Suite

Créer un DEM à partir d'isolignes à l'aide d'ArcGIS Desktop ?

Créer un DEM à partir d'isolignes à l'aide d'ArcGIS Desktop ?


J'ai un grand ensemble de contours que j'ai reçus décomposés en plusieurs sous-ensembles différents. J'ai fusionné la plupart des sous-ensembles pour créer un plus grand ensemble de contours dans trois fichiers différents. J'ai ensuite créé trois jeux de données raster différents à partir des fichiers de formes de contour, mais dans ce processus, les rasters ont beaucoup de zones d'altitude zéro qui ne devraient pas être là.

Comment puis-je me débarrasser de ces zones d'altitude zéro pour créer un modèle d'altitude numérique plus précis ?

J'espérais que l'outil topo à raster interpolerait entre les différents contours pour nettoyer ces zones, mais ce n'est pas le cas. Mais, certaines des zones d'altitude zéro se trouvent dans des endroits où il y a un ruisseau, un étang ou un réservoir.


Vous avez commencé au bon endroit, TopoToRaster fera ce que vous avez demandé (créer un modèle d'élévation sans couture à partir de contours). Il y a beaucoup d'options et il peut être difficile de réussir, comme l'indique la longueur de l'aperçu. J'ai trouvé utile de lire les documents de l'outil source, ANUDEM, afin de mieux comprendre la théorie.

Avant ça, je commencerais par

  • choisir une petite zone qui a un échantillon représentatif de tous les types de terrain de votre région - collines, vallées, ruisseaux, plans d'eau - et
  • exécutez T2R avec une taille de cellule grossière et modifiez les options jusqu'à ce que vous commenciez à obtenir ce que vous recherchez. Choisissez une taille de cellule suffisamment grande pour qu'il ne faille pas plus d'une minute ou deux pour renvoyer les résultats. Cela vous permettra de parcourir rapidement les options et de réduire ce qui ne fonctionne pas.
  • Ajoutez une seule couche de données à la fois, commencez par les courbes de niveau uniquement, puis ajoutez des cours d'eau, des plans d'eau, etc. Assurez-vous de sélectionner le [champ] et le [type] appropriés pour chaque classe d'entités (domaineest « quel attribut contient la valeur d'altitude ? »).
  • Après avoir fait quelques passages, retournez à la documentation, et elle commencera à avoir plus de sens.

Ouvrez la "table attributaire" des contours et cliquez sur "start Editing" et modifiez l'élévation comme vous le souhaitez, essayez de la rendre aussi proche que possible de l'élévation réelle en chaque point.

Si cela ne fait aucune différence, supprimez les points.


Comment : créer des courbes de niveau à partir de fichiers .xyz

Un fichier XYZ (*.xyz) est un fichier ASCII ou un fichier de données contenant un ensemble de sommets avec des nombres à virgule flottante représentant les coordonnées X, Y et Z d'un sommet.

Il n'est pas possible d'ouvrir directement les fichiers XYZ dans ArcMap, par conséquent, le fichier doit d'abord être converti en entités ponctuelles et importé dans ArcMap. Avec les valeurs d'altitude dans le fichier XYZ, les données peuvent être utilisées pour créer un terrain pour la modélisation 3D ou les courbes de niveau.

Les instructions fournies décrivent comment créer des lignes de contour à partir d'un fichier .xyz.


Syntaxe

Entités polylignes de contour en sortie.

L'intervalle, ou la distance, entre les courbes de niveau.

Cela peut être n'importe quel nombre positif.

Les contours sont générés au-dessus et au-dessous de cette valeur selon les besoins pour couvrir toute la plage de valeurs du raster en entrée. La valeur par défaut est zéro.

Facteur de conversion d'unité utilisé lors de la génération des contours. La valeur par défaut est 1.

Les courbes de niveau sont générées en fonction des valeurs z du raster en entrée, qui sont souvent mesurées en mètres ou en pieds. Avec la valeur par défaut de 1, les contours seront dans les mêmes unités que les valeurs z du raster en entrée. Pour créer des contours dans une unité différente de celle des valeurs z, définissez une valeur appropriée pour le facteur z. Notez qu'il n'est pas nécessaire que les unités x,y et z de surface soient cohérentes pour cet outil.

Par exemple, si les valeurs d'altitude de votre raster en entrée sont en pieds, mais que vous souhaitez que les contours soient générés en unités de mètres, définissez le facteur z sur 0,3048 (puisque 1 pied = 0,3048 m).

Pour un autre exemple, considérons un raster en entrée de coordonnées géographiques WGS_84 et d'unités d'altitude en mètres pour lequel vous souhaitez générer des courbes de niveau tous les 100 pieds avec une base de 50 pieds (les contours seront donc de 50 pieds, 150 pieds, 250 pieds et bientôt). Pour ce faire, définissez contour_interval sur 100 , base_contour sur 50 et z_factor sur 3,2808 (car 1 m = 3,2808 ft).


Syntaxe

La surface du jeu de données TIN, MNT ou LAS à traiter.

La classe d'entités qui sera produite par cet outil.

L'intervalle entre les contours.

Définit la valeur Z de départ à partir de laquelle l'intervalle de contour est ajouté ou soustrait pour délimiter les contours. La valeur par défaut est 0.0.

Champ qui stocke la valeur de contour associée à chaque ligne dans la classe d'entités en sortie.

La précision du champ de contour. Zéro spécifie un nombre entier et les nombres 1 à 9 indiquent le nombre de décimales que le champ contiendra. Par défaut, le champ sera un entier (0).

Les contours d'index sont couramment utilisés comme aide cartographique pour aider à la visualisation des lignes de contour. L'intervalle d'indice est généralement cinq fois plus grand que l'intervalle de contour. L'utilisation de ce paramètre ajoute un champ entier défini par index_interval_field à la table attributaire de la classe d'entités en sortie, où la valeur 1 désigne les contours d'index.

Nom du champ utilisé pour identifier les contours d'index. Cela ne sera utilisé que si index_interval est défini. Par défaut, le nom du champ est Index .

Facteur par lequel les valeurs Z seront multipliées. Ceci est généralement utilisé pour convertir les unités linéaires Z afin qu'elles correspondent aux unités linéaires XY. La valeur par défaut est 1, ce qui laisse les valeurs d'altitude inchangées.

La tolérance z ou la résolution de la taille de la fenêtre du niveau de la pyramide du terrain qui sera utilisé par cet outil. La valeur par défaut est 0, ou pleine résolution.


Procédure

Les instructions suivantes décrivent comment créer des polygones de contour à partir d'un MNT en utilisant le Contours remplis outil dans le Outils supplémentaires de l'analyste spatial boîte à outils.

  1. Pour installer la boîte à outils téléchargée, cliquez sur le bouton Géotraitement menu > sélectionner ArcToolbox > cliquez avec le bouton droit n'importe où dans le ArcToolbox volet > sélectionner Ajouter une boîte à outils.
  2. Recherchez le fichier téléchargé à l'étape 1 et sélectionnez Outils supplémentaires de Spatial Analyst.pyt. Cliquez sur Ouvert.

  1. Pour créer des polygones de contour, accédez au Géotraitement menu > sélectionner ArcToolbox > ouvrir le Outils supplémentaires de l'analyste spatial > cliquez sur le Contours remplis outil. Cela ouvre le Contours remplis boite de dialogue.

  1. Pour Raster en entrée, recherchez le fichier contenant le DEM.
  2. Spécifie le Intervalle de contour comme valeur d'intérêt dans la définition de la limite géographique.
  3. Cliquez sur d'accord.
  1. Changer la symbologie comme vous le souhaitez en double-cliquant sur le symbole correspondant dans le Table des matières. Dans le Sélecteur de symboles boîte de dialogue, modifier la couleur de remplissage et d'autres fonctionnalités.

L'image de sortie ci-dessous montre les polygones de contour générés avec une classification basée sur des intervalles de contour de 100 mètres.


Procédure

En fonction des données d'entrée et de sortie souhaitées, sélectionnez une méthode pour créer des courbes de niveau dans ArcGIS Pro.

Fonction contour crée une sortie de contour raster. Une meilleure visualisation est renvoyée en utilisant cette méthode comme le Lissage adaptatif est appliquée au raster en sortie. Dans ArcGIS Pro, Fonction contour est disponible sous Fonctions raster, qui est accessible soit sur le Analyse ou la Imagerie languette.

  1. Dans ArcGIS Pro, sélectionnez soit le Analyse ou la Imagerie languette. Cliquez sur Fonctions raster.
  2. Dans le Fonctions raster volet, cliquez sur Système > Surface > Contour.
  1. Configurer le Propriétés du contour vitre. Reportez-vous à ArcGIS Pro : Fonction Contour - Paramètres pour plus d'informations sur les paramètres.
    1. Pour Raster, spécifiez la couche raster monocanal souhaitée. Dans cet exemple, c'est dem.flt.
    2. Pour Type de contour, assurez-vous que la valeur par défaut Lignes de contour l'option est sélectionnée.
    3. Pour Base Z, spécifiez la valeur du contour de base. Dans cet exemple, c'est 1,434 mètres, car il s'agit de l'altitude la plus basse de la zone d'étude.
    1. Spécifiez soit le Nombre de contours ou alors Intervalle de contour champ pour déterminer l'espace entre deux courbes de niveau. Dans cet exemple, Intervalle de contour est spécifié comme 100.
    1. Cliquez sur Créer un nouveau calque.

    L'image ci-dessous montre une couche de contour raster avec des intervalles de contour de 100 mètres à partir d'une altitude de 1 434 mètres, avec une ligne de contour sur cinq en gras.

    le Contour L'outil crée des entités de contour à partir d'une surface raster. Pour plus d'informations sur le fonctionnement de l'outil, reportez-vous à ArcGIS Pro : Fonctionnement du contournage.

    1. Dans ArcGIS Pro, sélectionnez le Analyse onglet et cliquez sur Outils.
    2. Dans le Géotraitement volet, rechercher Contour.
    3. Configurer le Contour vitre. Pour plus d'informations sur les paramètres, reportez-vous à ArcGIS Pro : Contour - Syntaxe.
      1. Pour Raster en entrée, sélectionnez le raster de surface en entrée. Dans cet exemple, c'est dem.flt.
      2. Pour Intervalle de contour, spécifiez l'espace entre deux lignes de contour. Dans cet exemple, c'est 100 mètres.
      3. Pour Contour de base, spécifiez la valeur du contour de base. Dans cet exemple, c'est 1,434 mètres, car il s'agit de l'altitude la plus basse de la zone d'étude.
      4. Pour Type de contour, assurez-vous que la valeur par défaut Contour l'option est sélectionnée.
      5. Cliquez sur Cours.

      L'image ci-dessous montre une couche de contour avec des intervalles de contour de 100 mètres à partir d'une altitude de 1 434 mètres.

      Utiliser l'outil Contour de surface

      le Contour de surface L'outil crée des entités de contour à partir d'une surface de jeu de données TIN ou LAS. Pour plus d'informations sur le fonctionnement de l'outil, reportez-vous à ArcGIS Pro : Fonctionnement du contour de surface.

      1. Dans ArcGIS Pro, sélectionnez le Analyse onglet et cliquez sur Outils.
      2. Dans le Géotraitement volet, rechercher Contour de surface.
      3. Configurer le Contour de surface vitre. Pour plus d'informations sur les paramètres, reportez-vous à ArcGIS Pro : Contour de surface - Syntaxe.
        1. Pour Surface d'entrée, spécifiez le TIN, le LAS ou le jeu de données de MNT. Dans cet exemple, c'est Boulder_TIN.
        2. Pour Intervalle de contour, spécifiez l'espace entre deux lignes de contour. Dans cet exemple, c'est 100 mètres.
        3. Pour Contour de base, spécifiez la valeur du contour de base. Dans cet exemple, c'est 1,434 mètres, car il s'agit de l'altitude la plus basse de la zone d'étude.
        4. Cliquez sur Cours.

        L'image ci-dessous montre une couche de contour avec des intervalles de contour de 100 mètres à partir d'une altitude de 1 434 mètres.


        À propos de la Vallée de Lisbonne

        Pendant plus de 50 ans, le champ a produit en continu du pétrole et du gaz naturel, hébergés dans des calcaires et des dolomies fracturés du Mississippien et du Dévonien dont l'âge est estimé entre 380 et 330 millions d'années.

        Les géologues structurels ont largement cartographié et modélisé la structure et la stratigraphie du champ. Les failles régionales et locales, combinées au dôme structural et à la fracturation du calcaire, sont des caractéristiques majeures du réservoir [dans ce contexte, une poche piégée de pétrole souterrain]. Leadville Limestone est la plus ancienne formation de production majeure dans la région. Le sommet de cette formation fournit une excellente référence stratigraphique et structurale pour la région de la vallée de Lisbonne.

        Cet exercice cartographie l'élévation du sommet du calcaire de Leadville, telle que modifiée par les failles locales et régionales. Les données de cet exercice sont une combinaison de données géologiques héritées modifiées et de données synthétiques. Il a été créé en tant qu'ensemble de données d'entraînement et ne doit pas être utilisé à d'autres fins.


        Créer un DEM à partir d'isolignes à l'aide d'ArcGIS Desktop ? - Systèmes d'information géographique

        Le site Web de la société ESRI fait référence à ArcGIS comme à un système logiciel évolutif pour la création, la gestion, l'intégration, l'analyse et la diffusion de données géographiques pour chaque organisation, d'un individu à un réseau mondial de personnes.

        Dans le cadre de cette architecture logicielle, les utilisateurs peuvent avoir accès à divers "clients ArcGIS" (ArcView, ArcEditor, ArcInfo) et "servers" (ArcSDE et ArcIMS). ArcGIS "DESKTOP" fournit à l'utilisateur un accès à différents clients lorsque les fichiers de données sont locaux. Étant donné qu'ArcGIS est une solution logicielle SIG « évolutive », le module modulaire peut être ajouté lorsque l'utilisateur a besoin de fonctions supplémentaires.

        ArcView 9.x se composent de trois applications de bureau : ArcMap pour l'affichage et la requête, ArcCatalog pour la gestion des données géographiques et tabulaires et ArcToolbox pour la conversion de données de base.

        Éditeur Arc fournit les fonctions d'édition de données requises dans les paramètres d'entreprise. ArcEditor inclut la fonction d'affichage et de requête d'ArcView et ajoute la possibilité de modifier les relations topologiques dans une géodatabase.

        ArcInfo est le produit le plus complet en termes de fonctions. En plus de la fonction d'affichage et de requête d'ArcView et des fonctions d'édition d'ArcEditor, ArcInfo fournit le géotraitement et la conversion de données requis d'une solution logicielle SIG complète. ArcInfo contient à la fois les applications ArcInfo "Desktop" et "Workstation". Souvent appelées interfaces utilisateur, ces deux applications fournissent à l'utilisateur l'interface de ligne de commande classique (arc, arcedit, arcplot, aml) ainsi que les applications ArcView désormais plus familières (ArcMap, ArcCatalog et ArcToolbox).

        L'invite utilisateur arc classique

        Le nouvel ArcMap

        Le nouvel ArcCatalog

        La nouvelle ArcToolbox

        Comme tous les programmes Windows, les applications ArcGIS peuvent être démarrées en sélectionnant START > PROGRAMS > ARCGIS et choisissez l'application souhaitée (ArcMap, ArcCatalog, ArcToolbox), ou ArcInfo Workstation et ses divers modules.

        Comme vous le verrez dans les exercices suivants, la plupart des applications peuvent être lancées à partir d'une icône sur une barre d'outils disponible dans chaque application. Démarrez l'une des applications et explorez les icônes et les divers menus d'aide. Lorsque vous avez terminé, fermez toutes les applications ArcGIS.

        Parcourons rapidement quelques-unes des applications et relions certaines de leurs fonctions entre elles.

        1. Démarrez ArcCatalog : cliquez sur Démarrer > Programmes > ArcGIS > ArcCatalog

        2. Dans le cadre de l'explorateur de fichiers sur le côté gauche de la fenêtre, cliquez sur le lecteur C:/ et accédez à notre espace de travail de classe (en supposant qu'il s'agisse de C:/classes/spit/bbcgis ). Ce répertoire (dossier) contient de nombreux ensembles de données. Utilisez ArcCatalog pour prévisualiser les données et sélectionnez ROADS. Assurez-vous également que l'onglet APERÇU dans la fenêtre d'affichage est sélectionné.

        3. Déplacez maintenant la couche de données ROADS dans ArcMap en cliquant sur l'icône ArcMap (le petit globe avec la loupe). Si on vous demande si vous souhaitez commencer à utiliser une NOUVELLE carte, un MODÈLE ou une CARTE EXISTANTE, sélectionnez UNE NOUVELLE CARTE VIDE. Faites maintenant glisser l'icône ROADS de l'explorateur de fichiers ArcCatalog vers la fenêtre de vue de droite d'ArcMap.

        4. Revenez à ArcCatalog et développez l'icône de l'explorateur de fichiers pour la couche ROADS (cliquez sur le signe plus à côté de l'icône). Prévisualisez les routes en tant que type de données ARC (ligne) (cliquez simplement sur l'icône Arc). En outre, prévisualisez les données du modèle d'élévation numérique à résolution de 30 m (grillée) sous le nom dem30. Déplacez ensuite ces deux ensembles de données vers ArcMap.

        5. Dans ArcMap, l'étendue spatiale complète de la couche ROADS remplit la fenêtre de vue, mais l'étendue spatiale du DEM (modèle numérique d'élévation) est beaucoup plus petite, et les polygones formés par de nombreuses routes sont "remplis" d'une couleur unie. Désactivez l'affichage des ROUTES sous forme de polygones en cliquant sur la "case à cocher" à côté de son nom dans la fenêtre de gauche. Utilisez maintenant l'outil loupe pour zoomer sur le DEM (cliquez et faites glisser une case sur l'étendue des données DEM)

        6. Dans ArcMap, la fenêtre de gauche s'appelle la "table des matières". Notez que les ROUTES (sous forme de lignes) et le DEM utilisent la symbologie par défaut. Ceci peut être modifié en double-cliquant sur le symbole dans la table des matières. Faites-le maintenant pour le symbole de ligne représentant les routes. Je vais faire en sorte que mon symbole soit "route majeure", je garderai la couleur "noir" et définirai la taille de la ligne sur "2". Double-cliquer sur le symbole DEM fait apparaître la palette de couleurs pour les données continues. Je vais utiliser l'un de mes favoris - faites défiler jusqu'en bas de la liste et sélectionnez la rampe de couleur du prisme (la toute dernière). Votre vue ArcMap ressemblera à ceci.

        7. Explorons maintenant certaines des données que nous avons cartographiées. Cliquez sur l'outil IDENTIFIER (le cercle plein avec un "i" au milieu), puis cliquez sur la route au-dessus de l'embouchure de l'estuaire de Big Beef Creek. Toutes les informations sur cette route sont affichées dans une nouvelle fenêtre.

        8. Accédez à l'option de menu SELECTION dans la barre de menu supérieure d'ArcMap et sélectionnez "Select by Attribute . "option. Cela ouvrira une boîte de dialogue. Je vais sélectionner dans le calque "roads arc" pour "créer une nouvelle sélection", dans le "field" de "length" où la longueur est inférieure à (<) 200,5074 mètres. Cette déclaration de sélection peut être "collée" dans la boîte de dialogue de sélection en cliquant sur les valeurs de ces options dans cet ordre. Faites attention à cliquer sur l'élément que vous voulez et voyez qu'il apparaît dans la boîte de dialogue. Comme vous pouvez le voir, vous pouvez simplement taper la déclaration de sélection si vous le souhaitez. Le résultat de cette sélection est que toutes les routes qui remplissent cette condition sont désormais mises en évidence sur la carte.

        9. Vous pouvez effacer la sélection de l'option SELECTION dans la barre de menu supérieure

        10. Nous allons maintenant essayer d'utiliser ArcToolbox pour créer un nouveau jeu de données en effectuant une fonction de proximité spatiale sur la couche d'arc ROADS. Démarrez ArcToolbox : cliquez sur START > Programmes > ArcGIS > ArcToolbox. Notez que diverses fonctions sont imbriquées sous différentes catégories d'"tools". Les fonctions PROXIMITE se trouvent sous les "Outils d'analyse". Développez cette section de la boîte à outils et notez les autres types d'outils disponibles. Mon bureau ressemble à ceci :

        11. Faisons-le en toute simplicité pour le moment. Cliquez sur "Buffer Wizard" et suivez simplement les instructions. Lorsque vous y êtes invité, répondez que vous souhaitez générer des POLYGONES, accédez à la couverture ROADS en tant qu'entrée et la classe d'entités est "LINE", créez un "single buffer" de 50 mètres de large et affichez la couverture dans VOTRE ESPACE DE TRAVAIL (c:/classes/spit/bbcgis) avec le nom "roadbuff", et acceptez tous les paramètres par défaut. Cliquez sur Terminer et reposez-vous, cela peut prendre un certain temps.

        12. Revenez à votre fenêtre ArcCatalog. Une fois le processus terminé, le nouvel ensemble de données sera disponible. Développez l'icône ROADBUFF pour afficher le jeu de données en tant que type d'entité "line" ou "arc". D'ABORD - allons à ArcMap et désactivons l'affichage de tous les ensembles de données à l'exception du DEM, puis déplaçons la couverture de l'arc ROADBUFF vers ArcMap. Vous devriez voir un objet de données spatiales de 50 mètres de large autour de la route de Big Beef Creek.

        13. La dernière chose que nous ferons est de nettoyer. D'abord dans ArcMap, faites un "clic droit" sur le nom du jeu de données ROADBUFF dans la fenêtre de gauche de la table des matières. Sélectionnez l'option SUPPRIMER. Cette couverture n'étant plus utilisée, nous pouvons la supprimer de notre espace de travail et de notre disque dur en accédant à ArcCatalog et en cliquant avec le bouton droit sur l'icône ROADBUFF et en sélectionnant l'option SUPPRIMER. Assurez-vous de supprimer la couverture que vous avez créée.


        Spatial Analyst - Polyligne 3D à partir de données ponctuelles

        J'ai relevé des coupes transversales de la bathymétrie d'un ruisseau. Les données sont sous forme de points. J'ai en main un outil qui créera un DEM de la bathymétrie du ruisseau, mais l'entrée dont il a besoin pour les données de section transversale est des polylignes 3D. Je ne trouve pas d'outil qui me permettra de créer des polylignes 3D à partir de mes données ponctuelles. Aidez-moi, s'il vous plaît!

        Ou, est-ce que quelqu'un connaît un bon moyen de créer un MNT de la bathymétrie du ruisseau directement à partir des points ?

        Licence de base ArcMap 10.1 Desktop

        Extension Spatial Analyst

        Vous pouvez interpoler vos points sur une surface à l'aide de l'un des nombreux outils disponibles : Aide ArcGIS 10.1

        J'ai essayé d'utiliser les différents outils d'interpolation, et les résultats ne correspondent pas à ce que je recherche. Les outils d'interpolation pour ne pas "savoir" que le ruisseau doit couler en continu en descente. Cette capture d'écran d'une petite partie montre ce que je veux dire. Le jaune correspond à une altitude plus basse et le rouge à une altitude plus élevée. L'outil d'interpolation (celui-ci était Voisin naturel) ne reconnaît pas qu'il y a un canal présent avec la plaine inondable environnante. À l'heure actuelle, les outils d'interpolation montrent que le fond du canal est le plus profond là où j'ai des données de section transversale, puis dès qu'aucune donnée réelle n'est présente, le fond du canal monte. Espérons que ce que j'essaie de décrire a du sens.

        - Jeff

        Pour, espérons-le, clarifier un peu plus ce à quoi j'ai affaire, dans l'image ci-jointe, j'ai des données d'élévation ponctuelle le long des lignes de coupe transversale vertes. J'ai utilisé l'interpolation de voisin naturel pour créer le DEM raster jaune/orange/rouge. J'ai ensuite profilé ce DEM à des intervalles de 1 pied. D'après la capture d'écran, il est évident que la méthode d'interpolation (bien qu'elle ne soit pas incorrecte dans sa définition mathématique) pour mon ruisseau/plaine inondable, a mal interpolé. Quelqu'un a-t-il une suggestion sur la façon de prendre les données ponctuelles données le long des lignes de coupe transversale et de créer un MNT réaliste de ruisseau/plaine inondable ?

        Encore une fois, c'est une petite partie du ruisseau que je montre. J'ai environ 150 sections transversales au total, donc manipuler manuellement les contours serait une tâche ardue.

        Avez-vous essayé d'utiliser l'outil d'interpolation Topo to Raster et d'inclure une couche de flux pour faciliter l'interpolation ?

        J'ai essayé cet outil l'autre jour, et le résultat n'était fondamentalement pas différent de la capture d'écran que j'ai montrée de l'interpolation du voisin naturel. Peut-être parce que mon entité de ligne centrale de flux est une polyligne 2D sans élévation ? Je réessayerai cet outil après avoir numérisé l'axe du cours d'eau en tant que polyligne 3D avec des élévations.

        par XanderBakker

        Je ne pense pas que cette méthode ou l'une des méthodes d'interpolation disponibles dans ArcGIS vous donnera le résultat que vous attendez. Ce type d'interpolation nécessite un logiciel spécialisé. Vous avez mentionné que vous avez accès à un tel outil, mais que vous avez besoin de polylignes 3D en entrée. Si vous êtes prêt à fournir un échantillon de vos données d'entrée, je peux y jeter un coup d'œil et écrire un script python pour créer les polylignes 3D.

        Si cet outil ne fonctionne pas, je créerais probablement du code pour utiliser la ligne centrale de la rivière et les bords de la rivière elle-même pour créer des lignes parallèles suivant la rivière et croiser celles avec les informations de profondeur pour créer des lignes 3D suivant la rivière et utilisez-les pour l'interpolation (via un TIN).

        Pendant que j'écris ceci, je dirais que vous n'êtes pas la première personne à être confrontée à ce type de problème. Je vais rendre visite à mon ami (Internet) et je vous répondrai si je trouve quelque chose d'utile.

        Eh bien, j'ai essayé de Topo to Raster Interpolation, en utilisant le flux défini, et cela m'a donné de meilleurs résultats, mais toujours pas exactement ce que je recherche.

        L'outil auquel j'ai accès a été téléchargé à partir d'un doctorat à Purdue, sur la page Web du Dr Venkatesh Merwade. Je ne l'ai pas réellement utilisé, j'ai juste parcouru son didacticiel, et cela a semblé donner les résultats que je recherchais. J'ai du mal à obtenir mes données dans le format nécessaire pour utiliser son outil.

        Je ne suis pas sûr de pouvoir vous envoyer mes données (autorisations et autres. ). Je vous recontacterai dès que possible si j'y suis autorisé !

        Vous mentionnez "logiciels spécialisés", existe-t-il des programmes à votre connaissance qui font cela ? Je prévois avoir besoin d'obtenir ces résultats à partir d'ensembles de données similaires dans mon avenir, et avoir un autre outil logiciel pour le rendre plus facile/plus rapide serait génial.

        Je vous remercie (et tout le monde !) d'avoir pris le temps de répondre à mon message. Je continue à travailler là-dessus, et plus de commentaires sont toujours les bienvenus !


        À propos du département SIG du comté de Jackson


        Le département SIG du comté de Jackson a été créé en 2007. Nous comptons actuellement trois postes à temps plein et un poste à temps partiel. Notre mission est de fournir et de soutenir la technologie SIG d'une manière efficace, intelligible et opportune qui répond aux besoins de tous les départements, agences et villes du comté et leur permet de mieux servir le public. Nous vous invitons à consulter nos cartes disponibles. Nous publions régulièrement nos données sur QPUBLIC et plusieurs applications arcserver locales pour que vous puissiez les consulter.


        Voir la vidéo: How to band Arithmetic in ArcGIS Desktop?!Infomania