 Value Chain Analysis
6.3 Porter’s Five Forces Analysis: Leak Detection Market for Oil & Gas
6.3.1 Bargaining Power of Suppliers
6.3.2 Bargaining Power of Buyers
6.3.3 Threat of Substitutes
6.3.4 Threat of New Entrants
6.3.5 Intensity of Competitive Rivalry

7 Leak Detection Market for Oil & Condensate, By Technology
7.1 Introduction
7.2 Acoustic/Ultrasonic
7.3 Extended Real-Time Transient Model (E-RTTM)
7.4 Fiber Optic
7.5 Mass/Volume Balance
7.6 Vapor Sensing Tubes
7.7 Others

8 Leak Detection Market for Natural Gas, By Technology
8.1 Introduction
8.2 Acoustic/Ultrasonic
8.3 Statistical and Real-Time Monitoring
8.4 Cable Based
8.5 Flow Monitoring
8.6 Laser Absorption and Lidar
8.7 Vapor Sensing
8.8 Thermal Imaging
8.9 Others

9 Leak Detection Market Bygeography
9.1 Introduction
9.2 North America
9.2.1 U.S.
9.2.2 Canada
9.2.3 Mexico
9.3 South & Central America
9.3.1 Argentina
9.3.2 Brazil
9.3.3 Colombia
9.3.4 Venezuela
9.3.5 Rest of South & Central America
9.4 Europe
9.4.1 Russia
9.4.2 Ukraine
9.4.3 U.K.
9.4.4 Germany
9.4.5 France
9.4.6 Italy
9.4.7 Rest of Europe
9.5 Asia-Pacific
9.5.1 China
9.5.2 India
9.5.3 Australia
9.5.4 Kazakhstan
9.5.5 Japan
9.5.6 Rest of APAC
9.6 Middle East
9.6.1 Iran
9.6.2 Saudi Arabia
9.6.3 Iraq
9.6.4 Egypt
9.6.5 Oman
9.6.6 UAE
9.6.7 Rest of Middle East
9.7 Africa
9.7.1 Algeria
9.7.2 Nigeria
9.7.3 Libya
9.7.4 Sudan
9.7.5 Rest of Africa

10 Competitive Landscape
10.1 Overview
10.2 Market Ranking Analysis
10.3 Competitive Situation and Trends
10.3.1 New Product Launches
10.3.2 Agreements, Partnerships, and Contracts
10.3.3 Mergers & Acquisitions
10.3.4 Expansions

11 Company Profiles
11.1 Introduction
11.2 Krohne Messtechnik GmbH
11.3 PSI AG
11.4 Bridger Photonics Inc.
11.5 Flir Systems, Inc.
11.6 TTK-Leak Detection System
11.7 Schneider Electric Se.
11.8 Synodon Inc.
11.9 Sensit Technologies LLC.
11.10 Clampon as
11.11 Atmos International
11.12 Pentair PLC.
11.13 Pure Technologies Ltd.
11.14 Perma-Pipe, Inc.
11.15 Siemens AG.
11.16 Honeywell International Inc.

The Leak Detection Market for Oil & Gas has been segmented as below:

By Oil and Condensate, Technology Analysis:
• Acoustic/Ultrasonic
• E-RTTM
• Fiber-Optic
• Vapor Sensing
• Mass/Volume Balance
• Les autres

By Natural Gas, Technology Analysis:
• Acoustic/Ultrasonic
• Statistical and Real-Time Monitoring
• Cable Based
• Flow Monitoring
• Laser Absorption and LIDAR
• Vapor Sensing
• Thermal Imaging
• Les autres


Voir la vidéo: PIPELINE CONSTRUCTION SYSTEM