Suite

Comment effectuer un calcul à l'aide d'attributs de groupes d'entités dans ArcGIS ?

Comment effectuer un calcul à l'aide d'attributs de groupes d'entités dans ArcGIS ?


J'ai un tableau avec des informations sur 2000 aquifères (épaisseur, superficie, profondeur, volume etc. ; il y a 20 champs environ). L'un de ces champs est un code interne, c'est-à-direDK_12_456_XXX; les 3 derniers chiffres du code nous indiquent à quelle masse d'eau souterraine appartient l'aquifère. Pour chaque masse d'eau souterraine, il y a plus d'un aquifère, et il y a environ 400 masses d'eau souterraine.

Je dois calculer l'épaisseur pondérée pour chaque masse d'eau souterraine à l'aide de la formule :

Aquifère de surface et Aquifère d'épaisseur sont des champs du tableau. Notez que la formule se réfère uniquement aux aquifères appartenant à cette masse d'eau souterraine.

J'ai pensé à le faire en utilisant "Sélectionner par attribut" et en entrant une expression qui sélectionne dans le champ "code interne" en utilisant uniquement les 3 derniers chiffres. Cela me donnerait tous les aquifères pour la masse d'eau souterraine que je définis, et à partir de là, je pourrais calculer l'épaisseur pondérée des eaux souterraines. Cependant, cela m'obligerait à le faire manuellement et, comme je l'ai mentionné, il y en a environ 400.

Comment puis-je calculer tout cela à la fois?


Le calcul de quelques nouveaux champs et l'utilisation de l'outil Statistiques récapitulatives devraient être une méthode capable d'obtenir ce que vous voulez.

  1. Ajoutez un nouveau champ pour contenir la surface * épaisseur pour chaque aquifère et le champ calcule cette valeur pour tous les aquifères.
  2. Ajoutez un deuxième nouveau champ pour contenir la partie identifiant de la masse d'eau de votre code interne et remplissez-le comme suggéré dans le commentaire.
  3. Exécutez maintenant l'outil Statistiques récapitulatives en utilisant votre nouveau champ de surface * épaisseur et le champ de surface en tant que champs de statistiques avec un type de somme, et le nouveau champ d'identification de masse d'eau en tant que champ de cas. Cela générera une nouvelle table (non liée à la géométrie de l'aquifère) qui contient une ligne pour chaque identifiant de masse d'eau avec la somme de ces deux valeurs de champ et une autre colonne appelée Fréquence qui vous indique combien d'aquifères font partie de cette masse d'eau.
  4. Ajoutez un nouveau champ à ce nouveau tableau pour contenir l'épaisseur pondérée et calculez-le en divisant les deux champs récapitulatifs par votre équation publiée.

Affichage d'un sous-ensemble d'entités dans une couche

Lorsque vous spécifiez un jeu de données que vous souhaitez dessiner en tant que couche de carte, vous souhaitez souvent dessiner uniquement certaines des entités du jeu de données. Dans ces situations, vous pouvez définir une expression de requête pour sélectionner un sous-ensemble d'entités pour l'affichage de la couche. C'est ce qu'on appelle une requête de définition.

  • Vous souhaiterez peut-être afficher uniquement les villes dont la population dépasse un certain seuil.
  • De nombreux jeux de données, tels que les jeux de données de routes et de rues, ont des sous-ensembles d'entités (classes) et vous pouvez souhaiter définir des couches de carte pour chaque classe de routes indépendamment des autres entités.
  • Dans un autre cas, vous pourriez avoir de grandes bases de données d'entreprise avec des ensembles de données qui contiennent des millions d'entités sur de vastes étendues, par exemple pour une nation ou un État entier. Pourtant, dans vos cartes, vous souhaiterez peut-être travailler avec seulement un sous-ensemble de ces données.

Si vous souhaitez uniquement afficher et utiliser un sous-ensemble d'entités dans une couche, vous pouvez appliquer une requête de définition à une couche. Vous pouvez saisir votre propre expression ou utiliser la boîte de dialogue Générateur de requêtes pour vous aider à configurer votre expression de requête.

Lors de l'exécution d'une requête sur une classe d'entités de géodatabase d'entreprise avec des composants spatiaux et attributaires, la boîte de dialogue lancée par le bouton Ordre de recherche vous permet de choisir d'effectuer d'abord la recherche spatiale (par défaut) ou la recherche attributaire en premier. Cela vous permet d'affiner la façon dont la requête sera exécutée. Ce bouton n'est présent que si la source de données de la couche est une classe d'entités de géodatabase d'entreprise.

Si l'option Effectuer la recherche spatiale en premier est sélectionnée, la requête de définition limitera les entités à celles disponibles dans l'étendue. Si l'option Effectuer la recherche d'attributs en premier est sélectionnée, tous les attributs qui correspondent à votre requête de l'ensemble de données complet seront sélectionnés, puis la recherche spatiale trouvera toutes les valeurs visibles dans votre étendue.

Si les pages dynamiques de votre carte sont activées, vous pouvez utiliser les requêtes de définition de page pour spécifier quelles entités d'une couche sont dessinées sur la base d'une requête SQL. Bien que similaires aux autres requêtes de définition, les requêtes de définition de page diffèrent en ce qu'elles fonctionnent uniquement avec les pages dynamiques et sont dynamiques. Les fonctionnalités sont filtrées en fonction de la page actuelle. Au fur et à mesure que vous parcourez les pages, la requête change et un nouvel ensemble de fonctionnalités appropriées à la nouvelle page est dessiné. Si vous avez des entités qui chevauchent des étendues de page et que vous souhaitez que ces entités soient affichées sur plusieurs pages, vous devez envisager d'utiliser Clip pour personnaliser votre carte. Ce bouton n'est présent que si les pages dynamiques ont été définies pour votre document ArcMap. Lorsque les pages dynamiques sont définies, elles ne sont pas présentes dans les propriétés de la couche actuellement utilisée comme couche d'indexation pour les pages dynamiques.

Avertir:

Les requêtes de définition ne sont pas disponibles si vous travaillez avec une source de données de table ou de couche d'événements (x, y ou itinéraire) qui n'a pas de champ ObjectID (OID). Ce sera le cas des fichiers texte (fichiers .txt), des données Excel (fichiers .xls) et des données OLE DB, telles que les fichiers Oracle non enregistrés accessibles via OLE DB.

Avec les données d'événement, la solution de contournement consiste à créer une classe d'entités à partir de la source de données tabulaire au lieu d'une couche d'événements. Si vous ajoutez une table sans champ ObjectID contenant des données x,y, n'utilisez pas la commande Fichier > Ajouter des données > Ajouter des données XY dans ArcMap pour créer une couche d'événements basée sur la table. Au lieu de cela, démarrez ArcCatalog, cliquez avec le bouton droit sur la table, choisissez Créer une classe d'entités à partir de XY pour créer une nouvelle classe d'entités à partir de celle-ci, puis ajoutez cette nouvelle classe d'entités dans votre carte. Sinon, après avoir utilisé Fichier > Ajouter des données > Ajouter des données XY ou Fichier > Ajouter des données > Ajouter des événements d'itinéraire pour créer une couche d'événements à partir d'une table sans ObjectID, vous pouvez exporter les données pour créer une nouvelle couche. Cela enregistre les données dans une classe d'entités et écrit donc un champ ObjectID. Une autre option consiste à utiliser l'outil de géotraitement Créer une table de requête, qui vous permet de créer la table à l'aide d'une connexion OLE DB et de spécifier une colonne à utiliser pour l'ObjectID ou d'ajouter dynamiquement l'ObjectID.


ArcGIS Pro Calculer la géométrie

Sur ma table attributaire, je peux calculer un champ mais je ne vois pas l'outil Calculate Geometry que j'ai trouvé en 10.2.2.

Dois-je revenir à un script pour ajouter un champ Latitude et Longitude dans ma table attributaire ?

J'utilise une table de géodatabase fichier dans ArcGIS Pro 1.0 (Prerelease 2, Build 1692

par JoshuaBixby

Je pense que l'ajout d'attributs de géométrie remplace Calculer la géométrie dans ArcGIS Pro, du moins c'était le mot lors des tests bêta.

MISE À JOUR : Depuis ArcGIS Pro 2.2, un outil de calcul de géométrie comparable est disponible.

par JoshuaBixby

Je pense que l'ajout d'attributs de géométrie remplace Calculer la géométrie dans ArcGIS Pro, du moins c'était le mot lors des tests bêta.

MISE À JOUR : Depuis ArcGIS Pro 2.2, un outil de calcul de géométrie comparable est disponible.

Merci - Outils de géotraitement - Ajouter des attributs de géométrie a fonctionné à merveille. J'ai x, y, z et m.

Ajouter des attributs de géométrie semble convenir si vous souhaitez ajouter de nouvelles colonnes à votre table attributaire, mais que se passe-t-il si vous souhaitez simplement mettre à jour les colonnes de géométrie existantes ? J'ai réussi à utiliser Field Calculator pour les zones - par ex. [email protected]! mais je ne sais pas comment faire cela pour les coordonnées x et y - !shape.center()! ? - quelqu'un peut-il m'aider avec la syntaxe pour cela s'il vous plaît?

L'outil Calculer la géométrie me manque !

par JoshuaBixby

D'après la documentation d'Ajouter des attributs géométriques :

Un ou plusieurs champs attributaires seront ajoutés aux entités en entrée en fonction des options spécifiées dans le paramètre Propriétés de la géométrie. Si les champs existent déjà dans les entités en entrée, les valeurs de ces champs seront écrasées.

Si vous souhaitez plutôt utiliser Calculer le champ, les exemples de la documentation couvrent votre situation. Par exemple, !SHAPE.CENTROID.X! et !SHAPE.CENTROID.Y!

Merci pour cela Joshua - puisque les noms de champ dans mes données ne correspondent pas à ceux que l'ajout d'attributs de géométrie veut ajouter, il semble que Calculer le champ soit ma seule option pour autant que je puisse voir (malheureusement, je n'ai pas la possibilité de modifier les champs de la table attributaire dans ce cas). Donc, merci pour l'aide avec la syntaxe centroïde - en quelque sorte réussi à manquer cela en parcourant les exemples dans la documentation.

Le commentaire de Joshua a été très utile, mais j'ai un problème qui nécessite un paramètre supplémentaire dans l'utilisation de la calculatrice de champ pour obtenir les valeurs XY dans les champs existants. Mes données sont en State Plane Feet mais je dois calculer les coordonnées XY en degrés décimaux pour mes champs XY existants. Comment spécifier que je veux que mes unités de sortie soient des degrés décimaux ?

J'ai essayé [email protected] ! mais cela a échoué, donc je suppose que ma syntaxe est fausse.

par JoshuaBixby

D'après la documentation Calculer le champ :

Les expressions Python peuvent utiliser les propriétés de zone géométrique et de longueur avec une unité surfacique ou linéaire pour convertir la valeur en une unité de mesure différente (par exemple, [email protected]! ).

Je ne crois pas que l'obtention de coordonnées XY en degrés décimaux à partir de données projetées soit prise en charge avec l'outil. Je pense que l'outil Ajouter des attributs de géométrie est ce que vous devriez essayer d'utiliser.

Je pense que vous avez raison. Après quelques tests avec mes données et en utilisant l'outil Ajouter des attributs de géométrie, il semble que je devrai utiliser l'outil pour obtenir mes coordonnées de point dans DD (dans les champs xy créés par l'outil), puis calculer les coordonnées dans mes champs d'origine. Pas ravi de l'étape supplémentaire. En tout cas merci beaucoup pour l'info !

J'ai longuement cherché une solution à ce problème. J'ai été déçu et en colère par le fait qu'ils se soient débarrassés de l'outil de calcul de géométrie.

Une fois que j'ai surmonté cette déception, j'ai cherché une solution et suis tombé sur ce fil. J'avais essayé d'utiliser l'outil Ajouter une géométrie, mais les entités ponctuelles n'ont pas de valeur « z » ou « m », donc l'outil s'est écrasé. Lorsque j'ai essayé d'ajouter l'outil de coordonnées X Y, il me donnait les informations en mètres. Après avoir essayé quelques autres petits scripts rapides et beaucoup d'autres lectures, j'ai réalisé que je devais utiliser l'outil Ajouter des coordonnées XY, mais sous l'onglet Environnement, j'ai changé les coordonnées de sortie en coordonnées géographiques, WGS 1984 et il a donné les informations en degrés décimaux . J'espère que cela fera gagner du temps à quelqu'un.


Vocabulaire essentiel des informations sur les tableaux et les attributs

Ce qui suit est un tableau de définitions des termes couramment utilisés relatifs aux tables et aux attributs. Certaines définitions concernent des parties spécifiques d'une table, comme un champ, tandis que d'autres termes font référence à des fonctionnalités liées à la table, comme une jointure.

Un ensemble d'éléments de données organisés en lignes et en colonnes. Chaque ligne représente un seul enregistrement. Chaque colonne représente un champ de l'enregistrement. Les lignes et les colonnes se croisent pour former des cellules, qui contiennent une valeur spécifique pour un champ dans un enregistrement.

Informations non spatiales sur une entité géographique dans un SIG, généralement stockées dans une table et liées à l'entité par un identifiant unique. Par exemple, les attributs d'une rivière peuvent inclure son nom, sa longueur et sa charge sédimentaire à une station de jaugeage.

Colonne d'une table qui stocke les valeurs d'un seul attribut.

Un autre nom spécifié pour les champs, les tables, les fichiers ou les ensembles de données, qui est plus descriptif et convivial que le nom réel.

Ajout des champs d'une table à ceux d'une autre via un attribut ou un champ commun aux deux tables. Une jointure est généralement utilisée pour attacher plus d'attributs à la table attributaire d'une couche géographique.

Opération qui établit une connexion temporaire entre les enregistrements de deux tables, à l'aide d'une clé commune aux deux.

Élément de la géodatabase qui stocke des informations sur une relation. Une classe de relations établit une connexion permanente entre les enregistrements de deux tables, à l'aide d'une clé commune aux deux.

Dans une géodatabase, mécanisme permettant d'appliquer l'intégrité des données. Les domaines attributaires définissent les valeurs autorisées dans un champ dans une classe d'entités ou une table attributaire non spatiale. Si les entités ou les objets non spatiaux ont été regroupés en sous-types, différents domaines attributaires peuvent être attribués à chacun des sous-types.

Dans les géodatabases, sous-ensemble d'entités d'une classe d'entités ou d'objets d'une table qui partagent les mêmes attributs. Par exemple, les rues d'une classe d'entités rues peuvent être classées en trois sous-types : local, collecteur et artériel. La création de sous-types peut être plus efficace que la création de nombreuses classes d'entités ou tables dans une géodatabase.

Une table contenant les résultats d'une requête. Vous pouvez créer une table de requête à l'aide de l'outil de géotraitement Créer une table de requête.

Dans ArcMap, demande qui examine les entités ou les attributs tabulaires en fonction de critères sélectionnés par l'utilisateur et affiche uniquement les entités ou les enregistrements qui satisfont aux critères.

Dans ArcGIS, valeur gérée par le système qui identifie de manière unique un enregistrement ou une entité.


Caractéristiques

Apportez la puissance des cartes, des services de localisation et des outils à vos applications avec ArcGIS Platform.

Couches de fond de carte

Créez des applications de cartographie 2D et 3D à l'aide de couches prêtes à l'emploi telles que les rues, les images et la topographie du service de couche de fond de carte. Créez et marquez des applications avec vos propres styles de fond de carte personnalisés.

Hébergement de données

Créez, gérez et stockez des données d'entités, de tuiles vectorielles et de tuiles d'images dans ArcGIS Platform. Gérez les données avec des outils interactifs et accédez-y en toute sécurité depuis vos applications.

Visualisation de données

Créez des visualisations 2D et 3D significatives de vos données géographiques. Utilisez des API de mappage qui prennent en charge le style basé sur les données pour découvrir des modèles et des relations uniques.

Géocodage et recherche

Recherchez des adresses, des entreprises et des lieux avec le service de géocodage. Convertissez les coordonnées géographiques en adresses ou effectuez un géocodage par lots pour stocker les emplacements en vue d'une utilisation future.

Itinéraire et directions

Trouvez des itinéraires et des directions, et effectuez des analyses avancées sur les réseaux routiers avec le service de routage. Trouvez l'installation la plus proche, déterminez la zone de service (temps de conduite) autour d'un emplacement ou acheminez une flotte de véhicules de livraison.

Données démographiques

Trouvez des faits locaux et des informations démographiques sur un lieu, tels que le revenu moyen, la taille du ménage et la densité de population avec le service GeoEnrichment.

Analyse spatiale

Découvrez des modèles, des tendances et accédez à vos propres données en effectuant des analyses géométriques et spatiales. Utilisez des API côté client ou effectuez des analyses côté serveur avec le service d'analyse géométrique et spatiale.

Gestion de contenu

Stockez, gérez et accédez au contenu de vos applications avec ArcGIS Platform. Utilisez des outils, des services et des API pour accéder en toute sécurité à des contenus tels que des cartes, des couches et des fichiers. Gardez le contenu privé ou partagez-le avec des groupes d'utilisateurs.

Hors ligne

Créez des applications de cartographie, de géocodage et de routage qui s'exécutent en natif sur des téléphones, des tablettes, des ordinateurs portables ou des ordinateurs de bureau qui fonctionnent là où la connectivité réseau n'est pas fiable ou disponible. Utilisez les outils de la plate-forme ArcGIS pour préparer des données facilement accessibles et mises hors ligne.

Votre navigateur n'est plus supporté. Veuillez mettre à jour votre navigateur pour une meilleure expérience. Consultez notre article sur la dépréciation du navigateur pour plus de détails.


Comment regrouper et compter les données d'attributs ?

Je souhaite regrouper et compter les entités avec la même valeur d'attribut de code.

Je peux classer les données et activer le nombre d'entités dans la liste des couches, mais je ne peux pas obtenir de nombres dans la table attributaire.

5 réponses

QGIS 3.10 est livré avec un "Statistiques par catégories" outil dans la boîte à outils de traitement.

Répondu il y a 3 mois par Stéphane avec 0 vote positif

Avec le nouveau couche virtuelle vous pouvez maintenant utiliser SQL sur n'importe quelle couche de QGIS, par exemple le fichier de formes de l'aéroport à partir des exemples de données QGIS :

Pour compter le nombre d'aéroports par type USE et calculer l'altitude moyenne, utilisez :

Les résultats sont chargés en tant que nouveau calque :

Répondu il y a 3 mois par sombre avec 25 votes positifs

C'est le meilleur résultat que j'ai pu trouver sur Google, mais le didacticiel de capture d'écran de G M est obsolète et il m'a fallu un certain temps pour comprendre comment utiliser le plugin.

  1. Une fois installé, chargez le panneau de configuration Group Stats à partir du menu "Vector".
  2. Sélectionnez la couche d'intérêt.
  3. À partir de la liste des champs, faites glisser le champ d'intérêt dans la zone « lignes ».
  4. Faites maintenant glisser le même champ dans la zone "valeur".
  5. Dans la liste des champs se trouvent également certaines fonctions, faites glisser "count" dans la case "value" (sous le champ que vous y avez mis).
  6. Cliquez sur "calculer" et un tableau apparaîtra sur la gauche.
  7. Vous pouvez trier par nombre si vous le souhaitez, cliquez sur le libellé de la colonne.

Comment cela aide les autres.

Répondu il y a 3 mois par Grégoire avec 9 votes positifs

vous pouvez également utiliser Qspatialite dans QGIS. La fenêtre SQL est comme celle de Mapinfo. A vous ensuite de faire votre requête SQL avec une commande groupby sur la colonne voulue.

Répondu il y a 3 mois par BAUDIN avec 1 vote positif

Je vous suggère d'installer le plugin Group Stats. Voici un tutoriel rapide :

  1. Recherchez l'icône Statistiques du groupe
  2. Sélectionnez le calque dans lequel vous avez les Codes
  3. Sélectionnez l'attribut (dans votre cas Code)
  4. Cliquez sur Calculer

Le compte apparaîtra. Si vous allez dans les préférences vous devriez pouvoir sélectionner uniquement Count en évitant que les autres paramètres ne s'affichent (ce n'est pas mon cas. ). N'oubliez pas qu'avant de cliquer sur le bouton Enregistrer, vous devez sélectionner les champs que vous souhaitez ajouter à votre fichier .csv : maintenez la touche Maj enfoncée pour le faire. Voici un tutoriel plus avancé écrit par Anita Graser.


Découverte de groupes d'utilisateurs Azure Active Directory

Vous pouvez découvrir des groupes d'utilisateurs et des membres de ces groupes à partir d'Azure Active Directory (Azure AD). La découverte de groupes d'utilisateurs Azure AD peut trouver les attributs suivants :

  • objetId
  • Afficher un nom
  • mailPseudo
  • onPremisesSecurityIdentifier
  • ID locataire AAD

Les actions pour la découverte de groupes d'utilisateurs Azure AD sont enregistrées dans le SMS_AZUREAD_DISCOVERY_AGENT.log sur le serveur de site de niveau supérieur de la hiérarchie. Pour plus d'informations sur la configuration de cette méthode de découverte, consultez Configurer la découverte de groupes d'utilisateurs Azure AD.


Créez des alertes personnalisées et des actions de réponse

Vous pouvez créer des alertes et des actions de réponse personnalisées avec le connecteur WDATP et les règles de détection personnalisées :

Actions de réponse du connecteur Wdatp :

Enquêter: Lancez des enquêtes, collectez le package d'enquête et isolez une machine.

Analyse des menaces sur les périphériques USB.

Restreindre l'exécution de toutes les applications sur la machine, à l'exception d'un ensemble prédéfini, le connecteur MDATP est l'un des plus de 200 connecteurs prédéfinis, notamment Outlook, Teams, Slack, etc. Des connecteurs personnalisés peuvent être créés.

Action de réponse des règles de détection personnalisées : Les actions au niveau de la machine et du fichier peuvent être appliquées.

Pour plus d'informations sur les événements de recherche avancée liés au contrôle des périphériques et des exemples de création d'alertes personnalisées, consultez Mises à jour de recherche avancées : événements USB, actions au niveau de la machine et modifications de schéma.


Applications potentielles

  • La relation entre le niveau de scolarité et le revenu est-elle cohérente dans l'ensemble de la zone d'étude ?
  • Certaines maladies ou occurrences de maladies augmentent-elles avec la proximité des plans d'eau ?
  • Quelles sont les variables clés qui expliquent la fréquence élevée des feux de forêt ?
  • Quels habitats faut-il protéger pour favoriser la réintroduction d'une espèce menacée ?
  • Quels sont les districts dans lesquels les enfants obtiennent des scores élevés aux tests ? Quelles caractéristiques semblent être associées ? Où chaque caractéristique est-elle la plus importante ?
  • Les facteurs influençant les taux de cancer plus élevés sont-ils cohérents dans l'ensemble de la zone d'étude ?

Si vous appréciez ce que nous faisons ici sur TecMint, vous devriez considérer :

TecMint est le site communautaire à la croissance la plus rapide et le plus fiable pour tout type d'articles, de guides et de livres Linux sur le Web. Des millions de personnes visitent TecMint ! pour rechercher ou parcourir les milliers d'articles publiés disponibles GRATUITEMENT pour tous.

Si vous aimez ce que vous lisez, pensez à nous acheter un café ( ou 2 ) en guise de remerciement.

Nous sommes reconnaissants pour votre soutien sans fin.


Confidentialité vs curation personnalisée

Dans le roman classique de George Orwell 1984, "Big Brother" est un gouvernement qui scrute chaque mouvement de ses citoyens. Dans le monde d'aujourd'hui, les entreprises technologiques comme Google et Facebook remplissent plus précisément ce rôle. Chaque entreprise possède d'immenses trésors de données sur des millions d'utilisateurs et ils les récoltent pour le ciblage publicitaire et la création de choses comme des systèmes de recommandation.

La plupart des grandes entreprises technologiques offrent leurs services gratuitement, vous êtes donc le produit. Par exemple, Facebook publie des publicités sur Whatsapp. Ainsi, Facebook connaît vos goûts, vos préférences, vos favoris, vos abonnés sur Instagram, etc. – et ils culminent toutes ces données et vous ciblent sur Whatsapp.

En fin de compte, moins c'est plus, et si les consommateurs ont l'impression qu'une entreprise en sait trop sur eux, ils le font probablement.

Le contenu ou les services personnalisés peuvent être une dépendance ou une menace selon votre point de vue. Cela peut nous aider à trouver des choses que nous aimons, mais cela peut aussi créer un biais inconscient chez les utilisateurs. La personnalisation nous aide à améliorer l'expérience client, mais il s'agit d'un compromis et nous devons trouver un juste milieu entre la confidentialité et la personnalisation .

Je terminerai par quelques citations importantes :

« Les données sont le nouveau pétrole. C'est précieux, mais s'il n'est pas raffiné, il ne peut pas vraiment être utilisé. Il doit être transformé en gaz, plastique, produits chimiques, etc. pour créer une entité de valeur qui génère une activité rentable. Les données doivent donc être ventilées, analysées pour qu'elles aient de la valeur. — Clive Humby, mathématicien britannique et architecte de Tesco’s Clubcard, 2006

« La différence entre le pétrole et les données est que le produit du pétrole ne génère pas plus de pétrole (malheureusement), alors que le produit des données (voitures autonomes, drones, appareils portables, etc.) générera plus de données (où conduisez-vous normalement, à quelle vitesse/bien vous conduisez, qui est avec vous, etc.). — Piero Scaruffi, chercheur en sciences cognitives et auteur de « History of Silicon Valley », 2016


Voir la vidéo: Réaliser une agrégation de point sur ArcMap