Suite

8 : Pages anciennes ou perdues - Géosciences

8 : Pages anciennes ou perdues - Géosciences


8 : Pages anciennes ou perdues

Facebook

Alors aujourd'hui, notre petite Kali va enfin chez elle pour toujours.
Nous avons Kali depuis longtemps, mais aujourd'hui, elle est partie partager sa vie avec une belle famille et leur petit yorkie afin qu'elle s'amuse bien avec un autre toutou de la même taille.

Habituellement, le placement est assez simple (en fonction des besoins des chiens), mais comme nous avons Kali depuis si longtemps et comme elle aime tellement sa mère adoptive, nous avons fait ce qui était le plus simple et le mieux pour Kali.

Cette famille nous a montré à quel point ils étaient engagés et dévoués à faire tout ce qui était nécessaire pour rendre la transition aussi facile que possible pour Kali.

Ils sont venus rencontrer Kali TOUS les week-ends au cours des 5 dernières semaines environ, ils ont eu un rendez-vous de jeu dans leur jardin avec une mère adoptive présente. Ils ont ensuite eu Kali pour un après-midi, puis une journée complète puis une nuit le week-end dernier .. et aujourd'hui Kali va vivre avec eux pour toujours ..
Cela a permis à Kali d'apprendre à connaître la famille, de savoir qu'elle est en sécurité et qu'on s'occupe d'elle.
Cette famille nous a fait preuve d'engagement, de patience et de compréhension que nous ferons toujours ce qu'il y a de mieux pour les besoins de chaque chien.
Nous savons qu'elle va beaucoup manquer à Lynda ..une maman adoptive incroyable ces derniers mois pour Kali ..


Offrir un choix

Malheureusement, demander à Microsoft de conserver toutes les versions de chaque site Web pour toujours et vous permettre de choisir la version que vous souhaitez utiliser n'est tout simplement pas une option.

L'ancien look de msn.com finira par disparaître. Il est irréaliste de s'attendre à ce que Microsoft maintienne à la fois l'ancienne version et la nouvelle au-delà de la période d'essai/d'aperçu. Surtout pour un site Web gratuit, les dépenses pour le faire sont tout simplement loin de le justifier.

Et nous sommes déjà venus ici. Hotmail a changé son apparence, puis plus tard est devenu Outlook.com. Finalement, l'ancien Hotmail a complètement disparu et Outlook.com est devenu la nouvelle interface officielle.


Contenu

Dans son introduction à l'édition Penguin de paradis perdu, le savant de Milton John Leonard note : « John Milton avait presque soixante ans lorsqu'il a publié paradis perdu en 1667. Le biographe John Aubrey (1626-1697) nous dit que le poème a été commencé vers 1658 et terminé vers 1663. Cependant, des parties ont presque certainement été écrites plus tôt et ses racines se trouvent dans la première jeunesse de Milton. " [4] Leonard spécule que la guerre civile anglaise a interrompu les premières tentatives de Milton pour commencer son « [poème] épique qui engloberait tout l'espace et le temps. » [4]

Leonard note également que Milton « n'avait pas initialement prévu d'écrire une épopée biblique ». [4] Étant donné que les épopées étaient généralement écrites sur des rois et des reines héroïques (et avec des dieux païens), Milton envisageait à l'origine son épopée comme étant basée sur un roi légendaire saxon ou britannique comme la légende du roi Arthur. [5] [6]

Devenu aveugle en 1652, Milton écrivit paradis perdu entièrement par dictée avec l'aide d'amanuenses et d'amis. Il a également écrit le poème épique alors qu'il était souvent malade, souffrant de goutte, et malgré les souffrances émotionnelles après la mort prématurée de sa seconde épouse, Katherine Woodcock, en 1658, et la mort de leur petite fille. [7]

John Milton, paradis perdu, 9.509-15. (Je souligne)

Dans la version 1667 de paradis perdu, le poème était divisé en dix livres. Cependant, dans l'édition de 1672, le texte a été réorganisé en douze livres. [9] Dans l'impression plus tard, " les arguments " (les résumés brefs) ont été insérés au début de chaque livre. [dix]

Milton a utilisé un certain nombre d'acrostiques dans le poème. Dans le livre 9, un verset décrivant le serpent qui a tenté Eve de manger le fruit défendu dans le jardin d'Eden énonce « SATAN » (9.510), tandis qu'ailleurs dans le même livre, Milton énonce « FFAALL » et « FALL » (9.333 ). Respectivement, ceux-ci représentent probablement la double chute de l'humanité incarnée en Adam et Eve, ainsi que la chute de Satan du ciel. [11]

Le poème suit la tradition épique de commencer dans les médias res (au milieu des choses), l'histoire de fond étant racontée plus tard.

L'histoire de Milton a deux arcs narratifs, l'un sur Satan (Lucifer) et l'autre, Adam et Eve. Cela commence après que Satan et les autres anges déchus ont été vaincus et bannis en enfer, ou, comme on l'appelle aussi dans le poème, Tartare. À Pandæmonium, la capitale de l'Enfer, Satan utilise son talent rhétorique pour organiser ses partisans, il est aidé par Mammon et Belzébuth. Belial et Moloch sont également présents. À la fin du débat, Satan se porte volontaire pour corrompre la Terre nouvellement créée et la nouvelle et la plus favorisée création de Dieu, l'humanité. Il brave seul les dangers des Abysses, d'une manière qui rappelle Ulysse ou Enée. Après une traversée ardue du Chaos en dehors de l'Enfer, il entre dans le nouveau Monde matériel de Dieu, et plus tard dans le Jardin d'Eden.

À plusieurs moments du poème, une guerre angélique pour le ciel est racontée sous différents angles. La rébellion de Satan suit la convention épique de la guerre à grande échelle. Les batailles entre les anges fidèles et les forces de Satan se déroulent sur trois jours. Lors de la bataille finale, le Fils de Dieu bat à lui seul toute la légion de rebelles angéliques et les bannit du Ciel. Suite à cette purge, Dieu crée le Monde, aboutissant à sa création d'Adam et Eve. Alors que Dieu a donné à Adam et Eve la liberté totale et le pouvoir de régner sur toute la création, il leur a donné un commandement explicite : ne pas manger de l'arbre de la connaissance du bien et du mal sous peine de mort.

L'histoire de la tentation et de la chute d'Adam et Ève est une épopée d'un nouveau genre fondamentalement différente : une épopée domestique. Adam et Eve sont présentés comme ayant une relation amoureuse et sexuelle tout en étant toujours sans péché. Ils ont des passions et des personnalités distinctes. Satan, déguisé en serpent, tente avec succès Eve de manger de l'arbre en s'attaquant à sa vanité et en la trompant avec de la rhétorique. Adam, apprenant qu'Ève a péché, commet sciemment le même péché. Il déclare à Eve que puisqu'elle a été faite de sa chair, ils sont liés l'un à l'autre – si elle meurt, il doit aussi mourir. De cette manière, Milton dépeint Adam comme une figure héroïque, mais aussi comme un plus grand pécheur qu'Ève, car il est conscient que ce qu'il fait est mal.

Après avoir mangé le fruit, Adam et Eve ont des relations sexuelles lubriques. Au début, Adam est convaincu qu'Ève avait raison de penser que manger le fruit serait bénéfique. Cependant, ils s'endorment rapidement et font de terribles cauchemars, et après leur réveil, ils ressentent de la culpabilité et de la honte pour la première fois. Réalisant qu'ils ont commis un acte terrible contre Dieu, ils s'engagent dans des récriminations mutuelles.

Pendant ce temps, Satan retourne triomphalement en enfer, au milieu des louanges de ses compagnons anges déchus. Il leur raconte comment leur plan a fonctionné et comment l'humanité est tombée, leur donnant une domination complète sur le paradis. Alors qu'il termine son discours, cependant, les anges déchus autour de lui deviennent des serpents hideux, et assez tôt, Satan lui-même se transforme en serpent, privé de membres et incapable de parler. Ainsi, ils partagent la même punition, comme ils partagent la même culpabilité.

Eve fait appel à Adam pour la réconciliation de leurs actions. Ses encouragements leur permettent de s'approcher de Dieu et de demander grâce, en s'inclinant sur un genou suppliant, pour recevoir le pardon. Dans une vision que lui montre l'archange Michel, Adam est témoin de tout ce qui arrivera à l'humanité jusqu'au déluge. Adam est très bouleversé par cette vision de l'avenir, alors Michael lui parle également de la rédemption potentielle de l'humanité du péché originel par Jésus-Christ (que Michael appelle "le roi Messie").

Adam et Eve sont chassés d'Eden, et Michael dit qu'Adam peut trouver "un paradis en toi, plus heureux de loin". Adam et Eve ont désormais une relation plus distante avec Dieu, qui est omniprésent mais invisible (contrairement au Père tangible dans le jardin d'Eden).

Satan Modifier

Satan, anciennement appelé Lucifer, est le premier personnage majeur introduit dans le poème. Il était autrefois le plus beau de tous les anges, [ citation requise ] et est une figure tragique qui déclare : « Mieux vaut régner en enfer que servir au ciel » (1.263). Suite à sa vaine rébellion contre Dieu, il est chassé du Ciel et condamné à l'Enfer. La rébellion découle de l'orgueil et de l'envie de Satan (5.660ff.). Il explique son intention à Abdiel, l'un des fidèles de Dieu :

par preuve à essayer
Qui est notre égal : alors tu verras
Que ce soit par supplication, nous entendons
Adresse, et pour commencer le Trône Tout-Puissant
Suppliant ou assiégeant. (5.865-69)

Satan est puissant et charismatique. Ses pouvoirs de persuasion sont évidents tout au long du livre. Il n'est pas seulement rusé et trompeur : il est également capable de rallier les anges déchus pour continuer dans la rébellion après leur agonisante défaite dans la guerre angélique. Bien qu'il soit communément admis qu'il s'agit de la force antagoniste dans paradis perdu, [ citation requise ] Satan peut être mieux défini comme un héros tragique ou hellénique. Selon William McCollom, une qualité du héros tragique classique est qu'il n'est pas parfaitement bon et que sa défaite est causée par un défaut tragique. Satan provoque à la fois la chute de l'homme et la damnation éternelle de ses compagnons anges déchus malgré son dévouement envers ses camarades. De plus, les qualités helléniques de Satan, telles que son immense courage et, peut-être, son manque de morale complètement définie aggravent sa nature tragique. [12] [ éclaircissements nécessaires ]

Le statut de Satan en tant que protagoniste dans le poème épique est débattu. [ citation requise ] Milton le caractérise comme tel, [ citation requise ] mais il manque à Satan plusieurs traits clés qui feraient autrement de lui le protagoniste définitif de l'œuvre. Un facteur décisif qui insinue son rôle de protagoniste dans l'histoire est que le plus souvent un protagoniste est fortement caractérisé et bien mieux décrit que les autres personnages, et la façon dont le personnage est écrit est censée le faire paraître plus intéressant ou spécial pour le lecteur. [13] D'ailleurs, Satan est à la fois bien décrit et décrit comme étant assez polyvalent en ce sens qu'il est montré comme ayant la capacité de faire le mal tout en conservant ses qualités sympathiques caractéristiques et c'est donc cette nature complexe et relatable qui fait de lui un candidat probable pour le protagoniste principal de l'histoire. [13] [ éclaircissements nécessaires ]

Selon certaines définitions, un protagoniste doit pouvoir exister en soi et les personnages secondaires de l'œuvre n'existent que pour faire avancer l'intrigue du protagoniste. [14] Parce que Satan n'existe pas uniquement pour lui-même, car sans Dieu, il n'aurait pas de rôle à jouer dans l'histoire, il peut ne pas être considéré comme le protagoniste en raison des changements continuels de perspective et de l'importance relative des personnages dans chaque livre. du travail. L'existence de Satan dans l'histoire implique sa rébellion contre Dieu et sa détermination à corrompre les êtres que Dieu crée, afin de perpétuer le mal afin qu'il puisse y avoir un équilibre et une justice discernables pour lui-même et ses anges déchus. [ éclaircissements nécessaires ] Il est donc plus probable qu'il existe pour combattre Dieu, faisant de son statut le protagoniste définitif de l'œuvre relative à chaque livre. Suivant cette logique, Satan peut très bien être considéré comme un antagoniste dans le poème, alors que Dieu pourrait plutôt être considéré comme le protagoniste.

Le statut de Satan en tant que héros traditionnel dans l'œuvre est également sujet à débat car le terme « héros » évoque des significations différentes selon l'époque et la personne qui donne la définition, et est donc un sujet de discorde dans le texte. Selon Aristote, un héros est quelqu'un qui est « surhumain, divin et divin », mais qui est aussi humain. [15] Un héros devrait être soit un humain avec des pouvoirs semblables à ceux de Dieu, soit la progéniture de Dieu. Alors que Milton donne des raisons de croire que Satan est surhumain, car il était à l'origine un ange, il est tout sauf humain. [ éclaircissements nécessaires ] Cependant, on pourrait soutenir que les fautes de Satan le rendent plus humain que tout autre être divin décrit dans l'œuvre de Milton, comme Torquato Tasso et Francesco Piccolomini ont développé la définition d'Aristote et ont déclaré que pour être héroïque, il faut être parfaitement ou trop vertueux. [16] À cet égard, Satan démontre à plusieurs reprises un manque de vertu tout au long de l'histoire alors qu'il a l'intention de tenter les créations de Dieu avec le mal afin de détruire le bien que Dieu essaie de créer. Par conséquent, Satan n'est pas un héros selon la définition élargie de Tasso et Piccolomini. Satan va à l'encontre de la loi de Dieu et devient donc corrompu et dépourvu de vertu, et, comme l'a averti Piccolomini, "le vice peut être confondu avec la vertu héroïque". [15] Satan est très dévoué à sa cause. Sa cause est mauvaise, mais il s'efforce de filer ses sinistres aspirations pour apparaître comme de bonnes. [ citation requise ] Satan atteint cette fin à plusieurs reprises tout au long du texte alors qu'il énerve sa bande d'anges déchus pendant son discours en leur disant délibérément de faire le mal pour expliquer l'hypocrisie de Dieu et encore pendant sa supplication à Eve. [ éclaircissements nécessaires ] Il fait paraître ses intentions pures et positives même lorsqu'elles sont enracinées dans le mal et, selon Steadman, c'est la principale raison pour laquelle les lecteurs confondent souvent Satan avec un héros. [16]

Bien que l'armée de Satan perde inévitablement la guerre contre Dieu, Satan atteint une position de pouvoir et commence son règne en enfer avec son groupe de fidèles, composé d'anges déchus, qui est décrit comme étant un « tiers du ciel ». La caractérisation de Satan en tant que leader d'une cause défaillante s'intègre également à cela et est mieux illustrée par sa propre citation, [ éclaircissements nécessaires ]

Fall'n Cherube, être faible est misérable
Faire ou souffrir : mais sachez-le bien,
Faire le bien ne sera jamais notre tâche,
Mais jamais faire du mal notre seul plaisir,
Comme étant contraire à sa haute volonté
A qui on résiste. Si donc sa Providence
De notre mal cherche à faire sortir le bien,
Notre travail doit être de pervertir cette fin,
Et du bien encore pour trouver les moyens du mal
Lequel souvent peut réussir, comme peut-être
Le chagrinerai, si je n'échoue pas, et dérangerai
Ses conseils les plus intimes de leur but. (1.157-68)

comme par une solidarité partagée épousée par une rhétorique habilitante, Satan énerve ses compagnons d'armes et les maintient concentrés sur leur objectif commun. [17] Semblable aux sentiments républicains de Milton de renverser le roi d'Angleterre pour à la fois une meilleure représentation et un pouvoir parlementaire, Satan soutient que sa rébellion partagée avec les anges déchus est un effort pour « expliquer l'hypocrisie de Dieu » [17]. citation requise ] et, ce faisant, ils seront traités avec le respect et la reconnaissance qu'ils méritent. Comme le soutient l'érudit Wayne Rebhorn, "Satan insiste sur le fait que lui et ses compagnons révolutionnaires ont occupé leur place de droit et l'ont même conduit à prétendre qu'ils étaient auto-créés et auto-entretenus" et donc la position de Satan dans la rébellion est très semblable à celle de son propre créateur du monde réel. [18]

Adam Modifier

Adam est le premier humain créé par Dieu. Adam demande un compagnon à Dieu :

De fraternité je parle
Tel que je cherche, apte à participer
Tout plaisir rationnel, où la brute
Ne peut pas être le conjoint humain. (8.389-92)

Dieu approuve sa demande puis crée Eve. Dieu nomme Adam et Eve pour régner sur toutes les créatures du monde et résider dans le jardin d'Eden.

Adam est plus sociable qu'Eve et aspire à sa compagnie. Il est complètement amoureux d'elle. Raphaël lui conseille de « prendre garde à ce que la passion n'influence / ton jugement » (5.635-36). Mais le grand amour d'Adam pour Eve contribue à sa désobéissance à Dieu.

Contrairement à l'Adam biblique, avant que l'Adam de Milton ne quitte le paradis, l'archange Michel lui donne un aperçu de l'avenir de l'humanité, qui comprend des histoires de l'Ancien et du Nouveau Testament.

Eve Modifier

Eve est le deuxième humain créé par Dieu. Dieu prend une des côtes d'Adam et la façonne en Eve. Que Eve soit réellement inférieure à Adam est un point délicat. Elle refuse souvent d'être soumise. Eve est peut-être la plus intelligente des deux. Elle est généralement heureuse, mais aspire à la connaissance, en particulier à la connaissance de soi. [ citation requise ] Quand elle a rencontré Adam pour la première fois, elle s'est détournée, plus intéressée par elle-même. Elle avait regardé son reflet dans un lac avant d'être conduite invisiblement vers Adam. Racontant cela à Adam, elle avoue qu'elle l'a trouvé

moins juste,
Moins de soft gagnant, moins de mildiou aimable,
Puis cette image fluide et fluide. (4.477-80)

Néanmoins, Adam l'expliquera plus tard à Raphaël comme étant celui d'Eve.

Innocence et vierge pudeur,
Sa vertu et la conscience de sa valeur,
Ce serait gagné et gagné. (8.501-03)

Mais le jugement d'Adam n'est pas toujours solide. Et Eve est belle.

Bien qu'Eve aime Adam, elle peut se sentir étouffée par sa présence constante. [ citation requise ] Dans le livre 9, elle convainc Adam de se séparer pendant un certain temps pour travailler dans différentes parties du jardin. Dans sa solitude, elle est trompée par Satan. Satan dans le serpent conduit Eve à l'arbre interdit puis la persuade qu'il a mangé de ses fruits et acquis la connaissance et qu'elle devrait faire de même. Elle n'est pas facilement persuadée de manger, mais elle a faim de corps et d'esprit.

Le Fils de Dieu Modifier

Le Fils de Dieu est l'esprit qui s'incarnera en Jésus-Christ, bien qu'il ne soit jamais nommé explicitement parce qu'il n'a pas encore pris forme humaine. Milton croyait en une doctrine subordinationiste de la christologie qui considérait le Fils comme secondaire par rapport au Père et comme le « grand vice-régent » de Dieu (5.609).

John Milton, paradis perdu, 5.600-15.

Le Dieu de Milton dans paradis perdu se réfère au Fils comme « Ma parole, ma sagesse et ma puissance efficace » (3.170). Le poème n'est pas explicitement anti-trinitaire, mais il est cohérent avec les convictions de Milton. Le Fils est le héros ultime de l'épopée et est infiniment puissant - il bat à lui seul Satan et ses disciples et les conduit en enfer. Après leur chute, le Fils de Dieu parle à Adam et Eve du jugement de Dieu. Avant leur chute, le Père prédit leur "Trahison" (3.207) et que l'Homme

avec toute sa postérité doit teindre,
Dye hee ou Justice doit sauf pour lui
Certains autres capables, et aussi disposés, paient
La satisfaction rigide, la mort pour la mort. (3.210-12)

Le Père demande alors s'il y a « Dwels in all Heaven charity si cher ? » (3.216) Et le Fils se porte volontaire.

Dans le dernier livre, une vision du Salut par le Fils est révélée à Adam par Michael. Le nom de Jésus de Nazareth et les détails de l'histoire de Jésus ne sont pas représentés dans le poème, [19] bien qu'ils y soient évoqués. Michael explique que « Josué, que les Gentils appellent Jésus », préfigure le Fils de Dieu, « son nom et son office » pour « réprimer / Le Serpent adversaire, et ramener [. Paradis éternel de repos." [20]

Dieu le Père Modifier

Dieu le Père est le créateur du Ciel, de l'Enfer, du monde, de tous et de tout ce qui existe, par l'intermédiaire de Son Fils. Milton présente Dieu comme tout-puissant et omniscient, comme un être infiniment grand qui ne peut être renversé même par la grande armée d'anges que Satan incite contre lui. Milton décrit Dieu comme discutant souvent de ses plans et des motifs de ses actions avec le Fils de Dieu. Le poème montre Dieu créant le monde de la manière dont Milton croyait que c'était fait, c'est-à-dire que Dieu a créé le ciel, la terre, l'enfer et toutes les créatures qui habitent ces plans séparés à partir d'une partie de lui-même, pas à partir de rien. [21] Ainsi, selon Milton, l'autorité ultime de Dieu sur toutes les choses qui arrivent découle du fait qu'il est « l'auteur » de toute la création. Satan essaie de justifier sa rébellion en niant cet aspect de Dieu et en revendiquant l'auto-création, mais il s'avoue la vérité par ailleurs, et que Dieu "ne méritait pas un tel retour/ De moi, qu'il a créé ce que j'étais". [22] [23]

Raphaël Modifier

Raphaël est un archange affable que Dieu envoie à Eden :

la moitié de cette journée en tant qu'ami avec un ami
Conversez avec Adam, [. ]
et un tel discours amène,
Comme peut le conseiller de son état heureux,
Le bonheur en son pouvoir laissé libre,
Laissé à son libre arbitre, sa Volonté pourtant libre,
Pourtant mutable d'où l'avertir de se méfier
Il n'a pas fait un écart trop sûr : dis-lui avec tout
Son danger, et de qui, quel ennemi
Tombé en retard de Heav'n, il complote maintenant
La chute des autres du même état de félicité
Par la violence, non, car cela sera résisté,
Mais par la tromperie et les mensonges, cela lui fait savoir,
De peur qu'il ne transgresse volontairement, il prétend
Surprise, sans avertissement, imprévu. (5.229-45)

Raphaël discute longuement avec le curieux Adam de ce qui s'est passé et concerne le bonheur présent et futur. Il admoneste gentiment Adam. La mesure dans laquelle Eve est présente ou intéressée par Raphaël n'est pas claire.

Michel Modifier

Michael est un archange qui est prééminent dans les prouesses militaires. Il mène la bataille et utilise une épée qui « lui a été donnée de manière à ce que ni vif / ni solide ne puisse résister à ce tranchant » (6.322-23).

Dieu envoie Michael à Eden, l'accusant :

du Paradis de Dieu
Sans remords chassez la Paire pécheresse
De la terre sanctifiée th' impie, et dénoncer
A eux et à leur descendance de là
Bannissement perpétuel. [. ]
Si patiemment tes ordres ils obéissent,
Rejetez-les pas inconsolable
A Adam ce qui viendra dans les jours futurs,
Comme je t'éclaire, mélange
Mon Cov'nant dans la graine de la femme renouvelé
Alors envoie-les, bien que tristes, mais en paix. (11.103-17)

Il est également chargé d'établir une garde pour le paradis.

Quand Adam le voit venir, il le décrit à Eve comme

pas terrible,
Que je devrais craindre, ni sociable doux,
Comme Raphaël, que je devrais beaucoup confier,
Mais solennel et sublime, que ne pas offenser,
Avec révérence, je dois vous rencontrer, et vous vous retirerez. (11.233-37)

Mariage Modifier

Milton a d'abord présenté Adam et Eve dans le livre IV avec impartialité. La relation entre Adam et Eve est une relation de "dépendance mutuelle, pas une relation de domination ou de hiérarchie". Alors que l'auteur plaçait Adam au-dessus d'Ève dans sa connaissance intellectuelle et, à son tour, sa relation à Dieu, il accordait à Ève le bénéfice de la connaissance par l'expérience. Hermine Van Nuis précise que bien qu'il y ait une rigueur spécifiée pour les rôles masculins et féminins, Adam et Eve acceptent sans réserve leurs rôles désignés. [24] Plutôt que de considérer ces rôles comme imposés, chacun utilise sa mission comme un atout dans sa relation mutuelle. Ces distinctions peuvent être interprétées comme le point de vue de Milton sur l'importance de la réciprocité entre mari et femme.

Lors de l'examen de la relation entre Adam et Eve, certains critiques appliquent à Dieu une vision de la hiérarchie et de l'importance centrée sur Adam ou centrée sur Eve. David Mikics soutient, en revanche, que ces positions "surestiment l'indépendance des positions des personnages, et manquent donc la manière dont Adam et Eve sont liés l'un à l'autre". [25] Le récit de Milton dépeint une relation où le mari et la femme (ici, Adam et Eve) dépendent l'un de l'autre et, à travers les différences de chacun, prospèrent. [25] Pourtant, il y a plusieurs cas où Adam communique directement avec Dieu tandis qu'Ève doit passer par Adam à Dieu ainsi, certains ont décrit Adam comme son guide. [26]

Bien que Milton ne mentionne pas directement le divorce, les critiques avancent des théories sur le point de vue de Milton sur le divorce sur la base de leurs inférences à partir du poème et de ses tracts sur le divorce écrits plus tôt dans sa vie. D'autres travaux de Milton suggèrent qu'il considérait le mariage comme une entité distincte de l'église. Discuter paradis perdu, Biberman entretient l'idée que « le mariage est un contrat conclu à la fois par l'homme et la femme ». [27] Ces idées impliquent que Milton peut avoir favorisé que l'homme et la femme aient un accès égal au mariage et au divorce.

Idolâtrie Modifier

Les contemporains de Milton du XVIIe siècle critiquaient dans l'ensemble ses idées et le considéraient comme un radical, principalement à cause de ses opinions protestantes sur la politique et la religion. L'un des arguments les plus controversés de Milton était centré sur son concept de ce qui est idolâtre, sujet qui est profondément ancré dans paradis perdu.

La première critique de Milton contre l'idolâtrie s'est concentrée sur la construction de temples et d'autres bâtiments pour servir de lieux de culte. Dans le livre XI de paradis perdu, Adam essaie d'expier ses péchés en offrant de construire des autels pour adorer Dieu. En réponse, l'ange Michel explique qu'Adam n'a pas besoin de construire des objets physiques pour expérimenter la présence de Dieu. [28] Joseph Lyle pointe cet exemple, expliquant que « Quand Milton s'oppose à l'architecture, ce n'est pas une qualité inhérente aux bâtiments eux-mêmes qu'il trouve offensant, mais plutôt leur tendance à agir comme des lieux commodes auxquels l'idolâtrie, au fil du temps, adhérera inévitablement ." [29] Même si l'idée est de nature pure, Milton pensait que cela conduirait inévitablement à l'idolâtrie simplement à cause de la nature des humains. C'est-à-dire qu'au lieu de diriger leurs pensées vers Dieu, les humains se tourneront vers des objets érigés et y investiront faussement leur foi. Alors qu'Adam tente de construire un autel à Dieu, les critiques notent qu'Eve est également coupable d'idolâtrie, mais d'une manière différente. Harding pense que le narcissisme et l'obsession d'Eve pour elle-même constituent de l'idolâtrie. [30] Plus précisément, Harding prétend que ". sous l'influence du serpent, l'idolâtrie et l'auto-déification d'Eve préfigurent les erreurs dans lesquelles ses 'Fils' s'égareront." [30] Tout comme Adam, Eve place faussement sa foi en elle-même, l'Arbre de la Connaissance, et dans une certaine mesure le Serpent, qui ne se comparent pas tous à la nature idéale de Dieu.

Milton a rendu ses vues sur l'idolâtrie plus explicites avec la création de Pandæmonium et son allusion au temple de Salomon. Au début de paradis perdu et tout au long du poème, il y a plusieurs références à l'ascension et à la chute éventuelle du temple de Salomon. Les critiques expliquent que « le temple de Salomon fournit une démonstration explicite de la façon dont un artefact passe de sa genèse dans la pratique dévotionnelle à une fin idolâtre ». [31] Cet exemple, parmi les nombreux présentés, traduit distinctement les vues de Milton sur les dangers de l'idolâtrie. Même si l'on construit une structure au nom de Dieu, les meilleures intentions peuvent devenir immorales dans l'idolâtrie. De plus, les critiques ont établi des parallèles entre le Pandémonium et la basilique Saint-Pierre, [ citation requise ] et le Panthéon. La majorité de ces similitudes tournent autour d'une ressemblance structurelle, mais comme l'explique Lyle, elles jouent un rôle plus important. En reliant la basilique Saint-Pierre et le Panthéon au Pandémonium - une structure idéalement fausse - les deux célèbres édifices prennent un faux sens. [32] Cette comparaison représente le mieux les vues protestantes de Milton, puisqu'elle rejette à la fois la perspective purement catholique et la perspective païenne.

En plus de rejeter le catholicisme, Milton s'est révolté contre l'idée d'un monarque régnant de droit divin. Il considérait la pratique comme idolâtre. Barbara Lewalski conclut que le thème de l'idolâtrie dans paradis perdu "est une version exagérée de l'idolâtrie que Milton a longtemps associée à l'idéologie Stuart de la royauté divine." [33] De l'avis de Milton, tout objet, humain ou non humain, qui reçoit une attention particulière digne de Dieu, est considéré comme idolâtre.

L'écrivain et critique Samuel Johnson a écrit que paradis perdu montre « le pouvoir particulier de [Milton] d'étonner » et que « [Milton] semble avoir bien connu son propre génie, et savoir ce que la nature lui avait accordé plus généreusement qu'à d'autres : le pouvoir de montrer le vaste, illuminant le splendide, renforçant l'horrible, assombrissant le sombre et aggravant l'effroyable." [34]

L'érudit de Milton John Leonard a interprété la « guerre impie » entre le Ciel et l'Enfer comme une guerre civile : [35] [ page nécessaire ]

paradis perdu est, entre autres, un poème sur la guerre civile. Satan déclenche une « guerre impie au ciel » (i 43) en menant un tiers des anges en révolte contre Dieu. Le terme « guerre impie » implique que la guerre civile est impie. Mais Milton a applaudi le peuple anglais pour avoir eu le courage de déposer et d'exécuter le roi Charles Ier. Dans son poème, cependant, il prend le parti de « l'affreux monarque du ciel » (IV 960). Les critiques se sont longtemps penchés sur la question de savoir pourquoi un antimonarchiste et défenseur du régicide aurait dû choisir un sujet qui l'obligeait à défendre l'autorité monarchique.

Les éditeurs de la Poetry Foundation soutiennent que la critique de Milton à l'encontre de la monarchie anglaise visait spécifiquement la monarchie Stuart et non le système monarchique en général. [3]

Dans la même veine, le critique et écrivain C.S. Lewis a soutenu qu'il n'y avait aucune contradiction dans la position de Milton dans le poème puisque « Milton croyait que Dieu était son « supérieur naturel » et que Charles Stuart ne l'était pas ». Lewis a interprété le poème comme un véritable conte de moralité chrétienne. [35] [ page nécessaire ] D'autres critiques, comme William Empson, la considèrent comme une œuvre plus ambiguë, la caractérisation complexe de Satan par Milton jouant un grand rôle dans cette ambiguïté perçue. [35] [ page nécessaire ] Empson a fait valoir que « Milton mérite le mérite d'avoir rendu Dieu méchant, puisque le Dieu du christianisme est « un Dieu méchant ». [35] [ page nécessaire ]

Blake a écrit dans Le mariage du ciel et de l'enfer: "La raison pour laquelle Milton a écrit dans les fers quand il a écrit sur les anges et Dieu, et en liberté quand sur les diables et l'enfer, c'est parce qu'il était un vrai poète et du parti du diable sans le savoir." [36] Cette citation représente succinctement la manière dont certains poètes romantiques anglais des XVIIIe et XIXe siècles considéraient Milton.

Parlant de la complexité de l'épopée de Milton, les conférences de John Rogers font de leur mieux pour synthétiser "les avantages et les limites d'un large éventail de techniques d'interprétation et de préoccupations théoriques dans l'érudition et la critique de Milton". [37]

Le point de vue d'Empson est complexe. Leonard fait remarquer que « Empson ne nie jamais que le plan de Satan est méchant. Ce qu'il nie, c'est que Dieu est innocent de sa méchanceté : » , c'est aussi le plan de Dieu [puisque Dieu dans paradis perdu est dépeint comme étant à la fois omniscient et omnipotent].'" [35] [ page nécessaire ] Leonard appelle le point de vue d'Empson "un argument puissant", il note que cette interprétation a été contestée par Dennis Danielson dans son livre Le Bon Dieu de Milton (1982). [35] [ page nécessaire ]

Épopée chrétienne Modifier

Milton n'a pas été le premier à écrire un poème épique sur un thème chrétien. Il existe des précurseurs bien connus :

  • La Battaglia céleste entre Michele et Lucifero (1568), par Antonio Alfani
  • La Sepmaine (1578), par Guillaume Du Bartas
  • La Gerusalemme liberata (1581), par Torquato Tasse
  • Angeleida (1590), par Erasmo di Valvasone
  • Le sette giornate del mondo creato (1607), par Tasse
  • De la création du monde (1615), par Alonso de Acevedo.

D'autre part, selon Tobias Gregory, il était :

le plus théologiquement appris parmi les premiers poètes épiques modernes. C'était d'ailleurs un théologien d'une grande indépendance d'esprit, et qui développait ses talents au sein d'une société où le problème de la justice divine était débattu avec une intensité particulière. [38]

Il est capable d'établir l'action divine et ses personnages divins d'une manière supérieure aux autres poètes épiques de la Renaissance, dont Ludovico Ariosto ou Tasso. [39]

Dans paradis perdu Milton ignore également le format épique traditionnel, qui a commencé avec Homer, d'un complot basé sur un conflit mortel entre des armées opposées avec des divinités veillant et interférant occasionnellement avec l'action. Au lieu de cela, la divinité et le mortel sont impliqués dans un conflit qui, tout en se terminant momentanément en tragédie, offre un salut futur. [39] Dans les deux paradis perdu et Paradis retrouvé, Milton incorpore des aspects du modèle épique de Lucan, l'épopée du point de vue des vaincus. Bien qu'il n'accepte pas complètement le modèle dans Paradis retrouvé, he incorporates the "anti-Virgilian, anti-imperial epic tradition of Lucan". [40] Milton goes further than Lucan in this belief and "Paradise Lost et Paradise Regained carry further, too, the movement toward and valorization of romance that Lucan's tradition had begun, to the point where Milton's poems effectively create their own new genre". [41]

Blank verse Edit

Blank verse was not much used in the non-dramatic poetry of the 17th century until Paradise Lost, in which Milton used it with much license and tremendous skill. Milton used the flexibility of blank verse, its capacity to support syntactic complexity, to the utmost, in passages such as these:

. Into what Pit thou seest
From what highth fal'n, so much the stronger provd
He with his Thunder: and till then who knew
The force of those dire Arms? yet not for those
Nor what the Potent Victor in his rage
Can else inflict do I repent or change,
Though chang'd in outward lustre that fixt mind
And high disdain, from sence of injur'd merit,
That with the mightiest rais'd me to contend,
And to the fierce contention brought along
Innumerable force of Spirits arm'd
That durst dislike his reign, and me preferring,
His utmost power with adverse power oppos'd
In dubious Battel on the Plains of Heav'n,
And shook his throne. What though the field be lost?
All is not lost the unconquerable Will,
And study of revenge, immortal hate,
And courage never to submit or yield:

Milton also wrote Paradise Regained and parts of Samson Agonistes in blank verse.

Although Milton was not the first to use blank verse, his use of it was very influential and he became known for the style. When Miltonic verse became popular, Samuel Johnson mocked Milton for inspiring bad blank verse, but he recognized that Milton's verse style was very influential. [43] Poets such as Alexander Pope, whose final, incomplete work was intended to be written in the form, [44] and John Keats, who complained that he relied too heavily on Milton, [45] adopted and picked up various aspects of his poetry. In particular, Miltonic blank verse became the standard for those attempting to write English epics for centuries following the publication of Paradise Lost and his later poetry. [46] The poet Robert Bridges analyzed his versification in the monograph Milton's Prosody.


Recover a lost or unsaved Word document

You can recover a lost or unsaved Microsoft Word document by using any of these methods:

If you're looking for information about how to recover other recent Office files, see the following articles:

If you can’t open the document, or the content in the document is damaged, see How to troubleshoot damaged documents in Word.

To find a lost document:

Search for Word documents

Try searching for the document in Windows:

  1. Select Début, type the document name (in Windows 8.1, type the name in the Chercher box), and then press Enter.
  2. Si la Documents list (or Files list in Windows 8.1) contains the document, double-click the document to open it in Word.

If the search results don't contain the file, go to the next method.

Search for Word backup files

Word backup file names have a ".wbk" extension. If you have the "backup copy" option selected in Word, there might be a backup copy of the file.

To check whether this option is on, select File > Options > Avancée, scroll down to the sauver section, and then select Always create backup copy.

If you have a Microsoft 365 subscription, check these two folder locations for a backup file:

  • C:Users<UserName>AppDataRoamingMicrosoftWord
  • C:Users<UserName>AppDataLocalMicrosoftOfficeUnsavedFiles

Noter: In these paths, replace <UserName> with your username.

To find the backup copy of the file, select Début, enter .wbk dans le Chercher box, and then press Enter. If you find any files that have the name "Backup of" followed by the name of the missing file, double-click the file name to open it.

If you don’t find a backup file for the document, go to the next method.

Check the Recycle Bin

If you deleted a Word document without emptying the Recycle Bin, you might be able to restore the document.

  1. Double-click the Recycle Bin on the Desktop.
  2. Search through the list of documents to see whether the deleted Word document is still there. If you don't know the file name, look for file types such as .doc, .docx, and .dot.
  3. If you find the desired Word file, right-click the file name, and then select Restaurer to recover the file.

If you don't find the desired file, go to the next method.

Windows File Recovery Tool

If you are using Windows 10, version 2004 or later, you can try the Windows File Recovery tool. Windows File Recovery is available from the Microsoft Store. You can use it to recover files that have been permanently deleted. For more information about this tool, see Recover lost files on Windows 10.

Restore documents saved to SharePoint and OneDrive

For documents that you saved or synced to OneDrive, see Restore deleted files or folders in OneDrive.

To find missing content or a newer version:

Word takes different actions to protect your changes in Word documents:

If Word opens a document from SharePoint or OneDrive, the program uses AutoSave to save changes to the “cloud” document. We recommend that you leave the AutoSave feature set to Sur.

If Word opens a document from your local disk or network shared folder, Word uses AutoRecover to save changes to an AutoRecover file. The default AutoRecover save interval is 10 minutes. We recommend that you leave the AutoRecover feature set to Sur.

Restart Word to open AutoRecover files

Word searches for AutoRecover files every time it starts. Therefore, you can try using the AutoRecover feature by closing and reopening Word. If Word finds any automatically recovered file, the Document Recovery task pane opens, and the missing document should be listed as "document name [Original]" or as "document name [Recovered]." If this occurs, double-click the file name in the Document Recovery pane, select File > Enregistrer sous, and then save the document as a .docx file. To manually change the extension to .docx, right-click the file, and select Rename.

Noter In Microsoft 365 Subscription, when Word starts, it searches for AutoRecover files. If any recovered files are found, Word opens them by having a Message Bar. Select sauver to save the recovered file as a .docx file. If there are many recovered files, Word usually opens the last-changed files, and puts the remaining files into the Document Recovery task pane.

Search for AutoRecover files

If you have a Microsoft 365 subscription, check the following folder locations for backup files:

  • C:Users<UserName>AppDataRoamingMicrosoftWord
  • C:Users<UserName>AppDataLocalMicrosoftOfficeUnsavedFiles

Noter: In these paths, replace <UserName> with your username.

If you don’t find the missing file in these locations, open Word, and select File > Info > Manage Document > Recover Unsaved Documents.

If you still haven’t found the file, try manually searching for AutoRecover files. To do this, select Début, enter .asd dans le Chercher box, then press Enter.

If you find any files that have the .asd extension, follow these steps:

  1. Open Word, and then go to File > Open > Browse.
  2. Dans le files of type list to the right of File name, sélectionnez All Files.
  3. Right-click the backup file that you found, and then select Open.

If there are no .asd files, go to the next method.

Search for temporary files

Temporary file names have a .tmp extension. To find these files, follow these steps:

  1. Select Start, type .tmp (in Windows 8.1, type .asd in the Search box), and then press Enter.
  2. Sélectionnez le Documents languette.
  3. Scroll through the files to search for file names that match the last few dates and times that you edited the document.
    • If you find the missing file, go to step 4.
    • If you don’t find the file, repeat steps 1 through 3, but search on the tilde character (


Small/thin 8 year old has lost weight and is now underweight. Help!

My 8 year old son has always been short and skinny (he was born averGe, but quickly went down the percentiles and has stayed at the bottom ever since).

However, I weighed him this morning and he appears to have lost 0.3kg since Christmas (so in the last 6 months). Whilst this probably isn't a significant amount, surely he should have put on weight? He has gained 1kg in the last year. He has also grown 8cm in the last year. When I put his weight and height into the NHS BMI site, he was a "healthy weight".. Just. If he weighed just 0.1kg less or was 1cm he is classed as underweight. He is on the 2nd centile for weight and just above the 9th for height.

Whilst my tape measure and scales could be wrong (he hasn't been measured by a health professional since the reception check up about 3 years ago) they are the same tape measure and scales I used previously.

I am quite concerned that he has lost weight (especially as he has very little to loose). He eats well and doesn't exercise that much (walks to school, swimming lessons and a after school PE club). I know it's a bad idea but I just googled weight loss in children and it mentioned cancer so I am a bit scad now. I know I need to take him to the doctor to get his weight/height double checked. Should I be panicking in the meantime?

(As an aside, it was very hard to find anything helpful about weight loss when googling as everything seemed to be about overweight children)

Just realised I forgot to put his actual measurements:

He's 8 years old, 121cm tall and weighs 19.6kg

Has he been ill in that time?

Dd1 (who was always on the 75%+ centiles for weight and height) had pneumonia when she was 8yo. She had to be weighed for medication and we found she'd lost weight from the last time she had been weighed two years previously.

She was checked out by the doctor for about a year to check she was putting on weight.
However she continued on the 25% for height and weight since then, so our conclusion was that she just naturally was tall at first, and then didn't grow so much after that.
I think she had lost due to illness, but also she wouldn't have put on as she wasn't growing as much even if she hadn't been ill.

Bizarrely, those measurements are almost exactly my son's - but he has had a medical condition from birth and is closely monitored.

I would go to the gp to be honest. I think these figures warrant further investigation.

In my totally non-medical opinion, I think there are lots of less frightening things it is more likely to be than cancer, so try not to worry too much. Bonne chance.

I think you need to take him to gp purely for recheck of figures and because you are worried. My dd is 6 and weighs about that and is 118cm. She isnt the skinniest girl in her year though and is quite petite but solid . She eats mountains of food but is a child who never ever stops, and is usually found upside down.

I doubt its anything sinister and the underweight/ normal thing is pretty marginal.

Thank you all for replying! He hasn't been ill. Actually he seems to be amazingly healthy and has only been off school ill for 3 days in the last 4 years, and two of those days were because of the 48 hour rule as he was sick once and the other because he had a fever and was a bit lethargic one morning but was fine by lunchtime. That must been a good sign surely!

I had a chat with DH and we decided to keep an eye on his weight for the next couple of weeks as well as trying to feed him a bit more. I will then take him to the doctors.

The measurement of 19.6kg was naked first thing in the morning on Thursday. We weighed him tonight after tea fully clothed and he weighed 20.6kg! So provided we weighed him fully clothed in the evening last time then he has put on 2kg in the last year, which is just about reasonable. This would be a gain of 0.7kg since christmas (if that was in the evening and fully clothed?). Who would have thought time of day and clothes could make a whole kg of difference! The other thing a friend pointed out was we weighed him on 28th December, so he would be massively bulked out with christmas food on that measurement!

However, he is still on the lighter side so I will get him checked out just to make sure anyway.

Just to add- by checked out, I mean measured/weighed by the doctor. I don't want blood tests or anything unless the doctor thinks he needs them.

DD is also 8. She is taller than your son (128cm) and weighs roughly the same (19.5kg). She is in the best of health and hardly ever ill (has had one day off school so far this year).

I'd check it out to be on the safe side, but some children just are skinny.

DS is 16 and has always been small and slim, between the first and fifth centile for weight. We went to see the GP last December as he was failing to gain weight with my efforts. GP gave us advice which I was already doing but it was the first step so fair enough. His BMI is 15.5 btw.

We now see a dietician and are getting supplements as well as the diet changes and he has put a little weight on. Here are some of the tips we've had.

Dairy products and milk should be full fat.
Eat small calorie rich meals little and often.
From a weight gain perspective, eat as much chocolate, biscuits and cereal bars as you want.

If your DS will drink them, smoothies made with milk or yoghurt are great and can have as much as 300-500 calories in one serving.

I encourage DS to drink a glass of milk rather than juice. He has a mid morning snack of a cereal bar and an afternoon snack of breakfast cereal with whole milk or those cheap noodles. He now has around 5-6 biscuit bars throughout the day and in his packed lunch. I don't always buy the leanest meat now, especially mince beef. Things like mayonnaise are also full fat and are great for packing extra calories in.

Thank you both. I am sure he probably is fine, I was most concerned thinking he'd lost weight in the last 6 months, although he might not have done now I have re-weighed him.

I just found a rather bizarre article on the nhs website about how many calories he should be having- apparently he should be having 1,745 calories a day! Slightly shocking when my calorie intake is meant to be 1,787 calories according to the 5:2 diet people!! I am going to try and calculate his calorie intake now as I am pretty sure it is nothing like that

That seems a lot! I am sure my daughter takes in nowhere near that amount and there is no way I could make her eat more (and in any case, I am not sure encouraging anyone to eat more than they actually want is a good idea). I would reckon DD takes in something like 1200 calories a day on a really good eating day. Mostly more like 1000. She is not hungry, not asking for snacks constantly, not even generally that interested in pudding once she has eaten her main meal. She does get full fat yoghurt (won't drink milk) and lots of cheese and butter and olive oil etc.

I give her taramasalata rather than hoummous for dipping veggies etc (it is really really calorific). I add cheese to anything I can such as mash or pasta dishes (I don't think extra calcium ever did anyone any harm and it's also calorific), she gets puddings of eg fruit crumble with lots of whipped cream (more dairy as she won't have milk), and I always add a layer of cream cheese to any sandwich. I just try to make sure her meals are varied and that they are as filling and calorific as possible for the small volume that she will eat. I don't give her much sweet stuff as she has had tooth problems in the past and am keen to avoid this in future as her adult teeth are now coming in.

Do get it checked out, SomethingFunny, but I don't think it sounds that concerning.

As an aside, what is your and your DH's build like? I am quite old and only weigh just over 8 stone (no dieting and only really walking around as exercise) and DH weighs about 10 stone which isn't much for a man who does a v physical job. When I've had comments about DD's weight in the past from HVs etc, I have gently pointed out that we are two skinny people who have produced a skinny child and I'd be loads more concerned if she didn't take after us and was heading towards the other end of the scale!

Mine eats as much as me or 1700 easily. It is beyond me where she puts it , even if she does have hollow legs there isn't much space in them.

I'd say mine eats about half as much as I do, and I am not restricting my calorie intake in any way except by appetite (nor is she). I eat the same meals as she does (including full-fat everything and cheese on everything) and am not especially active so I can't be eating much more than the 2000 or so calories a day we are meant to eat. I mean, I'm not putting on weight particularly.

DH is fairly slim build- I think he was quite skinny until he met me and I made him happy. He falls about midway in the BMI healthy range.
I am not slim- was overweight as a child (according to my mums records, I was the same weight at 2 as my son was at age 6!). I'm not overweight anymore, although I have to work at it, naturally I tend to just fall into the overweight category.

I have planned him some extra food/ more filling food this week. Trying to bump up his breakfasts, offer him more filling teas and offer him suppers. Not to encourage him to eat when he is full, but to see if he'd fancy a bit of something/bit more of something instead of not offering him more/a snack if he didn't actually ask for one if that makes sense.


8 Years old and lost to cancer. broken hearted. wasn't she beautiful?

I'm sorry bud. Lost mine last year to the same thing. Was pretty tough. Dogs are better than people.

So sorry to hear this. When I had to put my first GSP down a few years back, my buddy told me that dog heaven is also squirrel hell. That made me feel a little better for a little bit.

Harder to lose a bird dog it feels for some reason, lost my gsp 8 years ago same way, she was gorgeous brother

Brittany spaniel? She was beautiful sorry for your loss man.

I Have two others French Brits and they miss her too. I will take a small vial of ashes with me when we hunt so she can always be there. Am I being silly? Or is it just too recent (12/17).

I can’t even imagine. I have a Brittany too. She’s almost five.

What a beautiful girl. My condolences.

Pardon. We had to out down a shorthair at 8. Cancer also. I feel for you.

I'm so sorry. She was a beauty. Take solace in the fact that you are a better person because of her friendship, unconditional love and the lessons she taught YOU. She will always be a part of you, heart and soul, and her time with you will forever be celebrated and cherished with your memories

Sorry for your loss. I went through something similar a few years ago. Time helps, but I still tear up every once in a while. Be thankful for the time you had.

I’m so sorry for your loss, what a beautiful Breton! May I ask what kennel she’s from?

she was from https://www.gundogbreeders.com/breeders-minnesota/copper-spur-kennel.html. if you want to PM me I can give you leads on the best breeders. I have 2 others. One is the littermate of the one that passed. I have a male from https://www.coteaukennel.com/ who has show title and hunting titles who will be bred to a female in April or may. He is from North Dakota. I have had this breed since 1980 and am VRRY familiar with them. Some breeders you need to stay away from

So sorry for your loss. I lost a 12 year old golden retriever last year and I still cry from time to time. They become part of your family.

I have a very small vial of her ashes clipped to my upland vest so she can always come hunting with me.

Merci pour votre conseil. We have a buddy for her although she will hopefully help the dog we adopted from the animal shelter about 9 months ago. She is a coon dog that was severely abused and dumped in the woods after hurricane Michael. The shelter said she was just a sad girl and scared of about everything. I was walking by her cage there and she and I just bonded. My husband and I decided the girls (what we called our two dogs that had passed away) would want us to get her. She has had a hard time but she is now wagging her tail at us on her good days and she will let us hug her. So when Sailor arrived she was shy for a day or so but now she is playing a bit with her. Not for a long time but it is a step forward.


Voir la vidéo: Fossiles, Déluge et Géologie - Scientory 05