Suite

CreateFeatureclass_management n'ajoute pas de couche à la table des matières d'ArcMap10

CreateFeatureclass_management n'ajoute pas de couche à la table des matières d'ArcMap10


J'ai créé un script python pour une boîte à outils et je m'interroge sur le fait que CreateFeatureclass_management n'ajoute pas la classe d'entités en tant que couche dans la trame de données réelle. Cela ne se produit pas dans l'environnement d'une boîte à outils, mais si je crée une classe d'entités dans la fenêtre python d'ArcMap, cela crée la couche souhaitée.

J'ai déjà essayé MakeFeatureLayer_management suivi de AddLayer, sans résultat.

Qu'est ce que je fais mal?


La couche d'entités que vous créez est-elle un paramètre pour votre outil ? Sinon, les résultats de ne sont pas ajoutés à l'affichage. Considérez le flux de travail suivant (simplifié à démontrer). Dans cet exemple, il existe une variété de fichiers de formes créés à partir d'une union, d'un clip, puis d'une conversion de formes en plusieurs parties en une seule partie. Le seul fichier ajouté à l'affichage dans ArcMap est le fichier spécifié en tant que paramètre d'outil (dans ce cas out_FC) et aucun des fichiers intermédiaires ne l'était même s'il résidait sur le disque.

arcpy.Union_analysis(…

arcpy.Clip_analysis(…

arcpy.MultipartToSinglepart_management(clip_FC, out_FC) #fichier de sortie final

Ainsi, si vous souhaitez que les résultats soient automatiquement ajoutés à ArcMap lors d'un flux de travail, procédez comme le dit PolyGeo, mais spécifiez-les en tant que paramètres dans l'outil.

EDIT À titre d'exemple, voici une boîte à outils sur laquelle je travaille qui a un paramètre d'entrée et un paramètre de sortie, cependant, il y a 4 autres fichiers de formes créés en cours de route, dont aucun n'est ajouté à l'affichage… seulement le paramètre de sortie ( dans ce cas un shapefile).


je pense que tu devrais vérifier Ajouter les résultats des opérations de géotraitement à l'affichage dans le Géotraitement > Options de géotraitement.

Pour plus d'informations, voir http://help.arcgis.com/en/arcgisdesktop/10.0/help/0021/00210000000q000000.htm


Lorsque vous utilisez arcpy.CreateFeatureclass_management, cela crée simplement une classe d'entités vide. Ce que vous devez ensuite faire, c'est y ajouter des données.

Donc, vous pouvez utiliser ceci :

arcpy.CreateFeatureclass_management(chemin, nom, "POLYGONE", "", "", "", "", "", 100, 0, 0)

puis mettez-y quelque chose comme :

arcpy.AggregatePoints_cartography(polyGeometryList, chemin + nom, "1000 mètres")

Cela ajouterait une liste de points agrégés dans un polygone, dans votre classe d'entités créée.

J'espère que cela a du sens, mais lorsque vous utilisez createFC_Management, vous créez essentiellement un shell vide.


Dépannage de l'erreur 999999 dans ArcMap et ArcGIS

Si vous avez travaillé avec ArcGIS, vous avez certainement eu votre part d'erreurs lors de l'exécution d'outils de géotraitement - beaucoup d'entre eux sont assez descriptifs et vous disent exactement ce qui ne va pas, tandis que d'autres sont spécifiques mais cryptiques. Mais un message d'erreur, avec le code d'erreur 999999, est pénible à obtenir car cela signifie que quelque chose s'est mal passé, et même le logiciel n'est pas sûr de ce que c'est. Il est généralement accompagné de messages trompeurs tels que « la table n'a pas été trouvée » ou autre chose. Nous devons donc le découvrir nous-mêmes. Dans cet article, je vais présenter quelques endroits pour rechercher les solutions les plus courantes à ce problème.

Voici le résumé des étapes (suivi d'explications détaillées pour chacune), dans un ordre approximatif de la façon dont je les essaie - bien que les circonstances varient et que vous ayez l'intuition que l'une d'entre elles fonctionnera.

  1. Redémarrez ArcMap/votre ordinateur
  2. Essayez l'opération dans une carte vierge ou dans ArcCatalog
  3. Vérifiez vos espaces de travail d'entrée et de sortie
  4. Vérifiez les noms de vos entrées et sorties
  5. Désactiver le géotraitement en arrière-plan
  6. Vérifiez vos projections/systèmes de coordonnées
  7. Vérifiez les paramètres de votre environnement pour tout ce qui est inhabituel
  8. Recherchez tous les paramètres spécifiques à l'outil qui pourraient créer des problèmes - essayez de simplifier vos options jusqu'à ce que l'outil s'exécute, ce qui vous aidera à identifier le problème
  9. Essayez de réparer la géométrie

Redémarrez ArcMap/votre ordinateur

Dépannage 101, mais nous avons tous besoin d'un rappel parfois. L'éteindre et le rallumer peut fonctionner ! Si vous souhaitez simplement redémarrer le logiciel et non votre ordinateur, assurez-vous de tuer tous les programmes ArcGIS - vous pouvez ouvrir votre gestionnaire de tâches et trouver ArcROT, ArcGIS Connection Manager et ArcGIS Cache Manager - assurez-vous de tuer chacun de ces processus s'ils sont en train de courir. Le moyen le plus simple est de redémarrer souvent tout votre ordinateur. Réessayez ensuite l'opération.

Essayez l'opération dans une carte vierge ou dans ArcCatalog

Si vous avez travaillé avec les données dans ArcMap, essayez plutôt de les exécuter dans ArcCatalog ou essayez de les exécuter dans une nouvelle carte vierge. Les documents ArcMap peuvent parfois accumuler des problèmes ou de petits problèmes liés aux paramètres d'environnement que vous avez modifiés, et tenter l'opération dans un nouveau document ArcMap peut aider à éliminer ces problèmes.

Vérifiez vos espaces de travail d'entrée et de sortie

Pour le dire autrement, vérifiez les formats des données que vous fournissez comme entrées ou que vous choisissez pour les sorties, ainsi que les emplacements où elles sont stockées. Bien qu'ArcGIS soit devenu beaucoup plus cohérent au cours des 5 à 10 dernières années, un outil peut parfois avoir des difficultés à travailler avec des rasters de géodatabase fichier lorsqu'un raster au format Esri GRID fonctionne parfaitement (par exemple). Vous pouvez essayer de copier les données dans une nouvelle version du même espace de travail - donc si elles sont déjà dans une géodatabase fichier, essayez de les copier dans une toute nouvelle géodatabase fichier en tant qu'élément unique - ou vous pouvez essayer de les convertir dans un format différent (exporter a GeoTIFF, GRID, etc.). Les mêmes règles peuvent s'appliquer pour les sorties - essayez d'écrire les résultats dans un format différent pour voir si cela résout le problème. Enfin, vérifiez les paramètres de l'environnement de l'espace de travail. Pendant de nombreuses années, certaines opérations raster voulaient utiliser des espaces de travail de dossier plutôt que des géodatabases, bien que cela se soit également amélioré.

Vérifiez les noms de vos entrées et sorties

Une chose qui crée parfois l'erreur 999999 pour moi est le démarrage d'une classe d'entités ou d'un nom raster avec un nombre - cela se produit le plus souvent lorsque j'essaie de commencer le nom avec l'année représentée par les données (2016_imagery, par exemple). Ce n'est pas autorisé dans un nom, mais il n'y a pas de message d'erreur spécifique pour vous le dire, il vous suffit donc de le savoir. Un autre problème de nommage courant dans le passé était tout chemin de fichier contenant des espaces - c'est moins un problème aujourd'hui qu'auparavant, mais il est souvent toujours bon d'éviter les espaces. Cela vaut la peine de vérifier les règles de nommage de tout espace de travail à partir duquel vous lisez et écrivez afin de vous assurer que vous n'avez pas d'autres caractères ou noms invalides. Voici quelques règles de nommage pour les rasters dans Spatial Analyst.

Vérifiez vos entrées pour les jointures et les relations

Si l'une des couches impliquées dans votre opération de géotraitement comporte une jointure active pour attacher des valeurs dans la table attributaire, cela peut être la cause de l'erreur. Si vous avez besoin que ces valeurs soient attachées, une option consiste à exporter une copie de ce jeu de données, qui écrit de manière permanente ces valeurs dans la table attributaire, puis essayez d'exécuter à nouveau votre opération de géotraitement. Si vous n'avez pas besoin de ces valeurs, supprimez simplement les jointures ou les relations et réessayez d'exécuter l'opération.

Désactiver le géotraitement en arrière-plan

Le géotraitement en arrière-plan envoie vos données à un autre processus sur votre ordinateur, libérant ArcGIS pour vous permettre d'effectuer plus de travail pendant son exécution - parfois, il a des effets secondaires qui ne se produisent pas lors de l'exécution « au premier plan » (où une fenêtre vous empêche de faire quoi que ce soit d'autre pendant son exécution). Vous pouvez désactiver le géotraitement en arrière-plan en accédant à la Géotraitement menu dans ArcMap, puis Options de géotraitement et en décochant la case à côté de Activer dans le Géotraitement en arrière-plan section. Cliquez sur d'accord pour enregistrer vos paramètres, puis essayez de relancer le processus. Si cette solution fonctionne, vous souhaiterez peut-être réactiver le géotraitement en arrière-plan ultérieurement, car une erreur peut toujours être spécifique à vos données actuelles, ou vous pouvez choisir de le laisser désactivé.

Vérifiez vos projections/systèmes de coordonnées

ArcGIS est généralement très bien avec les projections et les systèmes de coordonnées, et gère la reprojection des données dans un système de coordonnées commun en arrière-plan pour chaque analyse, s'ils n'en partagent pas déjà un. Mais parfois, cela peut mal tourner (peut-être si une transformation géographique est nécessaire pour déplacer les références), donc la reprojetation manuelle des données dans un système de coordonnées commun supprimera ce facteur et peut faire réussir l'outil. J'ai personnellement vu que c'était un problème avec les rasters dans les systèmes de coordonnées géographiques, mais cela s'applique également ailleurs.

Vérifiez les paramètres de votre environnement pour tout ce qui est inhabituel

Cette étape est loin d'être simple - les paramètres d'environnement peuvent faire une grande différence dans votre traitement, mais vous ne savez peut-être pas toujours quand et comment les utiliser. La première étape consiste à vérifier le document d'aide de l'outil et à regarder vers le bas de la page - il vous dira quelles variables d'environnement s'appliquent. Si vous obtenez une erreur lorsque vous définissez des variables, il est possible que leur suppression et leur exécution réussissent. Cela ne résout pas complètement votre problème car la variable d'environnement peut être importante, mais cela peut vous aider à affiner l'ensemble des paramètres à l'origine du problème. Un exemple pourrait être la définition d'une étendue non valide pour l'analyse - si je supprime le paramètre d'environnement d'étendue et que l'analyse réussit, je peux alors savoir que je dois vérifier la valeur que j'ai fournie pour la variable d'étendue et m'assurer qu'elle est correcte et applicable aux données à portée de main.

Recherchez les paramètres spécifiques à l'outil qui pourraient créer des problèmes

Dans un domaine similaire à la vérification des paramètres d'environnement, essayez de définir uniquement le nombre minimum d'options dans l'outil de géotraitement principal. Par exemple, j'ai eu des problèmes lors de l'exécution de l'outil Buffer si j'utilisais l'option de dissolution - la laisser par défaut m'a aidé à réaliser que mon problème était avec cette option - à quel point j'ai pu lire les détails de la définition de cette option fait et si j'en ai besoin. Si vous pouvez le faire fonctionner après avoir défini l'ensemble minimum d'options (essentiellement, uniquement les options requises), vous pouvez déterminer ce qui ne va pas avec votre outil exécuté en définissant de manière sélective les options restantes et en lisant la documentation, puis en déterminant si vous définissez les paramètres appropriés. valeurs pour les options restantes.

Essayez de réparer la géométrie

Il est également possible qu'il y ait un problème avec vos données. L'exécution de l'outil Réparer la géométrie, si vos données sont une classe d'entités, vérifiera les informations spatiales des données pour les erreurs et les réparera si elles sont trouvées. Si tout le reste échoue, celui-ci peut être un facteur important.

D'ACCORD. C'est ma liste de choses à essayer si vous obtenez l'erreur 999999 dans ArcGIS. Si vous pensez que j'ai raté quelque chose ou si vous avez d'autres suggestions à essayer, laissez-le dans les commentaires ci-dessous !


Avant de commencer ce tutoriel

Si vous venez d'installer ArcGIS Server, vous devez effectuer certaines étapes préparatoires avant de pouvoir vous connecter au serveur dans ArcMap et publier des services :

  • Pour plus d'informations sur la configuration de votre site ArcGIS Server, consultez la section Mise en route après l'installation de ce système d'aide.
  • Pour savoir comment rendre les données référencées par votre ressource SIG disponibles pour le serveur, consultez la rubrique Rendre vos données accessibles à ArcGIS Server.

Présentation de la méthode

Recherche et remplace le chemin de l'espace de travail d'une couche par un nouveau chemin de l'espace de travail.

Renvoie l'étendue géométrique ou symbolisée d'une couche.

Renvoie l'étendue géométrique ou symbolisée d'une couche pour les entités sélectionnées.

Renvoie la sélection d'un calque sous la forme d'un ensemble Python d'ID d'objet.

Remplace une source de données pour une couche dans une carte ( .mxd ) ou un fichier de couche ( .lyr ). Il offre également la possibilité de changer de type d'espace de travail (par exemple, remplace une source de données de géodatabase fichier par une source de données SDE).

Enregistre un fichier de calque ( .lyr ) sous un nom de fichier différent et, éventuellement, une version précédente.

Définit la sélection d'un calque à l'aide d'un ensemble Python d'ID d'objet.

Toutes les couches ne prennent pas en charge le même ensemble de propriétés. La propriété supports peut être utilisée pour tester les propriétés qu'une couche prend en charge.

Met à jour une couche à partir d'une chaîne JSON.


32 commentaires

J'ai un ensemble de données dont les coordonnées x,y représentent la distance dans la direction respective de 0,0 (la colonne x est la distance dans la direction “x” à partir de 0 et la colonne y est la distance dans la direction “y” de 0). J'ai la coordonnée WGS84 qui est 0,0 et je souhaite convertir les coordonnées x,y en coordonnées lat/long. Quelle est la meilleure façon de procéder dans ArcMap ?

Si vous n'avez pas de coordonnées, comment savoir où appartiennent les points sur la carte ?

J'ai quelques données météo mais pas de coordonnées. Comment préparer une carte des vents dans ArcGIS ? De plus, j'ai des données sur la direction et la vitesse du vent. Conseillez-moi, s'il-vous-plaît.

Donc, comme demandé auparavant : “Après avoir trouvé mon document Excel à partir duquel je souhaite ajouter les données XY, je double-clique dessus et j'essaie d'ajouter les données, mais il indique "Échec de la connexion à la base de données. Une erreur de base de données sous-jacente s'est produite. Classe non enregistrée." Une idée pour savoir comment régler ça? Merci”.
Le lien qui a été donné ne fonctionne pas : “Il semble qu'il manque à votre système un pilote Microsoft Office System.

Voulez-vous dire que les latitudes sont positives ?

Mes données s'affichent au sud de la carte. J'ai une longitude négative, existe-t-il un moyen simple de faire lire les négatifs par ARC GIS Pro ?

Bonjour,
J'ai exporté les données d'une station totale au format CSV, pouvez-vous me dire comment elles seraient géoréférencées ?

Salut les gars, je pense que j'ai une solution à cela. Si vous importez vos feuilles Excel et essayez d'afficher des données et que cela ne fonctionne pas, procédez comme suit

Étape 1 : Supprimez les données Excel et essayez de les ajouter à nouveau et cette fois, essayez de fermer votre application Excel si elle est toujours en cours d'exécution

Étape 2: Si vos coordonnées sur votre Excel ont toujours le symbole du degré, supprimez le symbole et enregistrez à nouveau les données, n'oubliez pas de fermer l'application une fois que vous avez terminé.

Étape 3 : Ajoutez à nouveau les données et voyez si cela fonctionne cette fois

Remarque : assurez-vous que les en-têtes de vos coordonnées sur la feuille Excel sont X- pour les latitudes et Y-pour la longitude.

J'ai un problème différent, depuis hier, j'essaie de saisir des données Excel dans arcgis, mais chaque fois que j'essaie d'ajouter des données xy, la même lettre #F s'affiche sur les x et y et lorsque je clique sur OK, il y aura rien sur l'arcview. je ne comprends pas le problème

Excellents trucs. a parfaitement fonctionné pour moi.

Merci cela a fonctionné. Je suis nouveau sur ArcGIS. J'utilise ArcGIS Pro et cela a été un défi majeur pour moi. J'ai décidé de suivre vos étapes bien que ce soit pour Arcmap mais cela a parfaitement fonctionné sur ArcGIS Pro. Merci beaucoup.

Vérifiez les en-têtes comme suggéré pour les caractères spéciaux ou les noms réservés.

Si vous ajoutez simplement la table à ArcMap, les champs X, Y s'affichent-ils dans la table des matières ? Ces champs sont-ils numériques (DOUBLE). Peut-être qu'ArcMap ne voit pas de champ numérique, il n'y a donc pas de liste déroulante

J'ai exactement le même problème donc je fais face à la même question

J'ai suivi ces étapes, mais lorsque j'importe le document Excel et que j'appuie sur "Afficher les données XY", les champs X et Y n'ont aucune option dans le menu déroulant. Savez-vous pourquoi c'est le cas ? J'essaie de comprendre cela depuis des heures maintenant et je pense que c'est une simple erreur de ma part. Toute aide que vous fournissez serait grandement appréciée.

Je conseille à tous les utilisateurs de réfléchir à deux fois avant de passer à l'étape 1 ci-dessus. Tout processus de conversion modifiera légèrement votre emplacement. Si vous avez affaire à des coordonnées légales, vous voulez éviter de convertir quoi que ce soit. Si vous convertissez, vous introduirez de légers changements d'emplacement. Il est préférable de travailler avec des données originales et non modifiées dans la plupart des cas.

Salut Mark, démarre une session ArcMap. Dès qu'il s'ouvre, cliquez avec le bouton droit sur le bloc de données et cliquez sur Propriétés. Dans le système de coordonnées, remplacez-le par celui dans lequel se trouvent vos données (selon la personne qui les a collectées). Maintenant, cliquez sur OK.

Une fois que vous avez terminé cette étape, recherchez l'outil "Aller à XY" dans votre ensemble d'outils principal. Prenez juste un de vos points de votre feuille de calcul Excel. Entrez les coordonnées X et Y et ajoutez un point étiqueté à votre carte. Ajouter d'autres données de base pour référence

Ce point étiqueté atterrit-il là où vos points de données devraient aller ? Sinon, cela signifie qu'il y a malheureusement quelque chose qui ne va pas avec vos coordonnées.

J'ai essayé tout cela et le point d'adresse est toujours complètement au mauvais endroit. J'ai vérifié les x et y plus la projection et tout était correct. De toute évidence, ArcMap lance à nouveau des boules de vis.

Il semble que votre système ne dispose pas d'un pilote Microsoft Office System.

Après avoir trouvé mon document Excel à partir duquel je souhaite ajouter les données XY, je double-clique dessus et j'essaie d'ajouter les données, mais le message "Échec de la connexion à la base de données" est indiqué. Une erreur de base de données sous-jacente s'est produite. classe non enregistrée.” Une idée sur la façon de résoudre ce problème ? Merci.

Cet article m'a été très utile, merci !

Pour ceux qui ont du mal à obtenir leurs points aux coordonnées correctes, assurez-vous de sélectionner WGS 1984 pour votre système de coordonnées d'entrée. Après avoir appuyé sur le bouton d'édition, j'ai recherché wgs dans la barre de recherche, puis étendu le système de coordonnées géographiques, puis étendu le monde, puis sélectionné WGS 1984. Après cela, mes problèmes de localisation de points n'étaient plus.

Si les données sont en lat, long alors est-il défini sur WGS ou sur le bon système de coordonnées ? S'ils sont au mauvais endroit, est-il censé y avoir un symbole négatif pour les coordonnées qui sont en degrés décimaux.

Vérifiez s'il y a des espaces au début d'une coordonnée. Lorsque vous ajoutez la table à ArcMap dans la table des matières, lorsque vous cliquez avec le bouton droit et ouvrez les attributs, contient-elle des données ? Si rien, cela signifie que l'une de vos colonnes peut avoir un symbole, ou quelque chose.

Si vous disposez de données et que les coordonnées apparaissent au mauvais endroit… Essayez d'utiliser une seule ligne de données de test. Créez un nouvel onglet. Copiez et collez les valeurs (donc pas de formules) pour l'en-tête et la première ligne uniquement. Encore une fois, suivez mon tutoriel et voyez si cela fonctionne.

Si cela ne fonctionne pas, effectuez un zoom sur votre emplacement où vous pensez que les données devraient aller. Écrivez ces coordonnées XY dans le bloc-notes. Changez l'onglet des données de test avec le seul enregistrement avec ces coordonnées du bloc-notes. Suivez mon tutoriel dans l'article. Si cela ne fonctionne pas, vérifiez à nouveau le système de coordonnées.

J'ai toujours réussi à ajouter des coordonnées lat et longues, mais il faut un peu d'essais et d'erreurs pour savoir quelles lignes ou quels enregistrements vous donnent mal à la tête.

J'ai le même problème que Hogan. J'ai déjà fait cela auparavant et j'ai eu des problèmes avec les données Excel qui n'étaient pas formatées correctement, alors je me suis assuré que tous les nombres étaient formatés comme tels. Pourtant, la projection n'est pas précise et elle n'apporte aucune donnée associée de la table (nom, identifiant, etc.) des événements après leur mappage. J'ai essayé de mettre à jour la projection de différentes manières, mais les événements se dessinent toujours dans un espace aléatoire. J'ai vérifié la latitude et la longitude pour m'assurer que les valeurs étaient correctes pour mon hémisphère, etc. Avez-vous d'autres recommandations possibles pour quelque chose qui pourrait mal tourner ? Je suis au point où je suis prêt à créer une toute nouvelle feuille de calcul et j'espère que ce sera un problème avec ce fichier.

Salut Taya
Lorsque vous cliquez avec le bouton droit sur le calque et que vous effectuez un zoom sur le calque, se trouvent-ils dans un espace géographique ?

S'ils sont au mauvais endroit, il s'agirait de définir votre système de coordonnées projetées ou géographiques lors de la création de vos données

S'il n'y a pas de points sur la carte, il s'agit généralement d'un problème avec votre feuille de calcul/tableau. Quelques points à vérifier –

-Le champ de coordonnées est au format ‘number’.
-Dans le tableau lui-même, il n'y a pas de caractère générique, les espaces et la longueur des champs ne dépassent pas la longueur maximale
-Les en-têtes ne contiennent pas de caractères génériques, d'espaces, commencent par un nombre et doivent comporter moins de 10 caractères

Lorsque vous ajoutez la feuille à ArcMap, tous les champs apparaissent-ils ?

J'ai suivi toutes les étapes. Je peux voir les couches dans la table des matières (les points sont censés être verts), mais les points eux-mêmes n'apparaissent pas sur la carte. Comment les faire apparaître sur la carte ? Merci!

les valeurs de la table attributaire sont entrées comme nulles à partir du document Excel

Deux choses me viennent à l'esprit :

1. Si les coordonnées sont en degrés décimaux dans la feuille de calcul, est-elle également configurée dans le fichier de forme lorsque vous la créez ? Il s'agirait donc d'un système de coordonnées géographiques tel que GCS WGS 84. Soyez également prudent avec les degrés, les minutes et les secondes

2. Parfois, ArcMap est pointilleux avec le type de champ ? Est-ce un format de nombre ? C'est aussi difficile ce qu'est la première rangée. Pas de caractères spéciaux, de chiffres au début, etc.

3. Si tout cela échoue, créez un nouveau fichier xlsx. Copiez et collez uniquement là où se trouvent les valeurs dans la nouvelle feuille de calcul. Essayez de l'ajouter dans ArcMap.

Testez ces 3 et j'espère que cela fonctionnera. Sinon, assurez-vous que tous les degrés décimaux dans les cellules ont un sens et qu'il n'y a pas de valeurs erronées

J'ai eu un problème avec toutes mes valeurs importées à zéro, coordonnées zéro même si ce sont les valeurs appropriées dans la table attributaire.

Salut Kevin. Je ne sais pas trop pourquoi les champs X et Y n'apparaissent pas dans la liste déroulante. Je n'ai jamais vu cela arriver auparavant. Avez-vous pu résoudre le problème ?

J'ai suivi ces étapes, mais lorsque j'importe le document Excel et que j'appuie sur “Afficher les données XY”, les champs X et Y n'ont aucune option dans le menu déroulant. Savez-vous pourquoi c'est le cas ? J'essaie de comprendre cela depuis des heures maintenant et je pense que c'est une simple erreur de ma part. Toute aide que vous fournissez serait grandement appréciée.

Bonjour, votre lien pour le convertisseur ne semble pas fonctionner pour moi. Auriez-vous une autre suggestion pour cela? Article très utile !

Absolument, vous pouvez utiliser les coordonnées de votre plan d'état si c'est ainsi que les données ont été collectées.

Cet article suppose que les données ont été collectées en coordonnées lat, long. La première étape consiste à le définir sur WGS 1984, après avoir projeté les données sur State Plane, UTM ou toute autre projection.

Bon produit. Une question, dites-vous : assurez-vous que la trame de données est définie sur WGS 1984. Y a-t-il une raison pour laquelle je ne peux pas utiliser une trame de données basée sur State Plane pour notre région ? Ou est-ce que DecDeg doit d'abord entrer via WGS 1984 et une fois que j'ai rempli la lat longtemps, je peux ensuite convertir en avion d'État. Merci


Utilisez simplement fseries dans le deuxième argument pour itleformat puis cela s'appliquera à la fois à la chaîne "Chapter No" et au titre une remarque similaire s'applique à LARGE puisque vous voulez l'utiliser pour toutes les parties du titre, déplacez-le au deuxième argument.

De plus, utilisez chaptertitlename au lieu de simplement chaptername, ce dernier produira toujours "Chapter" (ou sa localisation idiomatique), tandis que le premier produira correctement "Chapter" ou "Appendix" si appendix a été utilisé.

Voici une version de votre code (modulo itleline<> qui ne fait vraiment pas son travail dans sa forme actuelle) :

Comme, apparemment, vous n'êtes pas vraiment intéressé à avoir des règles dans vos titres, comme le suggère l'image, votre code peut être réduit à :


Mappage des symboles gradués dans arcpy pour les données avec une valeur maximale changeante

J'ai un pyscript sur lequel je travaille et je rencontre des problèmes avec la légende.

Le but du script est de prendre un fichier csv avec deux colonnes (pays, valeur) que je joins à une carte du monde basée sur le nom du pays. Une fois qu'ils sont joints, je le transforme en un fichier lyr, puis je commence à travailler sur les aspects de mappage de celui-ci.

Je souhaite modifier le champ mappé en « valeur », puis modifier le mappage en symboles gradués avec 5 pauses (à 5,20,50,75,100 % de la valeur maximale de la carte). Le problème étant que selon le fichier de couche utilisé, la valeur maximale change. J'ai passé beaucoup de temps à chercher comment faire cela et je n'ai toujours pas réussi, il y a probablement des bits inutiles dans mon code ainsi que je le suis maintenant en python.

Comment puis-je le mapper en fonction d'un symbole gradué basé sur des pauses de 5 % avec une valeur maximale changeante ?

Une partie du code sur lequel j'ai travaillé ci-dessous,

appeler un fichier mxd vierge, définir une couche d'entités, déclarer des variables

'newname' est le fichier de couche utilisé

Convertir des classes d'entités en objets de couche

Enregistrer des objets de calque dans des fichiers de calque

Définir la variable pour le nouveau calque à l'aide de l'objet LayerFile

Ajoute la nouvelle couche en haut de la table des matières dans le document de carte mxd doc

changer le champ de mappage du nom du pays à la valeur fert

les symboles gradués sont un fichier de calque vierge dans lequel j'ai créé une légende avec 5 ruptures (5,20,50,75,100 %) mais la plage a été créée sur la base d'une valeur maximale de 22 000 et maintenant, lorsque j'exécute un fichier avec une valeur maximale de 35 000 tout ce qui dépasse 22 000 devient vide.

Comment puis-je le faire fonctionner uniquement sur les % pauses et utiliser la plage 0/max du fichier csv respectif.


Impossible d'afficher la classe d'entités créée

J'ai écrit un script qui se connecte à un serveur SQL via pyodbc et crée une classe d'entités à partir d'une table. Le code fonctionne bien, mais dans Arc, je ne vois pas ma classe d'entités, bien que les attributs soient tous là. Je suis nouveau sur python et je n'arrive pas à comprendre ce qui me manque.

Aide grandement appréciée à l'avance.

par JakeSkinner

En regardant votre code, il ne semble pas que vous insérez de la géométrie n'importe où, uniquement des informations d'attribut. Cela expliquerait pourquoi vous pouvez voir les informations sur les attributs, mais pas les données spatiales.

En regardant votre code, il ne semble pas que vous insérez de la géométrie où que ce soit.

JSkinn3, Pourriez-vous m'indiquer un exemple de la façon dont on fait cela ? Je suis un débutant en Python.

par JakeSkinner

J'ai suivi vos suggestions et le code fonctionne, mais il y a toujours un problème avec lequel j'ai un problème.
Lorsque j'essaie de définir la projection, j'obtiens :
ERREUR 000622 : Échec de l'exécution (Make XY Event Layer). Les paramètres ne sont pas valides.
ERREUR 000628 : Impossible de définir l'entrée dans le paramètre spatial_reference.

Lorsque je le commente, le code s'exécute, mais la nouvelle classe d'entités n'a évidemment aucune projection définie. En parcourant les autres messages du forum, je vois que d'autres personnes ont eu des problèmes similaires lors de l'exécution d'un script python autonome. Suggestions?

par JakeSkinner

Les traits de soulignement dans le nom de la projection sont la cause du problème. Changement:

Les traits de soulignement dans le nom de la projection sont à l'origine du problème. Changement:

Et voici mon code (presque) final :

par JakeSkinner

Ajoutez la ligne de code suivante :

Cela vous permettra d'écraser les classes d'entités existantes.

Ajoutez la ligne de code suivante :

Oui, je l'ai déjà dans le script au début. J'ai essayé de le copier avant la commande featureclasstofeaturecalss, mais cela n'a pas fonctionné.


Aider. Débutant ici. J'essaie d'ajouter des données Excel (une liste d'écoles que j'ai trouvées en ligne) à ma carte, mais je n'arrive pas à faire apparaître quoi que ce soit. Je l'ai ajouté, je l'ai rejoint, j'ai essayé de le XY. Qu'est-ce que je fais mal? Prêt à jeter mon ordinateur par la fenêtre aide. J'ai essayé de rejoindre en utilisant l'état mais cela ne fonctionne pas

ArcMap est très particulier lorsqu'il s'agit d'ajouter des données à partir d'Excel. Vous devez vous assurer que le nom du fichier, le nom de la feuille de calcul et tous les noms de colonnes ne contiennent pas d'espaces ou d'autres caractères illégaux. Assurez-vous ensuite que les données de localisation (x,y) correspondent au système de projection que vous utilisez. Si vous avez des données lat/long, utilisez WGS84.

S'il vous plaît laissez-moi savoir si rien de tout cela ne fonctionne.

Juste curieux, pourquoi vous et plusieurs autres ici avez-vous immédiatement suggéré WGS84 ?

Le fichier se télécharge/se joint, mais lorsque je zoome pour ne voir que cela, il apparaît mais en ligne droite loin, très loin de la carte réelle

Ça ne fonctionne pas. Les données Excel sont propres et fonctionneront dans arcgis. Le système de projection est le même pour ces données et pour la couche cartographique de base des États-Unis. (Ajout de données<joined<XandY) Mais il apparaît toujours loin les uns des autres et les données de l'école dans un tas de points dans une rangée droite.

Le moyen le plus simple est de vous assurer que vous importez d'abord la bonne feuille d'un fichier .CSV, rien d'autre ne passe correctement.

S'il ne correspond pas à votre système de coordonnées, le problème est complètement différent. Vous êtes-vous assuré que vos coordonnées correspondent à celles utilisées par vos autres couches ? Les systèmes de coordonnées projetées et géographiques ne sont pas compatibles.

Le moyen le plus simple de savoir si votre système de coordonnées est erroné est de faire un clic droit sur le calque et de 'pan' ou 'zoom' pour le calquer. Si vous vous retrouvez en Sibérie ou quelque chose du genre, alors c'est le problème.

Si j'utilise un fichier Excel, je le trouve généralement dans le navigateur de catalogue d'Arcmap, faites un clic droit et créez une classe d'entités, que j'enregistre dans la GDB par défaut. Il convient de noter que vos valeurs X et Y doivent être dans des types de champ qu'ArcMap peut reconnaître comme coordonnées. Je m'assure généralement que ce sont des doubles.

Je l'ai ouvert dans le catalogue, je l'ai enregistré en tant que shp. Et j'ai essayé de l'ouvrir dans ArcMap. Mais je viens de recevoir ce message : « les sources de date suivantes que vous ajoutez manquent d'informations de référence spatiale. Ces données peuvent être dessinées dans ArcMap mais pas projetées » ?

Vos valeurs de longitude (x) et de latitude (y) sont-elles vraiment des coordonnées lat/lon ? Si tel est le cas, vous devez spécifier le système de coordonnées GCS_WGS_1984 lors de la création des points à partir de la table. Vous pouvez simplement taper 4326 comme système de coordonnées et il le sélectionnera en fonction de l'ID bien connu (wkid). Si les coordonnées ne sont pas lat/long, vous devez déterminer dans quel système de coordonnées elles se trouvent, en recherchant ou en demandant à qui vous avez obtenu la feuille de calcul.

La meilleure solution à mon avis est de jeter votre ordinateur par la fenêtre. De cette façon, vous n'aurez plus jamais de problème à résoudre sur le SIG

Travaillez avec les données Excel seules, dans un nouveau bloc de données vide. Si vous voyez des données, alors tout va bien. Définir la projection / système de coordonnées.

Utilisez l'outil Créer une couche d'événements XY dans la boîte à outils de gestion des données.

Si cela fonctionne, cela vous dérange-t-il de nous dire ce que vous avez fait pour résoudre le problème exactement ?

Est-ce juste moi, ou avez-vous mis le calque de l'école en bas ? Ensuite, les limites administratives seront tracées dessus et elles ne seront pas affichées, bien qu'elles aient été importées correctement.

Sinon c'est probablement ce que dit quelqu'un d'autre

La table des matières est définie pour afficher la source de données pour les couches, donc l'ordre dans la table des matières n'est pas le même que l'ordre de dessin.

Il est possible que vous ayez échangé vos X et Y, la latitude est Y et la longitude est X. Pour State Plane, Northing est Y et Easting est X.

Excel XY est parfois rugueux. Je "nettoie" toujours les fichiers Excel en m'assurant que les noms de champs n'ont pas de caractères spéciaux, d'espaces, etc. la feuille dans une géodatabase fichier.

J'ai trouvé qu'avec des ensembles de données publics qui incluent des coordonnées, plusieurs choses peuvent se produire :

degrés décimaux tronqués (37,456 contre 37,455872) - cela se traduit par un changement d'emplacement dans le monde réel

Lat/Long sont inversés (généralement parce que les gens disent Lat/Long et X/Y, quand Lat=Y et Long=X)

suppression des signes négatifs (détruit complètement les données de localisation, j'ai donc tendance à 100% QC ces valeurs avant d'exporter à partir d'Excel)

Ajoutez une nouvelle table de géodatabase fichier à la carte, cliquez dessus avec le bouton droit dans ToC, cliquez avec le bouton gauche sur la carte XY ou son nom, puis cliquez avec le bouton droit sur le nouvel "element" et exportez-le en tant que fichier de formes ou ce que vous voulez.


Règles de sécurité

Un groupe de sécurité réseau contient zéro ou autant de règles que vous le souhaitez, dans les limites de l'abonnement Azure. Chaque règle spécifie les propriétés suivantes :

Biens Explication
Nom Un nom unique au sein du groupe de sécurité réseau.
Priorité Un nombre compris entre 100 et 4096. Les règles sont traitées par ordre de priorité, les nombres inférieurs étant traités avant les nombres supérieurs, car les nombres inférieurs ont une priorité plus élevée. Une fois que le trafic correspond à une règle, le traitement s'arrête. Par conséquent, toutes les règles qui existent avec des priorités inférieures (nombres plus élevés) qui ont les mêmes attributs que les règles avec des priorités plus élevées ne sont pas traitées.
Source ou destination Tout ou une adresse IP individuelle, un bloc de routage inter-domaines (CIDR) sans classe (10.0.0.0/24, par exemple), une étiquette de service ou un groupe de sécurité d'application. Si vous spécifiez une adresse pour une ressource Azure, spécifiez l'adresse IP privée attribuée à la ressource. Les groupes de sécurité réseau sont traités après qu'Azure a traduit une adresse IP publique en une adresse IP privée pour le trafic entrant et avant qu'Azure ne traduise une adresse IP privée en une adresse IP publique pour le trafic sortant. . La spécification d'une plage, d'un numéro de service ou d'un groupe de sécurité d'application vous permet de créer moins de règles de sécurité. La possibilité de spécifier plusieurs adresses IP et plages individuelles (vous ne pouvez pas spécifier plusieurs étiquettes de service ou groupes d'applications) dans une règle est appelée règles de sécurité augmentée. Les règles de sécurité augmentées ne peuvent être créées que dans des groupes de sécurité réseau créés via le modèle de déploiement Resource Manager. Vous ne pouvez pas spécifier plusieurs adresses IP et plages d'adresses IP dans les groupes de sécurité réseau créés via le modèle de déploiement classique.
Protocole TCP, UDP, ICMP, ESP, AH ou Tout.
Direction Si la règle s'applique au trafic entrant ou sortant.
Plage de ports Vous pouvez spécifier un individu ou une plage de ports. Par exemple, vous pouvez spécifier 80 ou 10000-10005. La spécification de plages vous permet de créer moins de règles de sécurité. Les règles de sécurité augmentées ne peuvent être créées que dans des groupes de sécurité réseau créés via le modèle de déploiement Resource Manager. Vous ne pouvez pas spécifier plusieurs ports ou plages de ports dans la même règle de sécurité dans les groupes de sécurité réseau créés via le modèle de déploiement classique.
action Autoriser ou refuser

Les règles de sécurité du groupe de sécurité réseau sont évaluées par priorité à l'aide des informations à 5 tuples (source, port source, destination, port de destination et protocole) pour autoriser ou refuser le trafic. Vous ne pouvez pas créer deux règles de sécurité avec la même priorité et la même direction. Un enregistrement de flux est créé pour les connexions existantes. La communication est autorisée ou refusée en fonction de l'état de connexion de l'enregistrement de flux. L'enregistrement de flux permet à un groupe de sécurité réseau d'être avec état. Si vous spécifiez une règle de sécurité sortante à n'importe quelle adresse sur le port 80, par exemple, il n'est pas nécessaire de spécifier une règle de sécurité entrante pour la réponse au trafic sortant. Vous n'avez besoin de spécifier une règle de sécurité entrante que si la communication est initiée en externe. L'inverse est également vrai. Si le trafic entrant est autorisé sur un port, il n'est pas nécessaire de spécifier une règle de sécurité sortante pour répondre au trafic sur le port.

Les connexions existantes ne peuvent pas être interrompues lorsque vous supprimez une règle de sécurité qui a activé le flux. Les flux de trafic sont interrompus lorsque les connexions sont interrompues et qu'aucun trafic ne circule dans les deux sens, pendant au moins quelques minutes.

Il existe des limites au nombre de règles de sécurité que vous pouvez créer dans un groupe de sécurité réseau. Pour plus de détails, consultez Limites Azure.

Règles de sécurité par défaut

Azure crée les règles par défaut suivantes dans chaque groupe de sécurité réseau que vous créez :


Voir la vidéo: Creating a Time Series Animation in ArcGIS: Step 1